En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

03.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

06.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

ça vient d'être publié
Rien que ça !
Chicha, piscine gonflable et système "chromecast" : les objets improbables dont disposait un détenu dans sa cellule de prison
il y a 10 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Le chant du périnée" : Une conférence musicale pianotée par André Manoukian

il y a 13 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"La fin de l’individu ; voyage d’un philosophe au pays de l’intelligence artificielle" de Gaspard Keonig : Bientôt la naissance d’une intelligence égale à celle de l’Homme ?

il y a 13 heures 13 min
light > Media
Franche rigolade
Johson, Trudeau et Macron se moquant de Trump à l'Otan : SNL recrée la vidéo et parodie les trois chefs d'Etat
il y a 13 heures 37 min
pépite vidéo > Politique
(Lourdes) peine
Mélenchon condamné à trois mois de prison avec sursis : le président de LFI dénonce un "cirque médiatico-judiciaire"
il y a 14 heures 50 min
décryptage > Economie
Visions critiques

Critiques intelligentes de la nouvelle finance

il y a 16 heures 10 min
décryptage > Défense
Manipulation ?

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

il y a 16 heures 39 min
décryptage > Economie
Mauvais résultats

Les mauvais chiffres de l’industrie réveillent les craintes sur la croissance allemande

il y a 16 heures 55 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

« Jamais autant de gens n’auront dû autant à si peu ! »

il y a 17 heures 7 min
décryptage > Europe
L’Union fait les faibles

Meurtre de Daphné Caruana : Malte ou le révélateur d’une certaine faillite (morale) européenne

il y a 17 heures 42 min
pépites > Economie
Fraude
E-commerce : Fraude à la TVA massive découverte par Bercy
il y a 11 heures 6 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

il y a 13 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Berlin 33" de Sébastien Haffner : Seul (en scène et dans la salle) face à Hitler

il y a 13 heures 19 min
pépites > Politique
Oupsi
Retraites : Jean-Paul Delevoye avait oublié de faire état de ses liens étroits avec le monde de l'assurance
il y a 14 heures 28 min
décryptage > Santé
Vraie viande, fausse viande, même combat

Les plus gros mangeurs de viande végétale ne sont pas du tout ceux que vous croyez

il y a 15 heures 8 min
décryptage > Faits divers
Voulez-vous mourir comme lui ?

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

il y a 16 heures 35 min
décryptage > Style de vie
Développement personnel

Et si les routines du matin n’étaient pas vraiment la recette pour une vie épanouie

il y a 16 heures 44 min
décryptage > Economie
Mauvaise idée ?

« Reprendre » la dette des hôpitaux, après celle de la SNCF, par l’État : c’est pour la faire… reprendre de plus belle ?

il y a 17 heures 1 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Faut-il avoir peur des applications que nous chargeons sur nos smartphones ?
il y a 17 heures 28 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

il y a 17 heures 58 min
info atlantico
© Reuters
© Reuters
Politico scanner

A choisir, près de sept Français sur dix préfèrent la peine d’indignité nationale à la déchéance de nationalité : les intéressantes leçons d’un sondage

Publié le 20 janvier 2016
Alors que les politiques s'écharpent sur la question de la déchéance de la nationalité pour les individus condamnés pour terrorisme, les Français sont tout aussi favorables à une peine d'indignité nationale, selon un sondage Elabe exclusif pour Atlantico.
Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Roucaute est philosophe. Agrégé de philosophie et de sciences politiques, il enseigne à la faculté de droit de l’université de Paris-X.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves-Marie Cann est politologue, spécialiste de l’Opinion publique. Il a dirigé les études d'opinion (Politique, société et affaires publiques) au sein de l'Institut CSA. Il est désormais Directeur des études politiques chez Elabe, cabinet d'...
Voir la bio
Yves Roucaute
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Roucaute est philosophe. Agrégé de philosophie et de sciences politiques, il enseigne à la faculté de droit de l’université de Paris-X.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les politiques s'écharpent sur la question de la déchéance de la nationalité pour les individus condamnés pour terrorisme, les Français sont tout aussi favorables à une peine d'indignité nationale, selon un sondage Elabe exclusif pour Atlantico.

Cliquez pour agrandir

Atlantico : Sept Français sur dix déclarent dans préférer à la déchéance de la nationalité une peine d'indignité nationale, dans un sondage Elabe pour Atlantico. Pourtant, un certain nombre de représentants politiques, se basant sur d'autres sondages avaient assuré que la déchéance était plébiscitée par les Français. Dans quelle mesure ce résultat pourrait-il remettre en cause cette idée ? Quel est l'intérêt réel des Français pour ce sujet ?

Yves-Marie Cann : L’adhésion des Français au principe de la déchéance de nationalité pour les binationaux condamnés pour un crime constituant un acte terroriste atteint un niveau élevé puisque 84% des personnes interrogées par Elabe pour Atlantico affirment être "tout à fait favorable" (58%) ou "plutôt favorable" (26%) à cette mesure. Ce résultat apparaît d’autant plus remarquable qu’il évolue peu par rapport à la même question déjà posée fin décembre (86% d’adhésion). Il témoigne par conséquent d’une opinion publique qui, au moins en apparence, n’a pas été ébranlée par le vif débat, notamment à gauche, qui a suivi l’annonce de cette mesure par l’exécutif dans le cadre de la future réforme constitutionnelle.

Toutefois, ces dernières semaines ont aussi été marquées par l’émergence d’une contre-proposition, à savoir le rétablissement d’une peine d’indignité nationale pouvant s’appliquer à tous les Français condamnés pour un crime terroriste, qu’ils soient binationaux ou pas. Or il s’avère que cette perspective séduit les Français : 80% des personnes interrogées se disent favorables à ce que cette mesure remplace la déchéance de nationalité proposée par l’exécutif, 47% allant même jusqu’à répondre "tout fait favorable". Et lorsque l’on demande aux sondés d’arbitrer dans une troisième question entre la déchéance de nationalité ne pouvant s’appliquer qu’aux binationaux et l’indignité pouvant s’appliquer à tous, là aussi une majorité se dégage nettement en faveur de cette nouvelle proposition, à hauteur de 69% contre "seulement" 29% pour la déchéance de nationalité.

De toute évidence, si les Français se montrent toujours très attachés à l’adoption d’une mesure avant tout présentée comme symbolique, et assumée comme telle par l’exécutif, ils se révèlent sensibles à l’argument de l’inégalité induite par la déchéance de nationalité ne pouvant s’appliquer qu’aux binationaux. Dès lors, la perspective d’une peine d’indignité nationale bénéficie d’un accueil particulièrement favorable.

Yves Roucaute : Les deux sondages disent à mon avis la même chose : en vérité, les Français ne savent pas très bien ce que signifie réellement l'indignité, ni une privation de nationalité, ce qu'ils veulent ce sont des sanctions.

Si les politiciens font la différence, les Français ne les font pas. Nous sommes dans une situation où les élites politiques ne sont clairement pas à la hauteur des enjeux. La question est d'arriver à neutraliser ceux qui partent pour combattre la France, ou ceux qui le font sur le territoire national. Ce qu'ils veulent, c'est en finir avec ces gens-là. Si la question avait été de se prononcer sur des peines à vie, les résultats auraient été les mêmes, 80% auraient dit oui. Pourquoi ? Pour une raison simple : dans l'esprit des Français, il n'est plus question de Français à partir du moment où ce sont des ennemis de la France.

En 14-18, lorsque les soldats désertaient, ils étaient fusillés. Imaginez ce que cela aurait été si non seulement ces derniers avaient déserté, mais qu'en plus ils étaient passé dans le  camp d'en face ? C'est exactement ce qui se passe.

Où la question de notre conflit est une question sérieuse, ou elle ne l'est pas, il faut que le Gouvernement arrête d'en parler. Si elle l'est, alors ceux qui nous combattent doivent être neutralisés, et c'est ce que les Français veulent. Il est même incompréhensible que l'on ait pu imaginer arrêter ce processus avec ce type de peine… On ne peut imaginer que les Français croient en l'efficacité de ces deux mesures. Quelles que soient les peines proposées dans un sondage, il y aurait la même proportion de réponse.

Les Français veulent que l'Etat préserve la sécurité du pays et des citoyens, et ne comprennent pas pourquoi sont évoqués des arguments juridiques pour résoudre la question.

Observe-t-on des différences entre les électorats de droite et de gauche ?

Yves-Marie Cann : Etonnamment, les différences observées entre les électorats de gauche et de droite s’avèrent assez peu prononcées. La peine d’indignité nationale est ainsi préférée à la déchéance de nationalité par une majorité de personnes interrogées, toutes familles politiques confondues. Cette préférence majoritaire apparaît toutefois plus élevée à gauche (74%) qu’à droite (66%). Notons que les sympathisants du Front national préférant eux aussi la peine d’indignité nationale (65%) à la déchéance de nationalité (35%).

De plus, la préférence pour la peine d’indignité nationale pouvant s’appliquer à tous, binationaux ou pas, apparaît majoritaire dans toutes les classes d’âge et les catégories professionnelles. A titre d’exemple, elle atteint 72% chez les personnes âgées de 18 à 24 ans et jusqu’à 75% chez les plus de 65 ans. De même, 72% des cadres et des professions intellectuelles supérieures privilégient cette option, ainsi que 64% des catégories populaires.

Selon les dernières enquêtes de popularité, François Hollande voit ses opinions favorables acquises après les attentats du mois de novembre s'effriter. Les Français considèrent-ils qu'il y a des sujets plus prioritaires pour le gouvernement à porter ?

Yves-Marie Cann : De toute évidence, le sursaut de popularité dont a bénéficié l’exécutif et plus particulièrement François Hollande après les attaques terroristes du 13 novembre s’est rapidement estompé. L’ensemble des baromètres de popularité publiés ces dernières semaines en témoignent. Ainsi dans l’Observatoire politique réalisé par Elabe pour Les Echos et Radio Classique, François Hollande perdait début janvier sept des neuf points gagnés en décembre après les attentats, seuls 26% des personnes interrogées déclarant lui faire confiance pour affronter efficacement les problèmes qui se posent au pays. Si beaucoup estiment de que le chef de l’Etat a été à la hauteur des événements de la mi-novembre, il est incontestable que l’absence persistante de résultats tangibles sur le plan économique et social reprend le dessus et leste fortement la popularité de François Hollande. La reprise économique s’avère à la fois trop fragile et trop faible pour inverser la courbe du chômage, d’où "l’état d’urgence économique et social" décrété par le Président de la République lors de ses vœux du 31 décembre. Sur ce sujet, 2016 apparaît comme l’année de la dernière chance pour concrétiser enfin la promesse mainte fois répétée par François Hollande en 2012 et 2013 et à laquelle il a lié une éventuellement candidature à la prochaine élection présidentielle.

publié par Atlantico

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

03.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

06.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jean-Benoist
- 20/01/2016 - 16:38
Ceux qui massacrent
nos concitoyens ne méritent pas la nationalité française..Alors déchéance prison et on passe à autre chose, la sécurité l'éducation, le chômage
J'accuse
- 20/01/2016 - 15:29
Déchéance internationale
Ce n'est pas un débat franco-français qu'il faut avoir, mais à l'ONU. Ceux qui perpétuent des massacres (et s'en sortent vivants) et ceux qui les commanditent, doivent être déchus de toute nationalité et de tout droit civique, pourchassés partout dans le monde, et remis à la justice du pays où les attentats ont été commis. Cette règle doit être inscrite dans la Charte de l'ONU, et les pays qui ne la respectent pas doivent être exclus de la communauté internationale.
zouk
- 20/01/2016 - 12:56
Déchéance de nationalité/indignité nationale
Croit-on que l'une ou l'autre serait réellement dissuasive dans un mone où il est si facile de se procurer un faux passeport et de se déplacer sans être repéré? Je ne le crois pas et rêve de services de renseignement/sécurité dotés des moyens nécessaires, sachant toutefois que nous n'atteindrons jamais l'efficacité totale.