En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 7 heures 34 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 8 heures 21 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 9 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 11 heures 6 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 12 heures 22 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 13 heures 43 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 14 heures 27 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 15 heures 54 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 16 heures 29 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 16 heures 49 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 8 heures 2 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 8 heures 37 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 10 heures 16 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 11 heures 14 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 13 heures 5 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 14 heures 7 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 15 heures 39 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 16 heures 9 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 16 heures 36 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 7 heures
Réactions

Audition de Jérôme Cahuzac : les députés déçus "par sa langue de bois"

Publié le 27 juin 2013
L'ex-ministre du Budget s'est exprimé mercredi devant la commission d'enquête parlementaire. Il a notamment refusé de répondre à certaines questions. Ce qui a provoqué l'ire de certains députés.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ex-ministre du Budget s'est exprimé mercredi devant la commission d'enquête parlementaire. Il a notamment refusé de répondre à certaines questions. Ce qui a provoqué l'ire de certains députés.

Une audition qui a fait pschitt. Un petit tour devant les députés et puis plus rien. Jérôme Cahuzac était entendu ce mercredi par la commission d'enquête parlementaire. Une audition tant attendue où l'ancien ministre du Budget devait expliquer le pourquoi du comment de son mensonge. Livrer sa vérité sur son compte en banque en Suisse. Et sur tout le scandale politique qui en a découlé. Mais, face aux députés, l'ancien maire de Villeneuve-sur-Lot n'a pas été très disert. Son explication n'a pas été satisfaisante. Il a notamment refusé de répondre à certaines questions. Ce qui a eu le don d'énerver une partie de la classe politique. Car il faut dire que les commentaires font état d'un certain courroux, d'un agacement face aux silences de Jérôme Cahuzac. Pour résumé, les députés se disent : "tout ça pour ça". Petit tour d'horizon des réactions.

L'un des premiers à réagir a été le député écologiste Sergio Coronado. Dans un tweet plus que virulent, il s'est emporté : "C'est l'audition 'je réponds si je veux et je vous emmerde". Et sur iTélé, il a développé son sentiment : "Il y avait beaucoup de mauvaise foi. Il n'était pas obligé de se réfugier derrière l'enquête judiciaire pour éviter de répondre aux questions. Il a souhaité ne pas le faire donc j'y vois une forme d'entêtement, de cynisme de sa part". Et l'élu de conclure: "Cette audition a davantage servi l'opération de communication de Jérôme Cahuzac et peut-être le lancement de son futur livre que les travaux de la commission. Je le regrette". 

Un sentiment que ne partage pas forcément, Alain Clayes, le rapporteur socialiste de la commission d'enquête. Pour lui, "Jérôme Cahuzac ne pouvait pas nous répondre sur des faits personnels qui concernent totalement la procédure judiciaire". Il a " prêté serment" pour "dire la vérité concernant le périmètre de la commission d'enquête". Sauf que, sur le "mécanisme de son compte, ça n'a rien à voir avec l'enquête judiciaire en cours". "Du point de vue psychologique, il a été égal à lui-même", a-t-il assuré. Cependant, le député a reconnu que sur un point Jérôme Cahuzac avait menti face aux parlementaires : sur ses relations avec Stéphane Fouks le patron d'Havas Worldwide et ami de l'ancien ministre du Budget.*

L'opposition aussi s'estime lésée par cette audition. Ainsi, Daniel Fasquelle, le député UMP qui avait le premier demandé à Jérôme Cahuzac dans l'hémicycle s'il avait un compte en Suisse, déclare dans un communiqué : "Si Jérôme Cahuzac ne fait plus de politique, il pratique toujours la langue de bois. Cette audition aura été une occasion ratée (...) Nous restons avec nos questions et l'affaire Cahuzac reste toujours aussi opaque (...)" Mais ce n'est pas le plus vindicatif. En effet, Christian Jacob, le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, a été encore plus acerbe dans sa réaction. Sur Canal +, ce jeudi, il a dénoncé "une véritable mascarade" avec Jérôme Cahuzac "qui se retranche en permanence derrière l'enquête en cours".  Et de se demander "pourquoi la garde des Sceaux autorise-t-elle la commission d'enquête".  "On traite l'Assemblée par le mépris". "Après avoir menti, M. Cahuzac a été dans le mépris mais avec la complicité du garde des Sceaux". Pour lui, Christiane Taubira, la ministre de la Justice, "a laissé faire à dessein, pour infliger davantage de mépris à l'Assemblée".

Un autre membre de la commission s'est exprimé à l'issue de celle-ci. Il s'agit d'Hervé Morin. Et celui-ci ne s'est pas montré particulièrement surpris par la "prestation" de l'ancien maire de Villeneuve-sur-Lot. "Jérôme Cahuzac a été un Cahuzac puissance 10. Parfaite maitrise, parfait contrôle de son expression, ayant révisé ses dossiers permettant quasiment a la minute près d'indiquer l'histoire d'il y a 5 ans ou 6 ans, comme si on avait affaire a un hypermnésique absolu. Derrière ça il y avait probablement un peu d'arrogance et puis en quelque sorte une espèce de bras d'honneur extraordinaire qui est fait aux Français" en refusant de répondre à de nombreuses questions, s'est emporté le président du Nouveau Centre.

 Revoir la réaction de Charles de Courson, le président de la commission d'enquête :

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires