En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

07.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Combattre le virus
Hongrie : Viktor Orbán obtient les pleins pouvoirs pour lutter plus efficacement contre le Covid-19
il y a 8 min 35 sec
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 2 heures 13 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 2 heures 41 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 3 heures 14 min
décryptage > Politique
Certitudes

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

il y a 4 heures 7 min
décryptage > Santé
Gestion de crise

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

il y a 4 heures 41 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 21 heures 26 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 22 heures 22 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 23 heures 37 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 23 heures 55 min
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 1 heure 44 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 2 heures 26 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 2 heures 57 min
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 3 heures 43 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les dividendes 2020 seront aussi confinés : les dirigeants politiques veillent au grain, par démagogie ou par nécessité

il y a 4 heures 29 min
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 16 heures 23 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 22 heures 9 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 23 heures 22 sec
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 23 heures 43 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 1 jour 12 min
© Pixabay
© Pixabay
Chroniques du pot aux roses

Pour ou contre l’islam réac : le nouveau clivage en train de restructurer la politique française

Publié le 07 avril 2016
L’islamisme est à l’islam ce que le communisme est au socialisme : un challenger toujours sur le point de le déborder par son radicalisme.
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’islamisme est à l’islam ce que le communisme est au socialisme : un challenger toujours sur le point de le déborder par son radicalisme.

1 -  Hamdulillah ! La gauche laïque et républicaine renaît enfin de ses cendres

Par la voix du Printemps républicain et celle de Laurence Rossignol, ministre en charge du droit des femmes, par les prises de position répétées d’Elisabeth Badinter et même, ô surprise, de Pierre Bergé, qui a changé d’avis sur le sujet, la gauche française est en train de retrouver son honneur perdu. Il y a peu, seuls Malek Boutih et Céline Pina, élue d’Île-de-France, avaient osé nommer la nouvelle peste brune qui s’empare de territoires toujours plus grands de notre république.

Il faut dire que l’exercice est difficile et requiert du courage politique. L’islamisme est à l’islam ce que le communisme est au socialisme, un challenger toujours sur le point de le déborder par son radicalisme. Cet élan est facilité par le fait que les textes sacrés, le coran et plus encore les haddiths, portent en germe intolérance et esprit de conquête. La mondialisation libérale a vaincu le socialisme, elle est confrontée à un nouvel et surprenant ennemi, qui peut s’appuyer sur un modèle de vie en société reproductible n’importe où, tout comme elle. Et c’est bien ce qui fait sa force.

L’islam offre aux femmes comme aux hommes un refuge contre l’angoisse, accrue de nos jours, née d’un monde de compétition, où il faut innover et se remettre en permanence en cause pour gagner sa pitance. Telle est la raison profonde de son actuel succès planétaire. Elle va bien au-delà de la vulgate rousseauiste d’une gauche qui ne sait voir que la revanche des exploités dans le moindre phénomène social.

La réaction bigote et liberticide qui nous menace, acceptée par clientélisme par une majorité d’élus dont François Hollande n’est que le triste symbole, est donc, reconnaissons-le, difficile à combattre pour la gauche. Elle la force à faire son deuil de ses approximations idéologiques et de son confort mental. Non, les musulmans ne sont pas de pauvres victimes d’un ordre injuste, oui la frontière entre islam, islamisme, salafisme et même terrorisme n’est pas étanche.

Cela écorche la bouche de certains de le dire, mais, peu à peu, les mâchoires s’ouvrent.

 

L’affaire du voile «iranien» des hôtesses d’Air France prouve en tout cas que la gauche n’est pas seule à n’être pas capable de se ressaisir face à ces périls. L’argument selon lequel il faudrait que ces personnels navigants s’adaptent aux us et coutumes locaux est particulièrement pervers. C’est oublier que le voile a été imposé aux femmes iraniennes contre leur gré par les mollahs, qu’elles étaient même descendues dans la rue pour protester contre son obligation mais qu’elles furent matraquées par les sbires de Khomeini. Actuellement, la laïcité et la liberté de la femme renaissent peu à peu en Iran. Ce sont eux qu’il faut aider. Déférer aux injonctions des mollahs c’est affaiblir leur cause. Les hôtesses d’Air France ont grandement raison et les politiciens à deux sous qui les désavouent devraient avoir honte. Quand on pense que Bruno Le Maire se dit courageux mais les condamne, on peut être dubitatif sur son positionnement politique !

Le même raisonnement vaut pour les prises de position de François Bayrou qui n’a pas hésité à déclarer, au sujet de la mode dite islamique : « Il y a des moments où j’ai l’impression qu'en Occident, nous ne regardons que nous-mêmes. Il y a des centaines de millions de femmes dans le monde qui vivent selon les coutumes qu’on appelle l'islam, ou islamique - je ne sais pas si les deux mots on le même sens. Elles vivent comme ça dans leurs sociétés à elles.» Hé bien non ! Ces coutumes ne sont pas celles de «leur société à elles», mais celles qui leur ont le plus souvent été imposées par cette société depuis leur plus tendre enfance.

Il faut tout faire pour encourager le mouvement laïc dans les pays du Maghreb. L’islam, tel qu’il y est aujourd’hui pratiqué, est une plaie pour le monde arabe et l’Afrique noire, pour l’Iran, la Turquie, l’Inde et le Pakistan.

Peu à peu, face à des choix économiques qui nous échappent car malheureusement délégués à Bruxelles et Francfort, face à une vie des affaires dominée par des flux d’investissements et des vagues d’innovation qui se jouent des frontières, les pouvoirs publics ne font que de la figuration. Les hommes politiques sont des marionnettes dont on voit luire les fils qui dansent dans leur dos.

Dans ce monde aux frontières poreuses, le nouveau clivage se fait, comme ce fut autrefois le cas face aux fascismes et aux socialismes, entre les défenseurs de la liberté, d’un modèle social où l’homme est radicalement libre de décider de son devenir et celui d’une société dominée par un ordre surhumain qui flirte avec le mysticisme. A nouveau, ce clivage transcende les traditionnelles distinctions politiques dès lors que nombreux sont ceux à droite qui, par attachement à des valeurs cléricales, ne veulent pas contenir la religion dans ce qu’elle ne devrait pas quitter : le strict domaine de la vie privée.

Demain, il n’est pas impossible que la droite éprise de liberté trouve à s’allier avec Pierre Bergé ou Laurence Rossignol ... Quelle époque épique, comme disait naguère une présentatrice de radio !

2 - Paname à Panama

Dès qu’on a vu François Hollande sauter sur l’occasion en proclamant qu’il allait donner suite aux «Panama Files», on a su que le PS espérait passer entre les mailles du filet. Puisque Cahuzac semblait le seul mis en cause «de gauche» et qu’il est déjà caramélisé, le bénéfice était réel pour le pouvoir.

Cela étant, on se demande de plus en plus comment tout cet argent et ces montages, de Singapour à Panama, pouvaient être justifiés par les seuls gains et la fraude fiscale d’un chirurgien spécialisé en implant capillaire ... De quoi un jour s’arracher les cheveux au PS ?

3 – Déboutés du droit d’asile, devenez putains !

Alors que, atteint de danse de Saint Guy, le gouvernement veut à la fois pénaliser les clients et supprimer le délit de racolage passif, on apprend qu’il envisage de délivrer un titre de séjour aux péripatéticien(ne)s étrangèr(e)s engagé(e)s «dans le parcours de sortie de la prostitution».

Les pseudo-syriens qui arrivent par dizaines depuis quelques jours aux portes de Paris et qu’on voit faire la manche auprès des automobilistes savent désormais quel parcours d’intégration suivre.

4 - Conseils aux veilleurs de gauche et autres séditieux boutonneux

Ma foi, passer ses nuits debout n’a jamais ému un gouvernement. Demandez donc aux veilleurs de droite ce qu’ils en pensent. Alors qu’ils étaient des millions, si les manifestants «pour tous» s’étaient montrés moins débonnaires et respectueux des lois, la réforme dite Taubira aurait à coup sûr eut une autre destinée. Etudiants attardés et autres manipulés du printemps, revenez donc à la bonne vieille technique des manifs qui dégénèrent : avec Mou-Président, c’est bien plus efficace !

A lire de l'auteur de cet article : "Français, prêts pour votre prochaine révolution ?", de Serge Federbusch, publié chez Ixelles, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

06.

LR : quand la droite ne comprend plus le libéralisme, ni l’économie, ni la nature de la crise que nous traversons...

07.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

06.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
AUSTRAL98
- 08/04/2016 - 22:05
Communisme socialisme islamisme islam
Lorsque ces groupes industriels et financiers auront concentré tous les pouvoirs dans leurs mains nous seront arrivé exactement ou le communisme voulait mener le monde.
Le totalitarisme est inscrit dans les gènes du socialisme comme il l'est dans ceux de l'islam.
La liberté totale ne peut pas exister pour chacun, ma liberté s'arrête ou commence celle de mon voisin, c'est un élément fondateur du libéralisme.
Les états doivent empêcher la constitution de groupes industriels et financiers dont la taille menace la liberté du monde. Les dirigeants de ces sociétés aux pouvoirs démeusurés sont sujets à devenir déments.
Ils s'autorisent à vouloir décider de l'évolution du monde.
Il est temps de restaurer les notions d'atteinte à la sécurité de l'état et de haute trahison pour empêcher ces déments de nuire, la richesse leur donnerait- elle mandat de décider pour les individus qui je leur rappelle sont dans les sociétés régis par les droits de l'homme sont égaux en droit.
Seuls ceux qui onr été mandatés par le peuple ont vocation temporaire à jouer ce rôle, ils doivent représenter la seule volonté du peuple sans préjuger de la justesse de cette volonté.
AUSTRAL98
- 08/04/2016 - 21:47
Communisme socialisme islamisme islam
On lit trés souvent : le socialisme a été vaincu par le capitalisme; permettez moi d'être beaucoup moins optimisme il me semble au contraire que jamais en France les socialo marxistes n'ont controllés autant de pouvoirs, aux USA même temple du capitalisme, pour la première fois des candidats se réclamant ouvertement du socialisme se présentent à l'éléction présidentielle.
Le libéralisme régrésse partout au contraire, des oligarques promeuvent grâce à leurs immenses fortunes des utopies qui se révèllent déjà cause de milliers de morts et qui nous rappellent les abominations passées au nom d'un "homme nouveau".
Je trouve hautement préoccupant pour la liberté de chaqu'un d'entre nous la prise du pouvoir politique de ces déments mégalomaniques qui organiseraient notre "bonheur", leur mission autoprescrite va déboucher sur un carnage mondial. Le monde évoluera à son rythme.
Sur le plan du libéralisme, dés que des sociétés atteinteignent des tailles trop importantes elles se comportent comme des dictatures, ne cher hant qu'à éliminer toute la concurrence pour arriver à une situation où il ne persiste plus aucun choix et où tous les pouvoirs sont réunies dans quelques mains.
ISABLEUE
- 07/04/2016 - 14:12
Levons le voile...
QUe les angoissés de la vie aillent sous d'autres cieux, au Qatar, en Arabie Saoudite etc;;; Il y a de place, ailleurs.
Le peuple des sans dents a du bon sens...