En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
C'est voté

Pacte de responsabilité : le PS s'en remet à "une grande négociation sociale" sur les contreparties

Publié le 26 février 2014
Le bureau national du PS a adopté mardi un texte définissant la position du parti sur ce sujet : il se range derrière le gouvernement.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le bureau national du PS a adopté mardi un texte définissant la position du parti sur ce sujet : il se range derrière le gouvernement.

Ce vendredi patronat et syndicats se rencontreront pour donner le coup d'envoi des discussions autour du pacte de responsabilité. Et si François Hollande avait des doutes concernant la ligne de conduite du Parti socialiste sur ce sujet, ils se sont dissipés ce mardi soir. En effet, le président a du noter avec satisfaction que le parti majoritaire à l'Assemblée se rangeait derrière le gouvernement. A une large majorité de voix (27 voix pour, 7 contre, celles de l'aile gauche, et 3 abstentions), la direction du PS a adopté à une large majorité un texte appelant à une "grande négociation sociale" sur les contreparties aux baisses des charges prévues pour les entreprises.

"Pour le Parti socialiste, une grande négociation sociale doit s’engager dans le pays, au niveau national comme à l’échelon local. Elle doit mobiliser tous les acteurs du pacte et porter sur les contreparties", souligne le document du PS intitulé "Réussir le Pacte de responsabilité pour une économie plus compétitive, plus durable, plus créatrice d’emplois" et dont Le Monde a eu une copie.

Les contreparties évoquées sont notamment "le soutien à la création d’emplois", sans que le texte n’avance de chiffres, "l’embauche des jeunes et le maintien des seniors dans l’emploi", "le soutien à la formation et à la qualification", "l’amélioration de la qualité du travail et des conditions de travail". Ces contreparties, spécifie le texte, doivent être négociées "dans le cadre du dialogue social dans toutes ses dimensions : au niveau interprofessionnel, dans les branches professionnelles, dans les entreprises, dans les territoires".

Il s’agit d’un "texte de synthèse" issu du séminaire du Parti socialiste sur le pacte, qui s’était tenu le l0 février à huis-clos, ainsi que des consultations récentes de la direction du PS avec les partenaires sociaux, a-t-on rappelé rue de Solférino. Le premier secrétaire du parti, Harlem Désir, c'est lui montré élogieux sur ce pacte. Selon Le Monde, il a décrit "un des moments les plus importants de notre histoire et le plus grand compromis social depuis le Conseil national de la Résistance".

A noter qu'aucun chiffre de créations d'emplois n'est cité dans le document. Mais ce mardi, le Haut conseil du financement de la protection sociale (HCFPS) évoque la création maximum de 300 000 emplois. De son côté, le président du Medef, Pierre Gattaz, avait parlé d'un million d'emplois.

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

03.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

04.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

05.

Le chômage est au plus bas au Royaume-Uni depuis 1974. Comment l’expliquer dans un pays empêtré dans le Brexit ?

06.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

07.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires