En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 42 min 44 sec
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 1 heure 20 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 3 heures 46 min
décryptage > Politique
Illusion ?

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

il y a 4 heures 14 min
pépites > Europe
Désastre
Venise : un milliard d'euros de dégâts ; une troisième montée des eaux attendue
il y a 17 heures 50 min
pépites > Santé
Drame
Deux tiers des Français ont déjà renoncé à se faire soigner
il y a 18 heures 37 min
pépite vidéo > France
Casseurs
Acte 53 des Gilets jaunes : d'importants dégâts sur la place d'Italie à Paris
il y a 19 heures 53 min
pépites > Politique
Baisse
Popularité : Emmanuel Macron perd un point en novembre
il y a 20 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

SOS Europe en détresse ?

il y a 23 heures 52 min
décryptage > Santé
Danger

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

il y a 1 jour 39 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 59 min 16 sec
décryptage > Société
Gilets Jaunes

Violence des casseurs, erreurs de maintien de l’ordre : pourquoi nous devons réapprendre la gestion démocratique des foules

il y a 1 heure 29 min
décryptage > Société
Insécurité

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 3 heures 52 min
pépites > International
Dictature
Ouïghours : Xi Jinping a donné l'ordre d'être "sans pitié"
il y a 17 heures 26 min
light > Culture
Discrimination
L'actrice Mo'Nique accuse Netflix de la sous-payer car elle est une femme noire
il y a 18 heures 15 min
pépite vidéo > Culture
Pour les fans de la famille royale
The Crown : la saison 3 est disponible sur Netflix
il y a 19 heures 42 sec
pépites > France
Noyau dur
Acte 53 des Gilets jaunes : 28.000 manifestants selon la police, 40.000 selon les organisateurs
il y a 20 heures 27 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Inde veut aller explorer Vénus en 2023 ; Mars : les fluctuations de l’oxygène décontenancent la Nasa
il y a 20 heures 46 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que la technologie pourrait apporter pour contenir les incendies géants
il y a 1 jour 11 min
décryptage > France
Un an déjà

Acte 53 des Gilets jaunes : statu quo en attendant décembre

il y a 1 jour 50 min
© Reuters
© Reuters
Chroniques du pot aux roses

François Hollande nous prépare-t-il à de nouveaux attentats ?

Publié le 30 décembre 2015
La lâcheté et la démission de nos gouvernants, particulièrement depuis les crimes de Charlie Hebdo, de l'hypermarché cacher et du 13 novembre, nourrissent des haines et des frustrations qui déboucheront inévitablement sur des violences en retour.
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La lâcheté et la démission de nos gouvernants, particulièrement depuis les crimes de Charlie Hebdo, de l'hypermarché cacher et du 13 novembre, nourrissent des haines et des frustrations qui déboucheront inévitablement sur des violences en retour.

1 - Mortelle triangulation

On a récemment vu la terrible mécanique à l'oeuvre.

Hollande provoque aussi symboliquement qu'inutilement les islamistes en Syrie, se vantant de bombardements de peu d'effets. Ces "daechiens" furieux commanditent aussitôt des attentats à un certain nombre de tarés dits radicalisés en circulation libre dans notre belle Europe. Ces crimes ressoudent la gauche bêlante et boboïsante autour de son chef de circonstance, affaiblissant ses concurrents Verts ou mélenchonnistes. Ils placent la droite dans une position fausse et font monter le Front national ce qui affaiblit derechef l'opposition parlementaire. Que du bénéfice ! N'étaient évidemment les morts par dizaines.

On m'accusera de voir le diable jusque dans les détails, ce qui est pourtant logique selon le dicton. Mais il est quand même étonnant qu'Hollande soit le seul chef d'Etat au monde à s'être bruyamment et récemment félicité de la reprise de Ramadi, ville irakienne, par les troupes gouvernementales. Seuls les Américains ont eux-aussi réagi, mais par la simple voix de leur secrétaire d'Etat et sur un ton beaucoup plus prudent. Ils sont pourtant aux premières loges et les premiers soutiens de l'armée loyaliste.

Que cherche donc Hollande à plastronner ainsi ? Réponse aux prochains attentats.

2 – Londres, Ajaccio, Paris  : le multi-culturalisme dans tous ses états

Plus que jamais les rues étaient noires de monde autour de Piccadilly en ce Boxing day, lendemain de Noël où les soldes démarrent dans la capitale anglaise. Les chiffres d'affaires d'Harvey Nichol's, Harrod's, Burberry, Sainsbury's and Co ont atteint des sommets.

Sur Oxford Street ou Regent street, on voyait à peu près autant de femmes voilées qu'en banlieue parisienne. La différence évidente est qu'elles avaient le porte-monnaie bien garni et les bras chargés de produits de luxe. Du noir foncé au jaune clair, toutes les couleurs de peau (ex races) se croisaient. Une véritable apologie du vivre-ensemble et du multi-culturalisme qu'on aurait pu croire sortie d'une sitcom scénarisée par SOS Racisme pour des besoins de propagande. La première pensée, face à ce rassurant spectacle, est que la France et l'humanité en général connaîtraient moins de problèmes si l'argent coulait à flots. On se doute bien que dans des quartiers moins "posh" cette eau de rose sentirait moins bon. Mais la démonstration des vertus de la prospérité semblait éclatante, confirmant à la fois la véracité des thèses de la gauche sur l'origine sociale des tensions communautaires et leur erreur sur la libre entreprise qui seule stimule la création de richesse.

Sauf que … un sentiment étrange, né d'une attention plus grande à ce qui se passait, venait tempérer cette leçon d'optimisme. Tous ces individus, cette foule, n'échangeaient en réalité aucune parole, presque aucun regard, noyés dans une musique poussant à la consommation.

Ces couleurs (ex races) se croisent mais ne se mélangent certainement pas et chaque groupe reste calfeutré dans l'entre-soi. On se dit alors qu'il suffirait que l'argent vienne à manquer pour que les différences tournent à l'aigre. Bref, ce n'est pas vivre mais consommer et ce n'est pas ensemble mais côte à côte dont il s'agit.

Me direz-vous, à Londres, ce ne serait pas grave. Les femmes voilées repartiraient pour la plupart vers le Golfe et les Chinois reprendraient leurs tribulations vers la Chine. Il faudrait simplement débaucher chez Harrod's. Certes … sauf que, si ces populations n'avaient pas la possibilité de partir, le problème serait immédiatement plus délicat. Et cela nous fait immédiatement penser à la France.

A moins de faire œuvre d'optimisme et de considérer que juxtaposer toutes sortes de gens les forcera à être plus entreprenants, innovants et sera en soi facteur de croissance, on sent bien que le multi-culturalisme ne règle rien s'il laisse perdurer les particularismes. Il ne peut être au mieux qu’une transition vers l’intégration. C'est là où la gauche et la France avec elle se sont embourbées  : en cas de difficultés économiques ou politiques, ces groupes doivent être soudés par autre chose que l'argent. Laissant libre cours, pour des raisons clientélistes, au repli communautarisme, la classe politique française s'est mise dans une nasse. Il ne faut pas que les crédits et les allocations viennent à manquer, faute de quoi l'équilibre social précaire peut tourner un jour à l'explosion. Drame dans le drame  : pour conserver à l'économie française un peu de compétitivité dans une Europe qui nous plombe, nos gouvernants ont fermé les yeux sur l'immigration clandestine et la bigoterie réactionnaire musulmane. Mais les problèmes en sont accentués, comme dans une cocotte-minute qui chauffe lentement.

Voilà pourquoi les tensions sourdes qui minent la France commencent à connaître des éruptions.

Ce qui s'est passé à Ajaccio est fort simple. Enhardis par la couardise dont font montre tous les jours les prétendues "autorités" face au mélange de délinquance et de fondamentalisme qui corrompt certains quartiers, des bandes se sont cru tout permis et ont caillassé des pompiers. Mal leur en a pris et la tentation de l'auto-défense s'est emparée des autochtones qui ont saccagé une sorte de mosquée clandestine et fait une descente dans une cité. N'en déplaise aux médias, ce ne sont pas les seuls électeurs du Front national qui trouvent que les agresseurs de pompiers n'ont eu que ce qu'ils méritent et que leurs pendants de métropole devraient être traités de la même manière. On voit ici parfaitement comment la lâcheté et la démission de nos gouvernants, particulièrement depuis les crimes de Charlie Hebdo, de l'hypermarché cacher et du 13 novembre, nourrissent des haines et des frustrations qui déboucheront inévitablement sur des violences en retour. Il règne en France une atmosphère étrange et malsaine car aucune leçon de politique intérieure n'a été tirée du massacre de 130 personnes il y a un peu plus d'un mois.

Tout ce qu'Hollande fait depuis cette date, une fois encore, c'est de vicieusement tirer parti de la situation pour tenter de rebattre les cartes à son avantage. Marginaliser l'extrême-gauche en proposant une mesure purement symbolique de déchéance de nationalité  ; forcer la droite à l'approuver : tout cela concourt à créer de faux débats pour éviter d’affronter les vraies menaces. Pour sortir sans trop de casse de ce piège, l'opposition n'a qu'à annoncer qu'elle votera le texte mais qu'elle proposera d'autres mesures, notamment de renforcement de la laïcité et de lutte contre le fondamentalisme. Mou-Président se retrouvera avec le mistigri entre les pattes.

Quoi qu'il en soit, de Londres à Ajaccio en passant par Paris, partout le même problème se fait sentir de manière de plus en plus crue.

3 - Piketty président !

Bravo, pour une fois, à l'homme qui voit des creusements d'inégalités partout sauf quand elles sont dues à un Etat obèse. Il a décidé d'appeler à la tenue de primaires pour la désignation du candidat du camp du bien à la présidentielle. Cela risque d'ennuyer vraiment l'actuel occupant de l'Elysée qui n'en aura que davantage la tentation d'organiser un référendum sur la déchéance de nationalité pour allumer un contre-feu médiatique.

Il faut donc que cette initiative aille vite et nous suggérons à Piketty, dernier intellectuel de gauche en état de marche, de présenter immédiatement sa candidature, histoire de lancer le processus. Rappelons qu'avec Internet et un minimum de transparence dans l'organisation du scrutin, tout cela peut aller vite et ne pas coûter si cher ...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

Les super bactéries font encore plus de morts qu’on le croyait

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

06.

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kerriou jean yves
- 31/12/2015 - 18:43
titre
bonsoir
ok avec votre description de cette impossible intégration. Mais quand même ce n'est pas Hollande qui a décrété que l'islam et la charia devaient être imposés au monde entier...Si nous sommes en guerre, nous ne l'avons pas choisi, mais subi.
Nicolas V
- 31/12/2015 - 12:44
Titre
J'ai lu "Hollande nous prepare-t'il de nouveaux attentats " Drôle ! Acte manqué . Réponse : oui, si sa réforme de la Constitution institua lisant l'état de siège échoué. Et un référendum dans la foulée. Ou juste avant le vote. Référendum, non. Il récompensera UDI/LR de leur vote par "un gouvernement d'union nationale".
Le gorille
- 31/12/2015 - 05:46
Arrêtons ces salades !
Dénigrer le président ainsi dépasse la bonne éducation. Il est possible que les événements soient en sa faveur, mais cessez de l'accuser de machiavélisme à ce point et de torturer vos méninges pour voir le diable même quand il n'y est pas (au fait êtes-vous capable de le voir ? ce n'est donné qu'à une toute petite élite...). C'est vrai que l'on ne prête qu'aux riches.... mais là, c'est de mauvais aloi.