En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© REUTERS/Grigory Dukor
Sur écoute

Scandale de la NSA : les Etats-Unis ont-ils espionné le portable d'Angela Merkel ?

Publié le 23 octobre 2013
L'Allemagne est en possession d'informations laissant penser que le téléphone portable de la chancelière aurait été placé sur écoute par l'agence de renseignements américaine.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Allemagne est en possession d'informations laissant penser que le téléphone portable de la chancelière aurait été placé sur écoute par l'agence de renseignements américaine.

On en apprend tous les jours un peu plus sur le scandale des écoutes téléphoniques de la  NSA. En début de semaine, Le Monde révélait que les Français avait été massivement espionnés. Ainsi, entre le 10 décembre 2012 et le 8 janvier 2013, 70,3 millions d'enregistrements de données téléphoniques des Français ont été effectués par la NSA. Une véritable intrusion à grande échelle qui a provoqué des tensions diplomatiques entre les deux pays. La France par le biais de Laurent Fabius et Jean-Marc Ayrault demandant des explications aux Etats-Unis. Mais ce mercredi, de nouvelles informations encore plus inconcevables ont fuité. En effet, un porte-parole du gouvernement allemand assure que l'Allemagne est en possession d'informations indiquant que le téléphone portable d'Angela Merkel était lui aussi placé sur écoute par la NSA. 

La chancelière s'est entretenue au téléphone avec Barack Obama et lui a demandé des explications immédiates et complètes à ce sujet, a ajouté le porte-parole."Nous avons rapidement envoyé une demande à nos partenaires américains leur demandant des éclaircissements immédiats et complets", a indiqué Steffen Seibert dans un communiqué. Angela Merkel a également assuré au président américain que si une telle surveillance avait effectivement eu lieu cela constituerait un fait "totalement inacceptable" et une "grave entorse à la confiance" mutuelle.

Barack Obama, de son côté, a certifié à la chancelière allemande que les services de renseignement américains n'avaient pas surveillé ses communications, a indiqué la Maison Blanche. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Quand Jeff Bezos affirme à ses employés qu’"Amazon fera faillite, car Amazon n’est pas immortelle"

05.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

03.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

04.

Cet autre mal Français qui se cache derrière le recul de la liberté d’expression en France

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires