En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
Tapis
États-Unis : le FBI plume les sites de poker en ligne
Publié le 18 avril 2011
Le FBI a mené ce week-end une action percutante en fermant plusieurs enseignes de poker en ligne. Les fondateurs des sites exerçant une activité illégale sur le territoire américain, sont condamnés à reverser le revenus des jeux et encourent des peines de prison.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le FBI a mené ce week-end une action percutante en fermant plusieurs enseignes de poker en ligne. Les fondateurs des sites exerçant une activité illégale sur le territoire américain, sont condamnés à reverser le revenus des jeux et encourent des peines de prison.

Quand il s’agit de poker en ligne, le gouvernement américain ne bluff plus. Le FBI a mené ce week-end une opération coup de poing entrainant la fermeture des plus gros sites de jeux en ligne. Sur le page d’accueil de PokerStars, Full Tilt Poker ou encore Absolute Poker, est rappelée cette mention qui tombe comme un couperet : « La réalisation, le financement, la gestion, la supervision, la direction, ou la possession de tout ou partie d'une entreprise de jeu illégal est un crime fédéral ». Le site du FBI confirme qu’il ne s’agit pas d’une plaisanterie. Et pour cause, les jeux d’argent en ligne sont prohibés aux États-Unis depuis la décision rendue par le Congrès en 2006.

À la fermeture effective de ces sites, s’ajoutent des poursuites judiciaires à l'encontre de leurs fondateurs, accusés de fraudes bancaires et de blanchiment d'argent. « Les accusés, sachant très bien que leurs affaires sont illégales aux États-Unis, ont menti aux banques sur la vraie nature de leurs activités » commente Janice Fedarcyk, en charge du dossier au FBI. « Ils ont fait le pari qu'ils pouvaient continuer leurs activités, mais ont perdu ». Ils risquent de perdre bien plus encore, puisque les autorités souhaitent récupérer les revenus de jeux perçus. Une manne qu’elles estiment à près de 3 milliards de dollars. Quant aux créateurs des sites incriminés, ils encourent des peines de vingt ans de prison.

Le gel des comptes bancaires des fondateurs ainsi que les réclamations de la justice américaine ont semé un vent de panique auprès de joueurs européens. Pourtant, sans avoir des as dans leurs manches, ces derniers s’en tirent finalement à bon compte. Contrairement aux joueurs d’outre-atlantique, considérés comme hors la loi, les joueurs européens pourront probablement récupérer leur cagnotte.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Castaner : l'inconnue n'en était pas une (et peut-être pas la seule); Foresti rit au soleil, Laeticia Hallyday & Paris Jackson dépriment à L.A; Meghan engage un coach "gestion de bébé"; Public voit un enfant pour Jenifer et une joueuse du PSG pour MBappé
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Julie Gayet a touché un petit pactole après la révélation de sa relation avec François Hollande
05.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
06.
Les dessous de la superpuissance américaine : une (super) puissance militaire ?
07.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
01.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
02.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
Révolution silencieuse ? Un groupe de physiciens armés d’ordinateurs quantiques a réussi (en quelque sorte) à remonter dans le temps
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
05.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
06.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires