Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 14 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Etats-Unis : les opioïdes, ce fléau qui tuent plus que les armes à feu et les accidents de la route

La crise des opioïdes aux Etats-Unis ne ralentit pas. Ces médicaments font plus de victimes que les accidents de la route ou même les armes à feu. En 2016, 64 000 personnes ont fait une overdose suite à une consommation excessive de ces médicaments.

Traffic

Publié le
Etats-Unis : les opioïdes, ce fléau qui tuent plus que les armes à feu et les accidents de la route

 Crédit JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Prescrits sur ordonnance pour calmer une douleur forte, morphine, oxycodone et fentanyl sont responsables de la mort de 175 personnes par jour. “Aucune région des États-Unis n’est épargnée par cette épidémie. Nous avons tous un proche, un membre de la famille, un être aimé détruit par les opioïdes” déclarait Anne Schuchat, directrice des Centres de prévention et de maladie (CDC) en mars dernier.

Si cette “épidémie” n’est en rien nouvelle -depuis 1999 et l’augmentation des prescriptions d’opioïdes forts (majoritairement oxycodone), les hospitalisations et les décès ont été multipliés par quatre. A l’heure actuelle, environ 11 millions d’américains seraient dépendant ces molécules.

Une crise que le gouvernement américain essaie à tout prix d’endiguer. En 2017, Donald Trump parlait de l’addiction aux opioïdes comme d’une “urgence de santé public”. Dans la foulé, un plan de lutte contre ce fléau était mis-en-place autours de deux grands axes : la répression des dealers pour faire reculer les ventes de fentanyl fabriqué illégalement et un accès plus simple à la naloxone (l’antidote aux opioïdes).

Ce médicament qui existe sous la forme d’un stylo injecteur ou d’un spray nasal permet de mettre fin à un arrêt respiratoire. C’est lui-même qui sauvait la chanteuse Demi Lovato lorsqu’elle avait fait une overdose il y a quelques semaines. Aux Etats-Unis, il peut être acheté sans ordonnance dans 40 Etats, certaines forces de police en sont équipées et tous les services d’urgence en ont un stock.

Autre mesure qui s’adresse directement aux médecins : les prévenir dès lors qu’un de leur patient meurt d’une overdose. Une méthode qui fonctionne, une fois informés les médecins réduirait de 10% les doses d’opioïde prescrites et rédigeraient moins d’ordonnances pour ces dérivés des opiacés. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 10/08/2018 - 18:33 - Signaler un abus Faudrait savoir à la fin,

    De savants spécialistes et soi-disant intellectuels se battent depuis des lustres pour légaliser l'usage des drogues ou de drogues déguisées en médicament. Hollande et ses guignols ont fini par le mettre en oeuvre, et Macron continue sans que personne n'en parle, ouvrant même des coffee-shops. Et tout le monde est content. Alors, RIP.

  • Par Ganesha - 11/08/2018 - 04:30 - Signaler un abus Légalisation

    Une certitude : partout, dans les pays civilisés, la priorité est désormais de briser le business des dealers en confiant le rôle de distribution, de contrôle et de traitement à l'Etat et aux médecins.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€