En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© REUTERS/Olivier Pon
Justice

Tempête Xynthia : fin de l'enquête, le procès attendu avec impatience

Publié le 12 avril 2013
La justice a achevé son enquête sur les éventuelles responsabilités dans la mort de 29 personnes à La Faute-sur-Mer, en Vendée, ouvrant la voie à un procès très attendu par les victimes.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La justice a achevé son enquête sur les éventuelles responsabilités dans la mort de 29 personnes à La Faute-sur-Mer, en Vendée, ouvrant la voie à un procès très attendu par les victimes.

La tempête Xynthia a eu lieu il y a trois ans. Elle a été la cause de beaucoup de malheur. Mais aussi d'incompréhension. En effet difficile de savoir qui est responsable dans ces cas là. C'est pourquoi la justice enquête depuis. Et ce vendredi, elle a annoncé avoir achevé son enquête sur les éventuelles responsabilités dans la mort de 29 personnes à La Faute-sur-Mer, en Vendée. Une fin d'investigations qui ouvre donc la voie à un procès très attendu par les victimes. Une information révélée en exclusivité par France Bleue.

Des centaines d’auditions, cinq personnes et deux entreprises mises en examen: c’est au final un dossier de 22 tomes qui a atterri sur le bureau du procureur des Sables-d’Olonne, Thierry Dran. Il lui revient désormais la charge d’en faire la synthèse. Un travail qui devrait lui prendre environ trois mois. Les parties civiles --plus d’une centaine de personnes-- de cette information judiciaire pour "homicide involontaire", "mise en danger de la vie d’autrui", "abstention de combattre un sinistre" et "prise illégale d’intérêt", auront un mois pour émettre des observations une fois que le parquet aura rendu sa synthèse.

"C’est une étape importante, ça fait un bout de temps qu’on attendait ce moment là au niveau des parties civiles", a déclaré à l’AFP Renaud Pinoit, président de l’Association des victimes des inondations de La Faute-sur-Mer et de ses environs (Avif). "C’est le début d’une nouvelle attente, celle d’une date pour le procès", a-t-il ajouté. S’il n’y a pas d’imprévu, l’ordonnance de renvoi, si le juge d’instruction Yannick Le Goater décide d’en rendre une, n’interviendra pas avant la mi-août. Et dans ce cas, il ne faut pas attendre de procès Xynthia "avant mi-2014 au mieux", a indiqué le procureur.

Sur place, ce drame, qui a causé la mort de près de trente personnes sur une commune de 700 habitants, a laissé une empreinte très douloureuse, que l’enquête judiciaire a contribué à aviver. En effet, parmi les cinq personnes mises en examen dans ce dossier figure le maire, René Marratier, deux de ses adjoints, ainsi qu’un promoteur immobilier local et un fonctionnaire de l’ancienne Direction départementale de l’Équipement. Deux personnes morales, les entreprises ayant construit les maisons situées dans la «cuvette mortifère», zone sous le niveau de la mer où ont été retrouvées la plupart des victimes, ont également été mises en examen.

Outre les tensions autour de la question des responsabilités, de nombreux habitants à La Faute et dans la commune voisine de L’Aiguillon-sur-Mer ont très mal vécu la procédure de vente à l’amiable, puis le cas échéant d’expropriations, décidée par l’Etat à la suite de la tempête sur les zones considérées comme submersibles. L’Etat a racheté à l’amiable 688 maisons sur ces deux communes pour les détruire. En janvier a été déclarée d’utilité publique une procédure d’expropriation concernant dix maisons de La Faute-sur-Mer et 93 de L’Aiguillon, que leurs propriétaires ont refusé de céder.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

05.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

06.

Démence sénile : une nouvelle étude montre qu’il est possible d’agir même en cas d’antécédents familiaux lourds

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires