En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
Atlantico Bourse Brexit marché
Atlantico Bourse
Après le Brexit, tout est possible
Publié le 04 juillet 2016
Dans le bruit qui règne dans ce type de période notre ligne de conduite est d’analyser les données chiffrées avant toute considération subjective puis de voir en quoi notre stratégie d’investissement est altérée ou confirmée par des faits. C’est seulement après ces étapes que nous réfléchissons à nos investissements et aux risques que l’on accepte de prendre pour nos clients.
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans le bruit qui règne dans ce type de période notre ligne de conduite est d’analyser les données chiffrées avant toute considération subjective puis de voir en quoi notre stratégie d’investissement est altérée ou confirmée par des faits. C’est seulement après ces étapes que nous réfléchissons à nos investissements et aux risques que l’on accepte de prendre pour nos clients.

Avant le référendum nous avions procédé à quelques allègements. Nous pensions que la période allait être propice à quelques exagérations sur les marchés. Dans ces périodes les investisseurs patients et sélectifs font toujours de bonnes affaires. Le « trou », limité à 2 séances, n’a pas duré assez longtemps pour que nous puissions bénéficier pleinement de cette période de « soldes ».

Beaucoup ont été surpris par le rebond violent des marchés. A lire les publications sur les conséquences d’un Brexit, il était possible de craindre le pire. Nous avons une lecture plus froide des événements. En effet bien souvent ces « études ou analyses » sont faussées par des biais de comportements : certains défendent des points de vue politiques, d’autres veulent se convaincre que leurs positions sont bonnes, d’autres enfin veulent simplement « vendre » quelque chose. 

Dans le bruit qui règne dans ce type de période notre ligne de conduite est d’analyser les données chiffrées avant toute considération subjective puis de voir en quoi notre stratégie d’investissement est altérée ou confirmée par des faits. C’est seulement après ces étapes que nous réfléchissons à nos investissements et aux risques que l’on accepte de prendre pour nos clients.

Quel impact du Brexit sur l’économie mondiale ? Sur l’économie de la zone Euro ? Sur l’économie Britannique ?

Sur l’économie Britannique, les études fluctuent : l’impact sur le PIB serait compris entre 3 et 10% d’ici à 2030. Avec un tel niveau d’incertitude il est impossible de déduire quoi que ce soit en termes d’investissements. Il y a trop de doutes pour nous inciter à investir en Grande-Bretagne. La seule chose qui nous paraît claire est que la devise Britannique devrait poursuivre sa baisse : depuis plusieurs mois nous constatons que lorsqu’un pays est soumis à un doute, sa devise baisse. La Grande-Bretagne ne devrait pas déroger à cette règle. La situation d’incertitude entourant la période de divorce devrait durer au moins 2 ans et incitera probablement les investisseurs à geler leurs investissements dans ce pays pendant cette période.

Pour la zone Euro et pour l’économie mondiale, si l’on regarde froidement les chiffres, l’impact devrait être minime  même si le commerce s’effondrait entre la Grande-Bretagne et le reste du monde.  Quelques transferts d’activités vers l’Europe, dans la finance par exemple auraient a contrario un impact positif. Dans une économie aussi mondialisée qu’actuellement, l’absence ou la faiblesse d’un acteur est compensée très rapidement.

Deux impacts nous paraissent plus perturbants : la volatilité des devises et la fragilité accrue du système bancaire.

La volatilité des devises est un phénomène très déstabilisant. A chaque crise les ajustements se font sur les devises et si chaque pays en difficulté pour des raisons conjoncturelles enclenche une dévaluation compétitive, la volatilité s’amplifie…entrainant une intervention des banques centrales pour calmer le jeu. Résultat : les entreprises et les épargnants, dans l’incertitude, finissent par freiner leurs investissements. Les baisses récentes de la Livre Britannique et du Yuan Chinois sont clairement des facteurs d’incertitudes qui nous incitent à la prudence.

La faiblesse récurrente des valeurs bancaires nous perturbe également. Nous avions alerté sur la prudence à adopter sur les banques depuis plusieurs semaines. Nous restons prudents. Sans assainissement du système bancaire, il n’y aura pas de reprise franche du crédit et pas de reprise durable de la croissance.

Globalement, et même si cela peut étonner, nous restons finalement assez sereins sur les valeurs que nous suivons et que nous avons en portefeuille. Nous restons par contre très prudents sur les valeurs type banques et sommes très attentifs aux risques liés aux changes. En tout cas nous évitons les positions « extrêmes » car tout est possible en ce moment !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Bourse, Brexit
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
02.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
03.
Ce qui explique la nouvelle vague d'eugénisme
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Cannes : Abdellatif Kechiche s'emporte contre la question "imbécile" et "malsaine" d'un journaliste
06.
Automobile : des centaines de milliers de moteurs Renault suspectés de malfaçon
07.
Colis piégé à Lyon : pourquoi la menace terroriste ne parviendra pas à prendre cette élection en otage
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Innocent
- 05/07/2016 - 17:01
"Oui mais le Resultat du référendum veut le Brexit "
Avec ça on est bien avancés! mdr...
Anguerrand
- 04/07/2016 - 20:50
A innocent
Oui mais le Resultat du référendum veut le Brexit. Nul doute que si le référendum devait se refaire les britanniques resteraient dans l'UE. Ils ne pensait pas qu'un type puisse mentir sur les promesses, pire, maintenant il se dérobe. Les anglais se rendent compte qu'ils ont été abusé, et ne pensait pas se retrouver avec leurs économies baisser du jour au lendemain de plus de 35/40%. C'est le meme mensonge que nous fait le FN avec son franc et une economie moins forte.
Innocent
- 04/07/2016 - 17:28
C'est bien joli
Mais à ce jour IL n'y A PAS DE BREXIT (art. 50!)