En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

04.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

05.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

06.

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

07.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 13 min 8 sec
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 14 heures 19 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 16 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 17 heures 34 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 18 heures 56 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 19 heures 41 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 19 heures 54 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 20 heures 8 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 21 heures 17 min
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 18 min 5 sec
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 15 heures 53 sec
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 16 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 17 heures 19 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 17 heures 37 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 18 heures 59 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 19 heures 48 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 20 heures 2 min
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 21 heures 31 sec
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 21 heures 38 min
© wikipédia
© wikipédia
Atlantico Lettres

Brigitte Bardot : un si beau culte

Publié le 05 mars 2014
Toutes les semaines, le journal Service Littéraire vous éclaire sur l'actualité romanesque. Aujourd'hui, retour sur le mythe de Brigitte Bardot, qui enflamme toujours le papier glacé.
Christian Montaignac est écrivain et journaliste pour le journal Service Littéraire. Dernier ouvrage paru : “Le soir venu” au Cherche-Midi.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Montaignac
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Montaignac est écrivain et journaliste pour le journal Service Littéraire. Dernier ouvrage paru : “Le soir venu” au Cherche-Midi.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Toutes les semaines, le journal Service Littéraire vous éclaire sur l'actualité romanesque. Aujourd'hui, retour sur le mythe de Brigitte Bardot, qui enflamme toujours le papier glacé.

La plus belle femme du monde (en son temps), la plus photographiée du siècle (dernier), ne peut donner que ce qu’elle a. Si on veut encore gloser, on peut rajouter « la gloire, ce deuil éclatant du bonheur ». Avec elle, tous les clichés sont vrais. Et plus que jamais pour qu’éclate la vérité toute nue, forcément nue : Brigitte Bardot est la seule star que les Français ont connue – avec de Gaulle, s’entend, il le disait lui-même.

Ce statut, toujours lié à quelque chose de sulfureux, l’ingénue scandaleuse le porta après que Marylin fut disparue. Symbole de ceci, emblème de cela, icône nationale et « rêve impossible des hommes mariés » selon Nourissier, la Marianne de 1968 fut tout jusqu’à devenir la diablesse de la République quarante ans après. Par comparaison, toutes celles qui ont essayé de lui succéder étaient vouées à rester des super starlettes de papier glacé.

Ainsi va la Bardot, sublimée par sa photogénie, portée par notre mémoire d’ados attardés. Comme si elle n’avait jamais été cette blonde écervelée dont on a fait le portrait à l’acide, comme si ses fameuses initiales étaient restées BB et non bébête. Sa générosité est telle qu’elle a accepté de voir le temps chiffonner son visage angélique, soulignant juste avec constance ses yeux de biche, sans parvenir à faire oublier les plis d’amertume qui cernent désormais son sourire.

C’est curieux, après avoir été la ravissante dévergondée au « cul qui chante », la voilà redevenue, telle qu’en elle-même partout affichée, la divine beauté qui a rayonné sur tant de jeunes années. Deux livres d’amour en témoignent. Nous avons un faible pour le premier où elle entre dans la légende d’une écriture qui a l’avantage de lui ressembler, tout en plein et délié. Son Jacques n’est plus Charrier mais Héripret qui n’est jamais loin de la belle boudeuse avec son Leïca. En tournage à Alméria auprès de deux grands mâles attentionnés, Sean Connery et Stephen Boyd, le mythe se fait muse. L’œil contemple, saisit, pour nous faire partager un mélange d’innocence subversive et d’espièglerie enfantine. Ce splendide objet de désir en noir et blanc est préfacé par la poésie gourmande de Gilles Durieux qui s’attarde du côté de Musset. Dans le deuxième, les Brincourt, père et fils, y vont de leur célébration aux mesures de Paris Match. Le bateau amiral, toutes pages dehors, propose son hommage dans les grandes largeurs et en couleurs. Comme quoi, le mythe reste un lumineux filon.

A lire : BB en liberté, de Jacques Heripret, éditions Eyrolles, 160 p., 29,90 €.

A lire : Brigitte Bardot La petite fiancée de Paris Match, de Christian Brincourt, éditions Glénat, 256 p., 39 €.

Source : Service Littéraire, le journal des écrivains fait par des écrivains. Le mensuel fondé par François Cérésa décortique sans langue de bois l'actualité romanesque avec de prestigieux collaborateurs comme Jean Tulard, Christian Millau, Philippe Bilger, Eric Neuhoff, Frédéric Vitoux, Serge Lentz, François Bott, Bernard Morlino, Annick Geille, Emmanuelle de Boysson, Alain Malraux, Philippe Lacoche, Arnaud Le Guern, Stéphanie des Horts, etc. Pour vous abonner, cliquez sur ce lien.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

04.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

05.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

06.

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

07.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Adi Perdu
- 06/03/2014 - 00:24
2 mamies discutent sur la plage
...80 kg, avachies, ridées jusqu'aux oreilles, vieilles coquettes...
°
"Tu te souviens quand on était jeune, on voulait ressembler à Brigitte Bardot"
"Oui"
"Eh bien on a ENFIN réussi"
Adi Perdu
- 06/03/2014 - 00:20
Brigitte Bardot : un si beau culte
Voilà, j'ai lu 2 articles sur DSK et là... Je ne vois pas les 2 dernières lettres.
Brigitte Bardot : un si beau cul... Évidemment, je parle d'avant... Des années 60
°
Quelle mauvaise influence ce DSK ! ;-D