En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Chroniques du pot aux roses

François Hollande, un jeu à somme nulle (et pas seulement pour les Français)

Publié le 11 février 2015
Notre Enfumeur national s'est surpassé ces derniers temps et il faut lui rendre hommage...
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Notre Enfumeur national s'est surpassé ces derniers temps et il faut lui rendre hommage...

1 - A la grecque

Formés à l’école experte de la manipulation trotskiste, les nouveaux dirigeants grecs ont fort à faire avec les fourberies sociales-traîtres de notre chef suprême auxquelles il ne s’attendaient pas. Tsipras et son ministre de l’Economie, Yanis Varoufakis, espéraient un soutien d’Hollande dans leur tournée européenne. Sur le papier, ils pouvaient raisonnablement y compter : Hollande est décidé lui aussi à ne jamais heurter de front ses clientèles électorales, il fait lui aussi semblant de réformer en s’en prenant uniquement à ceux qui ne votent pas pour lui et, surtout, fait lui aussi du chantage à l’Allemagne et aux eurocrates en leur disant que, si la France ne peut continuer à s’endetter sans sanction, l’Europe entière risque de sombrer. Dirigeants grecs et français partagent donc les mêmes objectifs et les mêmes méthodes.

Malheureusement pour eux, les Grecs n’ont pas encore convaincu les Allemands que le naufrage de leur pays serait fatal à l’Europe. Et, cerise sur le loukoum, ils ont été abandonnés en rase campagne par un Hollande qui colle à la position germanique. Pourquoi ?

Il y a bien sûr l’argent qu’ils doivent au Trésor français, une quarantaine de milliards d’euros. Mais cette explication ne saurait suffire car un processus généralisé de remise des dettes serait également favorable à la France, débitrice nette en Europe. Il y a surtout qu’en lâchant la Grèce, Hollande espère obtenir un traitement plus favorable pour ce qui le concerne, que la Commission fasse notamment semblant de croire que les comptes publics français vont s’améliorer et lui donne quitus jusqu’en 2017 pour préparer les élections sans heurter son électorat.

Bref, Hollande a choisi de jouer «perso» face à l’Allemagne plutôt que de miser sur un front du refus de l’austérité budgétaire. Ce faisant, il n’aboutit qu’à perpétuer la paralysie européenne. Le seul correctif à cette inertie peut venir précisément de Grèce si Tsipras ne veut pas ou ne parvient pas à trahir son propre électorat, ce qu’il commence déjà à faire en disant que les embauches de fonctionnaires ne concerneront que 3 000 individus et que la hausse des salaires sera progressive, très progressive, très très progressive ... Que ceux qui vont se faire voir chez les Grecs sachent que les Grecs peuvent également se faire voir chez nous!

Evidemment, n’espérez pas de ces diverses manoeuvres le moindre prodrome de traitement réel de nos problèmes. François Hollande reste un jeu à somme nulle, un président qui, pour neutraliser ses concurrents, paralyse l’entier système politique français et bientôt européen.

2 - Primaires enterrées à gauche ?

Ne le dites pas à Montebourg, Aubry, Valls et compagnie mais quand, dans sa conférence de presse, Mou-Président indique, entre deux formules lénifiantes, qu’il ne pourra se représenter si le chômage n’a pas reculé en 2017, c’est qu’il compte bien ne pas se soumettre à des primaires en 2016.

3 - Primaires enterrées à droite ?

Mais qu’est-ce que t’as Doubs-Doubs dis donc ? Sarkozy a quitté le profond fauteuil d’ancien président pour poser son postérieur entre trois chaises, situation particulièrement inconfortable. Avec un FN stratosphérisé entre 32 à 35 % et un Juppé s’alliant avec les centristes et autres modémistes, son espace politique est réduit. Sarkozy espère manifestement avancer à la godille, alternant prises de position droitières et modérées quitte à désorienter ses soutiens mais comptant, in fine, sur son contrôle de l’appareil UMP pour triompher lors de primaires.

Juppé serait bien naïf pourtant s’il acceptait un scrutin avec urnes et bulletins dans des permanences UMP où des ultra-sarkozystes accueilleraient avec un sourire carnassier son électorat. Un nombre important des partisans potentiels du maire de Bordeaux répugnerait à passer devant des assemblées de sans-culottes umpistes.

Les modalités d’une élection fair-play dans un parti bouillant de haines recuites ne seront donc pas simples à définir et encore moins à mettre en oeuvre. Peu à peu, les éléments du puzzle de la discorde se retrouvent tous sur la même table.

4 - Derniers progrès de la dhimmicratie

Pour reprendre la liste des veuleries de nos prétendues élites et compromis délétères avec l’islam rigoriste, notons cette semaine qu’un enseignant de Paris 13/Villetaneuse, qui menaçait de ne plus faire cours devant une étudiante voilée, a été déchargé de son service. Il avait expliqué son attachement à la laïcité, ce que des camarades de la pauvresse avaient jugé humiliant et sans rapport avec l'objet du cours. Dans un mail au président de la faculté, que l’AFP a pu consulter, il indiquait : «Si sa liberté est de porter le voile en tout lieu, la mienne est de refuser, dans mon pays, au regard de notre histoire et de notre culture, de donner un cours face à un visage voilé.»

Il est grand temps que le port du voile ou de tout autre signe religieux ostentatoire soit interdit dans l’enseignement supérieur public. Chaque semaine qui passe sera désormais considérée comme une victoire par ces obscurantistes, ce que les bobos qui nous gouvernent ont du mal à comprendre, protégés qu’ils ont toujours été du radicalisme en politique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Une suggestion pour Greta Thunberg : et si pour sauver la planète, on guillotinait les riches ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Carlos Ghosn : enfin un ami, Francis Ford Coppola !

06.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

07.

Les épargnants français, bipolaires ?

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

04.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

05.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

06.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 12/02/2015 - 11:43
Le plus triste c'est que
le gros nain, à 60 ans, pense encore à son avenir. J'ai 60 ans et pourtant, mon avenir est derrière moi. J'ai bien des projets, comme tout le monde, mais pour grimper jusqu'à 80 ans, mon Everest, pour ensuite me laisser couler tout doucement. FH est une grosse tique, gorgée de sang, accrochée au cul de la vache France. D'une simple pression, entre le pouce et l'index, elle explose. La tique est dans quelle catégorie de bestioles? Il y a des parasites, de la vermine et autres nuisibles, mais j'ignore dans quelle catégorie est-elle, mais elle est porteuse de maladie, en tous cas.
evans94
- 12/02/2015 - 11:16
JG
Hélas..mais d'accord sur le fond avec vous....
Benino
- 12/02/2015 - 10:17
25 mois, putain !
L'apparatchik se cramponne et il est malin le diable...Mais préparons le goudron et les plumes pour lui et sa clique de faux culs et tricheurs.
Mais gardons l'oeil ouvert il faut s'attendre à tout. Poet Poet ira jusqu'au bout, mais nous aussi...