En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Reuters
Déplacement compliqué
Allemagne : entre les Femen et les critiques de Merkel, visite mouvementée pour Poutine
Publié le 08 avril 2013
Le séjour de Vladimir Poutine ce lundi en Allemagne n'est pas de tout repos. Le président russe s'est fait haranguer par des manifestantes aux seins nus et a été vertement critiqué par Angela Merkel.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le séjour de Vladimir Poutine ce lundi en Allemagne n'est pas de tout repos. Le président russe s'est fait haranguer par des manifestantes aux seins nus et a été vertement critiqué par Angela Merkel.
Vladimir Poutine n'a pas fait le voyage pour rien. Le président russe s'est rendu ce lundi en Allemagne. Et force est de constater que sa visite a été tendue. En effet, il s'est fait haranguer par des manifestantes aux seins nus et a essuyé les critiques de la chancelière Angela Merkel sur la question des ONG en Russie, lors d'une visite lundi à la Foire industrielle de Hanovre. Les deux dirigeants, dont la relation est notoirement tendue, ont fait le tour des stands de ce salon qui accueillait cette année la Russie comme partenaire officiel.
 

Vladimir Poutine et Angela Merkel étaient sur le stand du constructeur automobile Volkswagen lorsque quatre femmes hurlant "Fuck dictator !" (Va te faire foutre, dictateur), se sont précipitées sur l'estrade, avant d'être rapidement maîtrisées par le personnel de sécurité. "Je n'ai pas entendu ce qu'elles avaient crié", a déclaré un peu plus tard lors d'une point de presse le chef de l'Etat russe, "je n'ai pas vu si elles étaient blondes ou brunes". Mais "le mieux est de ne pas déranger l'ordre, et si quelqu'un veut mener une discussion politique, il devrait le faire tout habillé, nous ne sommes pas sur une plage nudiste".

Dimanche soir, devant le palais des congrès qui abritait la cérémonie d'ouverture de la Foire, une centaine de militants avaient déjà manifesté contre la politique de Moscou. Dans leur viseur : les inspections menées par les autorités russes contre des associations et fondations internationales. Angela Merkel, qui avait taclé le président russe sur la question dimanche, s'est faite encore plus insistante lundi. "Il faut que les ONG puissent travailler librement" en Russie, a-t-elle plaidé, dans l'intérêt d'une "société civile vivante". "Bien sûr que cela les entrave si on contrôle leurs disques durs", a-t-elle poursuivi.

Les deux dirigeants ont évoqué cette question longuement lors d'un dîner dimanche soir, de même que les autres sujets qui fâchent : la Syrie, dont Moscou continue au contraire des Européens à considérer le régime en place comme légitime, Chypre où les investisseurs russes vont laisser des plumes après le sauvetage par ses partenaires européens. La chancelière a jugé "très négatif" que la communauté internationale n'arrive pas à faire front commun sur la question syrienne et a souhaité "une solution politique". Mais le président russe a défendu avec véhémence la ligne de son pays. "On dit toujours que la Russie livre des armes, mais le fait est que nous livrons à un régime légitime, ce n'est pas interdit", a-t-il martelé. "A mon avis on devrait limiter les ventes d'armes à toutes les parties du conflit", a-t-il affirmé. Une visite d'Etat compliquée en somme pour Vladimir Poutine.

 

Ci-dessous les Femen accueillent à leur façon le président Poutine :

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
05.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
06.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
07.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires