En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Sport national
Cumul des mandats : la palme est décernée à...
Publié le 11 septembre 2013
L'Express a réalisé un classement qui répertorie les hommes et femmes politiques français cumulant le plus de mandats et fonctions.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Express a réalisé un classement qui répertorie les hommes et femmes politiques français cumulant le plus de mandats et fonctions.

Avec trois mandats électifs et 23 fonctions, Michel Delebarre est le roi des cumulards, selon un classement réalisé par L'Express qui répertorie les politiques français cumulant le plus de mandats et fonctions. L'enquête concerne 1 573 "personnalités politiques les plus importantes" parmi les élus : ministres, députés, sénateurs, eurodéputés, présidents de conseil régional, présidents de conseil général, maires de villes de plus de 20 000 habitants et présidents d'intercommunalités dépassant 50 000 habitants en 2013.

Le sénateur-maire PS Michel Delebarre remporte donc la médaille d'or : sénateur du Nord, maire de Dunkerque et président de la communauté urbaine de Dunkerque, il est aussi - entre autres - président du Conseil de surveillance du Centre hospitalier de Dunkerque et président de l'Agence d'urbanisme et de développement de la région Flandre Dunkerque. 

Deuxième du classement : le sénateur-maire socialiste Jean Germain, qui exerce aussi trois mandats mais "seulement" 9 fonctions. Vient ensuite Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche, sénateur et président du conseil général du Tarn-et-Garonne : le PDG de La Dépêche du Midi occupe quatre mandats et six fonctions. 

A la quatrième place : l'UMP Christian Estrosi, député, maire et président de la communauté urbaine de Nice, qui cumule aussi sept autres fonctions. Suivent le sénateur-maire PS de Lyon Gérard Collomb (trois mandats et six fonctions) ; le député UDI Yves Jégo (trois mandats et dix fonctions) et Jean-François Copé (trois mandats et deux fonctions, dont celle de président de l'UMP).

Le non-cumul était l'une des promesses de campagne du candidat Hollande. Début juillet, les députés ont voté l'interdiction de cumuler un mandat de parlementaire (député, sénateur, eurodéputé) avec une fonction exécutive locale. Une mesure qui doit s'appliquer à partir de 2017, après le renouvellement des deux assemblées.

Vu sur : Lu sur L'Express
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
05.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
06.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
07.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires