En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
Justice
Génocide au Rwanda : début d'un procès historique
Publié le 04 février 2014
Ce mardi, vingt ans après le génocide de près de 800 000 personnes, la France juge pour la première fois un Rwandais accusé de complicité dans ces massacres.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce mardi, vingt ans après le génocide de près de 800 000 personnes, la France juge pour la première fois un Rwandais accusé de complicité dans ces massacres.

Pascal Simbikangwa est-il un membre du premier cercle du "hutu power" derrière le génocide au Rwanda ou un simple admirateur du président Juvénal Habyarimana, dont la mort fut le déclencheur du génocide qui a eu lieu il y a vingt ans ? C'est principalement à cette question que le procès qui s'ouvre ce mardi en France devra répondre. Car pour la première fois, la cour d'assises de Paris juge un Rwandais pour les crimes qu'il est supposé avoir commis durant cette période. Auparavant, la France, dont le rôle durant ce drame est souvent critiqué, ne prenait pas partie.

Concrètement à partir de ce mardi, et ce pendant six à huit semaines, Pascal Simbikangwa, 54 ans, comparaît pour avoir "contribué, en connaissance de cause, à la pratique massive et systématique d'exécutions sommaires et autres actes inhumains ainsi qu'au génocide", selon l'acte d'accusation. Il est donc accusé de complicité de génocide et complicité de crimes contre l'humanité commis entre avril et juillet 1994. Aujourd'hui paraplégique, cet ancien capitaine de l'armée rwandaise risque la prison à perpétuité.

En clair, l'accusation lui reproche d'avoir, à Kigali et dans sa région natale de Gisenyi, province d'origine du président Habyarimana, organisé les barrages auxquels étaient filtrés et exécutés les Tutsi et d'avoir donné des instructions et livré des armes à ceux qui les tenaient.

Ses avocats,  maîtres Alexandra Bourgeot et Fabrice Epstein, dénoncent un dossier où "les seules accusations sont des témoignages", soulignant que leur client "nie les faits depuis le début" et "ne comprend pas pourquoi il est là". De plus, pour sa défense, ce procès est bien trop politisé.  "Il y a une pression des autorités rwandaises sur la France", et "une pression monstrueuse des parties civiles" à l'origine de la plainte, dénoncent les avocats. "On a l'impression que c'est les 20 ans du génocide des Tutsi et que donc il faut condamner Pascal Simbikangwa", pour "en faire un exemple".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
En savoir plus
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
02.
Kim Kardashian veut 7 enfants, Laura Smet en attend un, Alain Delon attend des siens qu’ils ne se déchirent pas à la Johnny; Voici voit Laeticia Hallyday & Sébastien Farran réconciliés, Closer les voit tendus; Victoria Beckham s’est fait gonfler les joues
03.
L'association WWF accusée de stériliser des populations aux abords de parcs nationaux en Afrique et en Inde
04.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
05.
La droite s'insurge contre un nouveau clip raciste et haineux du rappeur Nick Conrad
06.
Déclarations des revenus de 2018 : attention aux risques d’erreurs
07.
Plus on en sait et moins on en sait : le grand paradoxe de la science du XXIème siècle
01.
Pourquoi les entretiens d’évaluation annuels sont inutiles pour la plupart des salariés
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Derrières les ors et les artifices, pourquoi le Qatar est toujours un dangereux émirat moyenâgeux
04.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
05.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
06.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Européennes : François-Xavier Bellamy a exposé sa vision de l'Europe face à Nathalie Loiseau lors d'un débat organisé par l'Institut Montaigne
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires