En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Voleurs

Brétigny : le procureur de la République confirme des vols

Publié le 25 juillet 2013
Des images de vidéosurveillance ont permis de confirmer l'information.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des images de vidéosurveillance ont permis de confirmer l'information.

Le procureur de la République d'Evry a confirmé ce mercredi que des vols ont bien eu lieu après le déraillement d'un train à Brétigny-sur-Orge (Essonne), le 12 juillet dernier. Eric Lallement a indiqué avoir "la certitude" qu’au moins "deux vols ont été commis au préjudice de deux passagers", précisant que des images de vidéosurveillance ont permis de voir des individus quitter la gare avec des valises qu’ils n’avaient pas en entrant dans le bâtiment.

Certains objets volés ont ainsi été retrouvés à Châtelet mais deux ordinateurs restent manquants. Quatre plaintes ont été recensées par le parquet d'Evry pour ces actes que le procureur a jugé "inqualifiables", refusant toutefois d'utiliser le terme "pillage" prononcé par un syndicat de policier. "Le mot pillage, pour moi, n’est pas un terme juridique", a commenté le magistrat.

La conférence de presse d'Eric Lallement a également permis de confirmer l'ouverture d'une information judiciaire pour homicides et blessures involontaires. Le basculement de l'éclisse, une pièce d'acier qui unit et maintient ensemble les deux rails de chemin de fer, "semble être à l'origine de la catastrophe". Selon le procureur, "l'acte de malveillance est écarté".

 

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

02.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

03.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

06.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

07.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

Cécile Duflot perd le Nord

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

06.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires