Atlantico Bourse Brexit marché
Atlantico Bourse
Après le Brexit, tout est possible
Publié le 04 juillet 2016
Dans le bruit qui règne dans ce type de période notre ligne de conduite est d’analyser les données chiffrées avant toute considération subjective puis de voir en quoi notre stratégie d’investissement est altérée ou confirmée par des faits. C’est seulement après ces étapes que nous réfléchissons à nos investissements et aux risques que l’on accepte de prendre pour nos clients.
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans le bruit qui règne dans ce type de période notre ligne de conduite est d’analyser les données chiffrées avant toute considération subjective puis de voir en quoi notre stratégie d’investissement est altérée ou confirmée par des faits. C’est seulement après ces étapes que nous réfléchissons à nos investissements et aux risques que l’on accepte de prendre pour nos clients.

Avant le référendum nous avions procédé à quelques allègements. Nous pensions que la période allait être propice à quelques exagérations sur les marchés. Dans ces périodes les investisseurs patients et sélectifs font toujours de bonnes affaires. Le « trou », limité à 2 séances, n’a pas duré assez longtemps pour que nous puissions bénéficier pleinement de cette période de « soldes ».

Beaucoup ont été surpris par le rebond violent des marchés. A lire les publications sur les conséquences d’un Brexit, il était possible de craindre le pire. Nous avons une lecture plus froide des événements. En effet bien souvent ces « études ou analyses » sont faussées par des biais de comportements : certains défendent des points de vue politiques, d’autres veulent se convaincre que leurs positions sont bonnes, d’autres enfin veulent simplement « vendre » quelque chose. 

Dans le bruit qui règne dans ce type de période notre ligne de conduite est d’analyser les données chiffrées avant toute considération subjective puis de voir en quoi notre stratégie d’investissement est altérée ou confirmée par des faits. C’est seulement après ces étapes que nous réfléchissons à nos investissements et aux risques que l’on accepte de prendre pour nos clients.

Quel impact du Brexit sur l’économie mondiale ? Sur l’économie de la zone Euro ? Sur l’économie Britannique ?

Sur l’économie Britannique, les études fluctuent : l’impact sur le PIB serait compris entre 3 et 10% d’ici à 2030. Avec un tel niveau d’incertitude il est impossible de déduire quoi que ce soit en termes d’investissements. Il y a trop de doutes pour nous inciter à investir en Grande-Bretagne. La seule chose qui nous paraît claire est que la devise Britannique devrait poursuivre sa baisse : depuis plusieurs mois nous constatons que lorsqu’un pays est soumis à un doute, sa devise baisse. La Grande-Bretagne ne devrait pas déroger à cette règle. La situation d’incertitude entourant la période de divorce devrait durer au moins 2 ans et incitera probablement les investisseurs à geler leurs investissements dans ce pays pendant cette période.

Pour la zone Euro et pour l’économie mondiale, si l’on regarde froidement les chiffres, l’impact devrait être minime  même si le commerce s’effondrait entre la Grande-Bretagne et le reste du monde.  Quelques transferts d’activités vers l’Europe, dans la finance par exemple auraient a contrario un impact positif. Dans une économie aussi mondialisée qu’actuellement, l’absence ou la faiblesse d’un acteur est compensée très rapidement.

Deux impacts nous paraissent plus perturbants : la volatilité des devises et la fragilité accrue du système bancaire.

La volatilité des devises est un phénomène très déstabilisant. A chaque crise les ajustements se font sur les devises et si chaque pays en difficulté pour des raisons conjoncturelles enclenche une dévaluation compétitive, la volatilité s’amplifie…entrainant une intervention des banques centrales pour calmer le jeu. Résultat : les entreprises et les épargnants, dans l’incertitude, finissent par freiner leurs investissements. Les baisses récentes de la Livre Britannique et du Yuan Chinois sont clairement des facteurs d’incertitudes qui nous incitent à la prudence.

La faiblesse récurrente des valeurs bancaires nous perturbe également. Nous avions alerté sur la prudence à adopter sur les banques depuis plusieurs semaines. Nous restons prudents. Sans assainissement du système bancaire, il n’y aura pas de reprise franche du crédit et pas de reprise durable de la croissance.

Globalement, et même si cela peut étonner, nous restons finalement assez sereins sur les valeurs que nous suivons et que nous avons en portefeuille. Nous restons par contre très prudents sur les valeurs type banques et sommes très attentifs aux risques liés aux changes. En tout cas nous évitons les positions « extrêmes » car tout est possible en ce moment !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Bourse, Brexit
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Charlotte Casiraghi & Dimitri se marient (enfin) Charlotte Gainsbourg (enfin) heureuse; Justin Bieber & Hailey Baldwin n'ont pas consommé leur mariage; David Hallyday & Laura Smet ne se quittent plus, les princes William & Harry ne se kiffent plus
02.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
03.
Au tableau : Christophe Castaner mal à l’aise après une question d’un élève
04.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
05.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
06.
Eglises profanées en France : mais pourquoi le pape se tait-il ?
07.
La classification des comportements qui vous permettra de mieux comprendre votre entourage
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
06.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
01.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
02.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
03.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Pour Marlène Schiappa, il y a "une convergence idéologique" entre "la Manif pour tous et les terroristes islamistes"
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Innocent
- 05/07/2016 - 17:01
"Oui mais le Resultat du référendum veut le Brexit "
Avec ça on est bien avancés! mdr...
Anguerrand
- 04/07/2016 - 20:50
A innocent
Oui mais le Resultat du référendum veut le Brexit. Nul doute que si le référendum devait se refaire les britanniques resteraient dans l'UE. Ils ne pensait pas qu'un type puisse mentir sur les promesses, pire, maintenant il se dérobe. Les anglais se rendent compte qu'ils ont été abusé, et ne pensait pas se retrouver avec leurs économies baisser du jour au lendemain de plus de 35/40%. C'est le meme mensonge que nous fait le FN avec son franc et une economie moins forte.
Innocent
- 04/07/2016 - 17:28
C'est bien joli
Mais à ce jour IL n'y A PAS DE BREXIT (art. 50!)