En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

02.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

03.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

04.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

05.

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

06.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

07.

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 14 min 36 sec
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 26 min 44 sec
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 1 heure 59 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 2 heures 15 min
pépites > Economie
Social
Selon l'OCDE, la France est en tête en matière de dépenses publiques sociales
il y a 2 heures 35 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Montée en puissance de la Chine : la dynamique du cygne noir

il y a 3 heures 2 min
décryptage > Media
Nouveau média

FILD : « le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain »

il y a 3 heures 16 min
décryptage > International
Stratégie de lutte

Xi Jinping a arraché une incroyable victoire contre la pauvreté en Chine. Mais la réalité demeure plus sombre que les discours officiels

il y a 4 heures 33 min
décryptage > Education
Personne n’en veut

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

il y a 5 heures 27 min
décryptage > Politique
Gardiens de la paix

Pour une police respectée, pas une police qui fait peur : l’accablante responsabilité politique d’Emmanuel Macron dans la fragilisation de la légitimité des forces de l’ordre françaises

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 25 min 16 sec
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 57 min 19 sec
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 2 heures 4 min
pépite vidéo > France
Forces de l'ordre
Linda Kebbab : "On est le pays des lois post-faits divers"
il y a 2 heures 28 min
décryptage > Politique
Libertés publiques

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

il y a 2 heures 57 min
light > High-tech
Covid-19
Coronavirus : alimenter chaque élève en air pur avec des masques fixés à leur bureau
il y a 3 heures 6 min
décryptage > Santé
Diabète et obésité

Prévenir le Covid-19 c’est possible et voilà comment agir sur ses propres facteurs de risques

il y a 3 heures 41 min
pépites > Politique
Article 24
Emmanuel Macron a recadré Gérald Darmanin mais pas question de se séparer de lui
il y a 5 heures 7 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

il y a 5 heures 32 min
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 20 heures 53 min
© Pixabay
© Pixabay
Chroniques du pot aux roses

Pour ou contre l’islam réac : le nouveau clivage en train de restructurer la politique française

Publié le 07 avril 2016
L’islamisme est à l’islam ce que le communisme est au socialisme : un challenger toujours sur le point de le déborder par son radicalisme.
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’islamisme est à l’islam ce que le communisme est au socialisme : un challenger toujours sur le point de le déborder par son radicalisme.

1 -  Hamdulillah ! La gauche laïque et républicaine renaît enfin de ses cendres

Par la voix du Printemps républicain et celle de Laurence Rossignol, ministre en charge du droit des femmes, par les prises de position répétées d’Elisabeth Badinter et même, ô surprise, de Pierre Bergé, qui a changé d’avis sur le sujet, la gauche française est en train de retrouver son honneur perdu. Il y a peu, seuls Malek Boutih et Céline Pina, élue d’Île-de-France, avaient osé nommer la nouvelle peste brune qui s’empare de territoires toujours plus grands de notre république.

Il faut dire que l’exercice est difficile et requiert du courage politique. L’islamisme est à l’islam ce que le communisme est au socialisme, un challenger toujours sur le point de le déborder par son radicalisme. Cet élan est facilité par le fait que les textes sacrés, le coran et plus encore les haddiths, portent en germe intolérance et esprit de conquête. La mondialisation libérale a vaincu le socialisme, elle est confrontée à un nouvel et surprenant ennemi, qui peut s’appuyer sur un modèle de vie en société reproductible n’importe où, tout comme elle. Et c’est bien ce qui fait sa force.

L’islam offre aux femmes comme aux hommes un refuge contre l’angoisse, accrue de nos jours, née d’un monde de compétition, où il faut innover et se remettre en permanence en cause pour gagner sa pitance. Telle est la raison profonde de son actuel succès planétaire. Elle va bien au-delà de la vulgate rousseauiste d’une gauche qui ne sait voir que la revanche des exploités dans le moindre phénomène social.

La réaction bigote et liberticide qui nous menace, acceptée par clientélisme par une majorité d’élus dont François Hollande n’est que le triste symbole, est donc, reconnaissons-le, difficile à combattre pour la gauche. Elle la force à faire son deuil de ses approximations idéologiques et de son confort mental. Non, les musulmans ne sont pas de pauvres victimes d’un ordre injuste, oui la frontière entre islam, islamisme, salafisme et même terrorisme n’est pas étanche.

Cela écorche la bouche de certains de le dire, mais, peu à peu, les mâchoires s’ouvrent.

 

L’affaire du voile «iranien» des hôtesses d’Air France prouve en tout cas que la gauche n’est pas seule à n’être pas capable de se ressaisir face à ces périls. L’argument selon lequel il faudrait que ces personnels navigants s’adaptent aux us et coutumes locaux est particulièrement pervers. C’est oublier que le voile a été imposé aux femmes iraniennes contre leur gré par les mollahs, qu’elles étaient même descendues dans la rue pour protester contre son obligation mais qu’elles furent matraquées par les sbires de Khomeini. Actuellement, la laïcité et la liberté de la femme renaissent peu à peu en Iran. Ce sont eux qu’il faut aider. Déférer aux injonctions des mollahs c’est affaiblir leur cause. Les hôtesses d’Air France ont grandement raison et les politiciens à deux sous qui les désavouent devraient avoir honte. Quand on pense que Bruno Le Maire se dit courageux mais les condamne, on peut être dubitatif sur son positionnement politique !

Le même raisonnement vaut pour les prises de position de François Bayrou qui n’a pas hésité à déclarer, au sujet de la mode dite islamique : « Il y a des moments où j’ai l’impression qu'en Occident, nous ne regardons que nous-mêmes. Il y a des centaines de millions de femmes dans le monde qui vivent selon les coutumes qu’on appelle l'islam, ou islamique - je ne sais pas si les deux mots on le même sens. Elles vivent comme ça dans leurs sociétés à elles.» Hé bien non ! Ces coutumes ne sont pas celles de «leur société à elles», mais celles qui leur ont le plus souvent été imposées par cette société depuis leur plus tendre enfance.

Il faut tout faire pour encourager le mouvement laïc dans les pays du Maghreb. L’islam, tel qu’il y est aujourd’hui pratiqué, est une plaie pour le monde arabe et l’Afrique noire, pour l’Iran, la Turquie, l’Inde et le Pakistan.

Peu à peu, face à des choix économiques qui nous échappent car malheureusement délégués à Bruxelles et Francfort, face à une vie des affaires dominée par des flux d’investissements et des vagues d’innovation qui se jouent des frontières, les pouvoirs publics ne font que de la figuration. Les hommes politiques sont des marionnettes dont on voit luire les fils qui dansent dans leur dos.

Dans ce monde aux frontières poreuses, le nouveau clivage se fait, comme ce fut autrefois le cas face aux fascismes et aux socialismes, entre les défenseurs de la liberté, d’un modèle social où l’homme est radicalement libre de décider de son devenir et celui d’une société dominée par un ordre surhumain qui flirte avec le mysticisme. A nouveau, ce clivage transcende les traditionnelles distinctions politiques dès lors que nombreux sont ceux à droite qui, par attachement à des valeurs cléricales, ne veulent pas contenir la religion dans ce qu’elle ne devrait pas quitter : le strict domaine de la vie privée.

Demain, il n’est pas impossible que la droite éprise de liberté trouve à s’allier avec Pierre Bergé ou Laurence Rossignol ... Quelle époque épique, comme disait naguère une présentatrice de radio !

2 - Paname à Panama

Dès qu’on a vu François Hollande sauter sur l’occasion en proclamant qu’il allait donner suite aux «Panama Files», on a su que le PS espérait passer entre les mailles du filet. Puisque Cahuzac semblait le seul mis en cause «de gauche» et qu’il est déjà caramélisé, le bénéfice était réel pour le pouvoir.

Cela étant, on se demande de plus en plus comment tout cet argent et ces montages, de Singapour à Panama, pouvaient être justifiés par les seuls gains et la fraude fiscale d’un chirurgien spécialisé en implant capillaire ... De quoi un jour s’arracher les cheveux au PS ?

3 – Déboutés du droit d’asile, devenez putains !

Alors que, atteint de danse de Saint Guy, le gouvernement veut à la fois pénaliser les clients et supprimer le délit de racolage passif, on apprend qu’il envisage de délivrer un titre de séjour aux péripatéticien(ne)s étrangèr(e)s engagé(e)s «dans le parcours de sortie de la prostitution».

Les pseudo-syriens qui arrivent par dizaines depuis quelques jours aux portes de Paris et qu’on voit faire la manche auprès des automobilistes savent désormais quel parcours d’intégration suivre.

4 - Conseils aux veilleurs de gauche et autres séditieux boutonneux

Ma foi, passer ses nuits debout n’a jamais ému un gouvernement. Demandez donc aux veilleurs de droite ce qu’ils en pensent. Alors qu’ils étaient des millions, si les manifestants «pour tous» s’étaient montrés moins débonnaires et respectueux des lois, la réforme dite Taubira aurait à coup sûr eut une autre destinée. Etudiants attardés et autres manipulés du printemps, revenez donc à la bonne vieille technique des manifs qui dégénèrent : avec Mou-Président, c’est bien plus efficace !

A lire de l'auteur de cet article : "Français, prêts pour votre prochaine révolution ?", de Serge Federbusch, publié chez Ixelles, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
AUSTRAL98
- 08/04/2016 - 22:05
Communisme socialisme islamisme islam
Lorsque ces groupes industriels et financiers auront concentré tous les pouvoirs dans leurs mains nous seront arrivé exactement ou le communisme voulait mener le monde.
Le totalitarisme est inscrit dans les gènes du socialisme comme il l'est dans ceux de l'islam.
La liberté totale ne peut pas exister pour chacun, ma liberté s'arrête ou commence celle de mon voisin, c'est un élément fondateur du libéralisme.
Les états doivent empêcher la constitution de groupes industriels et financiers dont la taille menace la liberté du monde. Les dirigeants de ces sociétés aux pouvoirs démeusurés sont sujets à devenir déments.
Ils s'autorisent à vouloir décider de l'évolution du monde.
Il est temps de restaurer les notions d'atteinte à la sécurité de l'état et de haute trahison pour empêcher ces déments de nuire, la richesse leur donnerait- elle mandat de décider pour les individus qui je leur rappelle sont dans les sociétés régis par les droits de l'homme sont égaux en droit.
Seuls ceux qui onr été mandatés par le peuple ont vocation temporaire à jouer ce rôle, ils doivent représenter la seule volonté du peuple sans préjuger de la justesse de cette volonté.
AUSTRAL98
- 08/04/2016 - 21:47
Communisme socialisme islamisme islam
On lit trés souvent : le socialisme a été vaincu par le capitalisme; permettez moi d'être beaucoup moins optimisme il me semble au contraire que jamais en France les socialo marxistes n'ont controllés autant de pouvoirs, aux USA même temple du capitalisme, pour la première fois des candidats se réclamant ouvertement du socialisme se présentent à l'éléction présidentielle.
Le libéralisme régrésse partout au contraire, des oligarques promeuvent grâce à leurs immenses fortunes des utopies qui se révèllent déjà cause de milliers de morts et qui nous rappellent les abominations passées au nom d'un "homme nouveau".
Je trouve hautement préoccupant pour la liberté de chaqu'un d'entre nous la prise du pouvoir politique de ces déments mégalomaniques qui organiseraient notre "bonheur", leur mission autoprescrite va déboucher sur un carnage mondial. Le monde évoluera à son rythme.
Sur le plan du libéralisme, dés que des sociétés atteinteignent des tailles trop importantes elles se comportent comme des dictatures, ne cher hant qu'à éliminer toute la concurrence pour arriver à une situation où il ne persiste plus aucun choix et où tous les pouvoirs sont réunies dans quelques mains.
ISABLEUE
- 07/04/2016 - 14:12
Levons le voile...
QUe les angoissés de la vie aillent sous d'autres cieux, au Qatar, en Arabie Saoudite etc;;; Il y a de place, ailleurs.
Le peuple des sans dents a du bon sens...