En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
Zone Franche niqqab Atlantico.fr
Les échos de la mode
Abaya, jilbeb, burqa, tchador, niqab, burkini... Ah que reviennent les temps heureux du bon vieux débat sur le "foulard" !
Publié le 09 août 2016
Tout bien considéré, le bon vieux débat sur le "foulard" de la fin des années 80 était bien sympathique. On en deviendrait presque nostalgique.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tout bien considéré, le bon vieux débat sur le "foulard" de la fin des années 80 était bien sympathique. On en deviendrait presque nostalgique.

Je me disais tout à l'heure, en voyant venir vers moi une femme en voile intégral tenant par la main sa copie conforme miniature de huit ou neuf ans, que je regrettais le bon vieux débat sur le "foulard".

 

C'est qu'elle était presque bon enfant, finalement, cette querelle à la Clochemerle de la fin des années 80. Les pour et les contre se montaient déjà le bourrichon dans des médias qui n'étaient pas encore en ligne, mais on pouvait ne pas prendre trop au sérieux le délire d'une poignée d'ados qui, une génération plus tôt, auraient peut-être fait de la provoc au bahut avec une crête de punk. Et on pouvait même rappeler, pour dédramatiser, qu'une Gauloise convenable ne serait jamais sortie "en cheveux" dans les années cinquante...

 

On était en terrain connu, quoi.

 

Désormais, tout est changé. On ne discute plus de la nature éventuellement "ostentatoire" d'un bandana multicolore qui couvrirait ou pas le lobe de l'oreille, on apprend plutôt à faire la différence entre une abaya, un jilbeb, une burqa, un tchador ou un niqab comme on pouvait autrefois distinguer une blouse d'un chemisier (personnellement, je n'ai jamais vraiment su). Et à la plage, on fait l'expérience du burkini dans ses deux registres : le près du corps et l'autre, plus couvrant (pour ne pas dire plus "flottant" et se noyer dans le calembour).

 

Les ados rebelles se sont adjointes des femmes d'âge mûr et des minottes du primaire, ont sophistiqué leur discours, se sont recentrées sur la gamme de couleurs de la Ford T et sont devenues aussi omniprésentes que les Renault Clio. Je connais des quartiers de Paris ou de Marseille où elles sont d'ailleurs plus nombreuses que les voilées type années 80, pour ne rien dire des débauchées se baladant tête nue.

 

Spontanément, en bon libéral, je n'ai pas beaucoup de sympathie pour les interdictions de s'habiller comme on l'entend. Je veux pouvoir ironiser sur l’inconfort grotesque d'une nana qui se promène recouverte d'une toile de tente en pleine canicule sans me voir passer les menottes par la "Thought Police" pour islamophobie, mais je ne me sens certainement pas le droit de lui dicter ses choix vestimentaires.

 

Je veux aussi pouvoir rappeler, toujours sans risquer l'arrestation, qu'il faut être un sophiste de classe olympique pour prétendre que cet accessoire est autre chose qu'un symbole d'asservissement de la femme et d'intimidation des musulmanes lambda, mais ça ne m'amène toujours pas à en exiger la prohibition.

 

N'empêche, qu'il était sympa le temps du débat sur cette poignée de punkettes en foulard. Prions (argh !) d'ailleurs pour ne pas en arriver un jour à avoir de la nostalgie pour le débat sur la burqa... Ah, Il y a des jours, on s'en voudrait presque de ne pas être un gros plouc réac et liberticide !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
05.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
06.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
07.
Comment les socialistes en sont arrivés à se demander ce qu'est le vrai vote utile pour eux
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Olivier K.
- 08/08/2016 - 07:41
Liberté, quelle notion complexe
Dans l'article l'auteur dis que la burka est un moyen de pression sur les autres musulmanes. Mais au non de la liberté on laisse faire cela! Donc si un trou du cul oligarque du moyen orient forme des policiers religieux dans notre pays pour contraindre tout le monde à suivre la charia, au nom de la liberté ce journaliste laisserait faire. Oups, mais c'est exactement ce qui se passe maintenant, et cet emplâtre de journaliste propose de laisser faire. Je m'adresse à toi Hugues, sérieux, tu n'as jamais réfléchi ni lu sur le concept de liberté?? pourtant tu te permet d'employer ce mot dans un article lu par des milliers de personnes. La liberté de chacun est limité en parti par celle des autres, la frontière de nos liberté étant fixé légalement par l'État, mais aussi moralement par chacun et aussi par l'absence d'imagination. Des types viennent et veulent réduire au maximum le champs des liberté, et toi au nom de la liberté, tu les laisse faire. En plus d'être un idiot indolent pour penser que personne ne se rendent compte de ton inconsistance, je pense que tu es surtout un lâche. Va t'instruire. Arrête d'écrire. Sache que la liberté, c'est suivre les règles. Quelles règles?
cloette
- 07/08/2016 - 18:43
Fin des annèes 80
Juste avant 90, il y avait quelques cas folkloriques , dans les annèes 90 , tout est reparti en s'accélérant , les burkas ( deux fentes pour les yeux tout le resté caché ) sont apparues au début des années 2000, interdites il y a aujourd'hui pas beaucoup mieux et je puis dire en bien plus grand nombre , et géographiquement cela va s'étendre . De plus il n'y a aucun courant de sympathie aucun soupçon de communication même minime, entre ces voilèes et les autres femmes ( je ne parle évidemment encore moins des hommes ) qui ne sont pas de la même mouvance , le pire c' est qu'elles parlent français , ce ne sont pas des étrangères exotiques , ni des minoritès exotiques .....
vangog
- 07/08/2016 - 15:14
Seul le Front National saura faire respecter l'interdiction
du voile islamique, dans l'espace public. Les fonctionnaires de Police ne feront plus mine de regarder ailleurs, comme aujourd'hui, mais seront autorisés à verbaliser et à sanctionner.ils seront défendus par leur hiérarchie. Et ceux qui fourniront une allocation de 200 euros par mois aux femmes voilées, ou qui paieront leurs amendes, tomberont sous le couperet ( oh putain! Le malaise révolutionnaire...) du code pénal et de son livre IV: toute intelligence avec l'ennemi (Syrie rebelle, Qatar, Arabie saoudite, Yémen, Turquie d'Erdogan...), tout islamisme, soit toute intrusion de l'islam dans la sphère publique, seront sanctionnés, car il n'y a plus à tortiller...