En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Circonspection

Scandale de la NSA : le Brésil évoque une possible violation de souveraineté

Publié le 09 juillet 2013
Alors qu'Edward Snowden entame une troisième semaine dans la zone de transit d'un aéroport de Moscou, le Brésil et une bonne partie de l'Amérique latine contestent durement l'espionnage des Etats-Unis.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors qu'Edward Snowden entame une troisième semaine dans la zone de transit d'un aéroport de Moscou, le Brésil et une bonne partie de l'Amérique latine contestent durement l'espionnage des Etats-Unis.

 

Alors que le Brésil est en proie à une contestation populaire, sa présidente, Dilma Rousseff, a déclaré que les activités d’espionnage pourraient constituer "une violation de souveraineté". Sur la base de documents fournis par Edward Snowden, l’ancien consultant de la NSA, l’agence américaine d’espionnage, la présidente s’est toutefois bien gardée de citer les Etats-Unis  - "nous devons examiner cela sans précipitation, sans préjugés"-, pourtant dans son viseur. "S'il y a eu participation d'autres pays, d'autres entreprises non-brésiliennes, cela constituerait certainement une violation de souveraineté et des droits de l'Homme". L’héritière du président Lula s’exprimait lundi 8 jullet à la suite de la publication par le quotidien O’Globo d’articles indiquant qu’une base d’espionnage satellitaire de la NSA était présente dans la capitale administrative, Brasilia, au moins jusqu’en 2002.

Par ailleurs, toujours sur le continent sud-américain, très véhément à l’égard des Etats-Unis, c’est le Venezuela qui a fait savoir qu’une demande d'asile d’Edward Snowden avait bien été reçue. Le jeune trentenaire a entamé sa troisième semaine dans la zone de transit d’un aéroport moscovite. La Bolivie, le Nicaragua et le Venezuela se sont donc dit prêts à accueillir l’espion Snwoden, et prouvent ainsi que la lutte contre l’hégémonie de l’Oncle Sam sur le continent sud-américain est toujours d’actualité.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

03.

Le Titanic est-il en train de disparaître définitivement ?

04.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

05.

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

06.

La fin des Bisounours : les experts en marketing découvrent que plus d’un Français sur deux avoue une attirance pour « les méchants »

07.

Fleurs et vacheries au G7 : les avis surprenants des dirigeants étrangers sur Emmanuel Macron ; Notre-Dame, victime collatérale de négligence politique ; Julien Dray, mentor repenti d’Emmanuel Macron ; Panne sèche pour la voiture autonome

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

03.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

04.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires