En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

02.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

03.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

04.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

05.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

06.

Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants

07.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Acab land"
Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée
il y a 7 heures 2 min
pépites > Social
Marche de la colère Acte II ?
Grève du 5 décembre : la police pourrait rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites
il y a 8 heures 32 min
pépite vidéo > Media
Bras de fer médiatique
Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants
il y a 11 heures 5 min
light > Culture
Polémique
"J'Accuse" : la collectivité Est Ensemble renonce finalement à demander la déprogrammation en Seine-Saint-Denis du film de Roman Polanski
il y a 12 heures 6 min
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 13 heures 21 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 15 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 16 heures 16 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 17 heures 12 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 18 heures 38 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 19 heures 34 min
light > Europe
Famille royale
Affaire Jeffrey Epstein : le prince Andrew décide de mettre fin à ses engagements publics
il y a 7 heures 47 min
pépites > Sport
Colère
JO 2024 à Paris : les hôteliers décident de suspendre leur participation à l'organisation des Jeux olympiques suite au partenariat avec Airbnb
il y a 9 heures 39 sec
pépites > Justice
Lutte contre le terrorisme
Attentat déjoué dans le Thalys : le parquet national antiterroriste demande un procès pour Ayoub El Khazzani et pour trois autres suspects
il y a 11 heures 34 min
light > Culture
Oscar de la meilleure création du monde
Puy du Fou : le parc reçoit le prestigieux prix du Thea Award pour le spectacle "Le premier Royaume"
il y a 12 heures 42 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 13 heures 59 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 15 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 16 heures 29 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 17 heures 47 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 19 heures 20 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 19 heures 51 min
© Reuters
© Reuters
Politico scanner

Les Français face au conflit israélo-palestinien

Publié le 16 juillet 2014
Le conflit israélo-palestinien a été, en France, le prétexte à des manifestations et à des débordements en marge des cortèges. La situation au Proche-Orient ne laisse pas l'opinion publique hexagonale indifférente.
Jérôme Sainte-Marie est président de la société d'enquête et de conseils PollingVox. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Sainte-Marie
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Sainte-Marie est président de la société d'enquête et de conseils PollingVox. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le conflit israélo-palestinien a été, en France, le prétexte à des manifestations et à des débordements en marge des cortèges. La situation au Proche-Orient ne laisse pas l'opinion publique hexagonale indifférente.

Atlantico : Alors qu'Israël menait l'offensive contre Gaza, des manifestations en faveur des Palestiniens se sont déroulées un peu partout dans plusieurs villes de France. Quel est le rapport des Français au conflit israélo-palestinien ?

Jérôme Sainte-Marie : Cette question dramatique est aussi un objet d'opinion passionnant. Tout d'abord, il nous rappelle qu'un chiffre de sondage est une moyenne statistique : en l'espėce, se mêlent le point de vue très informé et impliqué de certains, et celui bien plus indifférent de la plupart. Ensuite, si l'on veut prendre un peu de distance historique, il y a trois périodes de l'opinion française sur le conflit. Durant les premières années et jusqu'à la moitié des années 60, les Palestiniens semblent ne pas exister, et l'on discute de la validité du projet sioniste d'un point de vue strictement occidental. Après, une minorité, souvent vers l'extrême gauche, intègre cette histoire à un plus vaste récit, celui de la lutte des peuples contre l'impérialisme, pour faire court. Cependant les sondages montrent une opinion encore massivement pro-israélienne, et la presse a massivement soutenu le point de vue israélien en 1967 et ensuite. La troisième période commence avec les accords d'Oslo. Les Français voient des Palestiniens disposés au compromis, et des Israéliens qui leur paraissent rétifs. Ils changent alors d’avis en faveur des Palestiniens. Ceci ne se fait pas sous le coup de l’émotion, et d’ailleurs les différents massacres ou attentats  jalonnant cette histoire n’ont pas d’effet visible sur l’opinion, mais selon une lecture politique simple du conflit – le rôle du jusqu’au-boutiste s’est à leurs yeux inversé.

En novembre 2012, 75% des Français approuvaient dans un sondage de l’IFOP réalisé pour Avaaz en novembre dernier que "le temps est venu pour les Palestiniens d’avoir leur propre Etat", seuls 8% n’étant pas d’accord avec cette affirmation. Faut-il en conclure que les Français sont acquis à la cause palestinienne ?

Cliquez pour agrandir

Je ne crois pas que le terme de "cause" palestinienne ou israélienne convienne. Certes, un court passage sur les réseaux sociaux montrent que certains s’identifient bruyamment à un camp ou l’autre, et en font une "cause". Cependant, pour la plupart des Français, le rapport est plus distancié, et sans doute plus sain. Comme tous disent, à commencer par les dirigeants politiques occidentaux, que les Palestiniens doivent avoir un Etat, ils approuvent cette idée. En outre, les Français ayant un certain attachement au droit international, cela leur semble conforme à ce qu’ils savent, plus ou moins précisément, des résolutions de l’ONU. Mais il y a plus. Des mots comme "occupation" ou "colonies" sonnent mal aux oreilles de l’opinion. Pour les défenseurs des thèses du gouvernement actuel d’Israël, la bataille est perdue avant d’être livrée : qui aujourd’hui jugent décents ces mots d’occupation ou de colonies ? D’où l’effort de certains pour imposer des euphémismes, tentative pour l’heure inaboutie.

Selon un sondage BVA entre 2000 et 2004, les Français ayant davantage de sympathie pour la position des Palestiniens relativement à celle des Israéliens sont passés de 18 à 34%. Et en 2010, selon un sondage Ifop, 24 % des Français estimaient que les Israéliens étaient responsables de la non-résolution du conflit. Que dire de l'évolution de l'opinion des Français ? Et comment se partage-t-elle au sein de la population ?

Cliquez pour agrandir

Cliquez pour agrandir

Depuis vingt ans, les Français inclinent plutôt en faveur des Palestiniens. Cela peut évoluer dans ses proportions au gré des événements, mais la tendance demeure. Cette orientation est d’autant plus forte que l’on est jeune, diplômé et de gauche. A l’inverse, et même si cela peut choquer, notons que la catégorie la plus pro-israélienne dans les sondages est, du moins c’était ce que l’on pouvait lire dans les sondages réalisés durant la seconde intifada et ensuite, les sympathisants du Front national. Ils lisaient le conflit comme un avatar de la guerre d’Algérie, et dans ce cadre projectif se trouvaient naturellement du côté des répresseurs plutôt que des réprimés. Plus globalement, il y a un paradoxe : lorsque François Hollande et son Premier ministre proclament un attachement très fort, sans équivalent depuis les années 50, à Israël et à ses dirigeants, ils le font par dessus les préférences de leur propre électorat. A l’inverse, lorsque Jacques Chirac prenait ses distances à l’égard de la politique israélienne, il troublait certains électeurs de droite qui voyaient en Israël un poste avancé de l’Occident face à l’Islam. Sur ce sujet, les dirigeants politiques français sont souvent en décalage, voire en opposition, avec les sentiments de leurs partisans.

En revanche, à une question sur l’adhésion à une campagne de boycott des produits israéliens, 62% des personnes interrogées avaient choisi de ne pas se prononcer. Comment expliquer cette prudence de la part des Français ?

Cliquez pour agrandir

Je ne crois pas que les Français aient beaucoup entendu parler de cette campagne, ce qui explique en partie leur abstention. Il y a plus, cependant. Ayant personnellement suivi des interviews sur le sujet, auprès du grand public, j’ai pu constater la grande gêne de certaines personnes. Elles semblent redouter de s’exprimer, alors même que l’on constate que les mêmes donnent une opinion sur des questions dont elles ne sont pas davantage informées. Il y a une violence qui entoure cette question, et une forme d’intimidation qui semble fonctionner, en partie.

Selon une enquête menée en janvier 2011 par l'institut de recherche ICM sur la perception du conflit israélo-palestinien, l'ensemble des pays européens placerait l'incapacité des Palestiniens et des Israéliens à trouver un compromis comme le premier obstacle de la paix au Proche-Orient.  Les Français sont-ils de plus en plus partagés quant aux causes du conflit ?

 

Cliquez pour agrandir

Je n’ai pas connaissance de ce sondage, et l’opinion agglomérée de différents pays ne dit pas grand-chose. Il est clair que selon l’histoire de chacun, les avis y sont plus ou moins sereins. Il y a bien sûr, sur une actualité très présente dans les conversations mais cependant très lointaine, la tentation de renvoyer les protagonistes dos-à-dos. Cela n’infirme pas une tendance générale à formuler davantage de reproches à la partie israélienne qu’aux Palestiniens, dans la diversité de la représentation politique de ces derniers. Il s’agit bien là d’une tendance générale, et non pas, précisons-le, de l’avis des citoyens de confession musulmane. Aujourd’hui, l’opinion semble percevoir une contradiction entre d’une part le fil de la politique israélienne, et d’autre part les valeurs qu’elle partage communément. Que ce sentiment soit justifié ou non n’est pas mon propos.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

02.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

03.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

04.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

05.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

06.

Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants

07.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
yeneralobregone
- 18/07/2014 - 21:59
" les français sont des veaux "
et il croient tout ce que leur raconte la lucarne carré devenu plate ... depuis 15 ans environ , un trés grand nombre de reporter issus de l'immigration maghrébine exerce dans les medias mainstream , ce qui fait évidement penser à de la discrimination positive tacite . il serait trés étonnant que ces derniers prennent le parti de l'état d'israel contre celui de la palestine ... a part cela , qui ce souvient des allemands expulsés de prusse oriental , de tchéquoslovaquie , de pologne, aprés 45 ? de mème , alors que les medias sont vite enclin à nous dépeindre le changement de population au tibet , motus et bouche cousue sur celui qui est en cour en france ...
Marie-E
- 16/07/2014 - 21:24
Après l'échec
des guerres menées par les pays arabes puis la politique de terrorisme menée depuis 1970 par les Palestiniens (OLP,FPLP...) il ya la guerre médiatique et là "Pallywood" a marqué des points. Aujourd'hui encore les gens sont abreuvés par certains médias et les réseaux sociaux d' images choc (qui proviennent parfois d'autres conflits). En plus effectivement des nouveaux Français, une partie de la population croit tout ce qui lui est dit et ne réfléchit plus. Sinon elle saurait que ce pays de 20000 Km² investit dans sa sécurité, veut des frontières sûres et reconnues et que les habitations du Nord et du Sud depuis 10 ans doivent obligatoirement comporter une pièce sécurisée. Les Palestiniens du camp syrien de Yarmouk ont été attaqués (pas par les Israéliens) et les camps de réfugiés dans les pays arabes, qui en parle? La désinformation est constante et la mauvaise foi aussi qui fait dire colonie et apartheid et qui parle de génocide. Mais peut être les gens ont -ils aussi besoin d'un dictionnaire ! Conclusion : la paix n'est pas pour demain surtout avec les défenseurs des Palestiniens
quesako
- 16/07/2014 - 20:57
Plus on est loin du conflit plus on peut être généreux !
C'est ce qui s'est passé au début du conflit. Maintenant on se rend compte que de part notre population on devient de plus en plus concerné. D'ailleurs il y a eu une manif pro palestinienne dimanche et une autre aujourd'hui sur l' Esplanade des Invalides !!