En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
Tapis

États-Unis : le FBI plume les sites de poker en ligne

Publié le 18 avril 2011
Le FBI a mené ce week-end une action percutante en fermant plusieurs enseignes de poker en ligne. Les fondateurs des sites exerçant une activité illégale sur le territoire américain, sont condamnés à reverser le revenus des jeux et encourent des peines de prison.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le FBI a mené ce week-end une action percutante en fermant plusieurs enseignes de poker en ligne. Les fondateurs des sites exerçant une activité illégale sur le territoire américain, sont condamnés à reverser le revenus des jeux et encourent des peines de prison.

Quand il s’agit de poker en ligne, le gouvernement américain ne bluff plus. Le FBI a mené ce week-end une opération coup de poing entrainant la fermeture des plus gros sites de jeux en ligne. Sur le page d’accueil de PokerStars, Full Tilt Poker ou encore Absolute Poker, est rappelée cette mention qui tombe comme un couperet : « La réalisation, le financement, la gestion, la supervision, la direction, ou la possession de tout ou partie d'une entreprise de jeu illégal est un crime fédéral ». Le site du FBI confirme qu’il ne s’agit pas d’une plaisanterie. Et pour cause, les jeux d’argent en ligne sont prohibés aux États-Unis depuis la décision rendue par le Congrès en 2006.

À la fermeture effective de ces sites, s’ajoutent des poursuites judiciaires à l'encontre de leurs fondateurs, accusés de fraudes bancaires et de blanchiment d'argent. « Les accusés, sachant très bien que leurs affaires sont illégales aux États-Unis, ont menti aux banques sur la vraie nature de leurs activités » commente Janice Fedarcyk, en charge du dossier au FBI. « Ils ont fait le pari qu'ils pouvaient continuer leurs activités, mais ont perdu ». Ils risquent de perdre bien plus encore, puisque les autorités souhaitent récupérer les revenus de jeux perçus. Une manne qu’elles estiment à près de 3 milliards de dollars. Quant aux créateurs des sites incriminés, ils encourent des peines de vingt ans de prison.

Le gel des comptes bancaires des fondateurs ainsi que les réclamations de la justice américaine ont semé un vent de panique auprès de joueurs européens. Pourtant, sans avoir des as dans leurs manches, ces derniers s’en tirent finalement à bon compte. Contrairement aux joueurs d’outre-atlantique, considérés comme hors la loi, les joueurs européens pourront probablement récupérer leur cagnotte.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

02.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires