En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Succession ?

Algérie : Bouteflika dans un état général de santé stable

Publié le 29 avril 2013
Le président algérien ne devrait cependant pas pouvoir se représenter pour un quatrième mandat en 2014.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président algérien ne devrait cependant pas pouvoir se représenter pour un quatrième mandat en 2014.

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, victime samedi 27 avril d'un accident vasculaire cérébral sans gravité, a été transféré à Paris, a annoncé dimanche l'agence algérienne APS. Le chef d'Etat est actuellement soigné à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce.

Le professeur Rachid Bougherbal, médecin en charge du président algérien, a indiqué que l'état de santé de son patient "évolue bien", et qu'il n'a subi "aucune lésion irréversible". La présidence algérienne s'est également voulue rassurante en annonçant que l'état du président Bouteflika ne suscitait "aucune inquiétude". Malgré tout, ses médecins lui ont prescrit des examens complémentaires ainsi que quelques jours de repos, précise une source médicale.

Abdelaziz Bouteflika n'a pas encore indiqué s'il allait briguer un quatrième quinquennat en 2014 mais déjà, pour nombre d'observateurs, le président algérien ne devrait pas pouvoir se représenter.

"L'Algérie doit se préparer à changer de président. Aujourd'hui, la perspective d'un quatrième mandat s'éloigne définitivement", a déclaré Sofiane Djilali, président du parti Jil Jadid (Génération nouvelle), cité dans Le Figaro. "Le débat sur la succession va être relancé de manière légitime", explique également Omar Belhouchet, directeur de la publication du quotidien francophone El Watan.

Abdelaziz Bouteflika a aujourd'hui 76 ans. Il a été élu à la tête de l'Etat algérien en 1999, puis réélu en avril 2004 et en avril 2009.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

02.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

05.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

06.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

07.

Psychogénéalogie : comment les générations familiales qui nous précèdent laissent leur empreinte sur notre identité

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

06.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires