En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Oui ou non

Négociations sur l'emploi : selon Parisot, un accord est "toujours possible mais..."

Publié le 10 janvier 2013
Pour la patronne du Medef, soit un accord "ambitieux, structurant, est signé, permettant vraiment une évolution significative et en profondeur du marché du travail", "soit il n'y aura pas d'accord du tout.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour la patronne du Medef, soit un accord "ambitieux, structurant, est signé, permettant vraiment une évolution significative et en profondeur du marché du travail", "soit il n'y aura pas d'accord du tout.

Après avoir affirmé qu'elle était pessimiste lundi, Laurence Parisot a quelque peu changé de cap ce jeudi. Même si elle n'a pas écarté un échec des négociations sur l'emploi en raison du blocage sur la taxation des contrats à durée déterminée, elle a estimé sur Europe 1 qu'un accord "est toujours possible". Mais, elle a dit ne pas comprendre "en quoi une surcotisation sur les contrats courts favoriserait" l'emploi.

Selon elle, "il y a eu une croissance spectaculaire des contrats courts, notamment de moins d'un mois, ces dix dernières années. Or, l'essentiel de cette croissance, 60 %, est de la responsabilité des administrations publiques, notamment de l'administration hospitalière", a-t-elle souligné. "Je pose la question à l'État : pourquoi il nous demande quelque chose que lui-même n'applique pas ?" s'est-elle interrogée.

Pour Laurence Parisot, soit un accord "ambitieux, structurant, est signé, permettant vraiment une évolution significative et en profondeur du marché du travail et répondant à une exigence d'intérêt général", "soit il n'y aura pas d'accord du tout. Sur BFM Business, Jean-François Roubaud a, lui, exprimé son "optimisme" sur l'issue de la négociation, à condition de prendre en compte "les vrais problèmes, et pas la taxation des CDD". Il a rappelé que beaucoup de CDD étaient de moins d'un mois, notamment parmi les chauffeurs-livreurs et dans la restauration. "Il ne faut pas y toucher", a-t-il dit, tout en soulignant que 86 % des salariés étaient employés en contrat à durée indéterminée (CDI). Selon lui, "il faut un accord équitable. Il faut sécuriser les salariés et l'entreprise", a-t-il affirmé.

Patronat et syndicats se retrouvent jeudi et vendredi une dernière fois pour tenter d'arracher un compromis sur la "sécurisation de l'emploi", tant souhaitée par François Hollande pour répondre au chômage et à la crise de compétitivité. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
MEDEF, Laurence Parisot
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

02.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

03.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

04.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Fini les trésors à déterrer : comment les missions archéologiques françaises à l'étranger sont devenues plus anthropologiques

07.

D’Emmanuel Macron à Benjamin Griveaux : les petites phrases sur lesquelles on se borne au détriment des sujets de fond

01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

03.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

04.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
quesako
- 11/01/2013 - 00:28
Les créateurs d'emploi ne tomberont pas dans le piège !
Le PS représenté par Hollande ne peut pas créer d'emplois en période de crise car ses seules solutions consistent à des faux emplois payés par les seuls Français soumis à l' impôt.
Les entrepreneurs, les seuls qui peuvent créer et maintenir des emplois (les nationalisations soviétiques ne sont plus crédibles) vont certainement se mettre en position pour ne pas apparaitre comme ceux qui n'ont voulu rien faire.
L'inculture économique de beaucoup de socialistes, la méconnaissance complète du monde réel, de ceux qui créent et des produits / services et des emplois, font que si le PS passe par une loi elle sera un nouveau coup de massue aux entreprises (rappel 30 milliards d'impôts nouveaux sur les entreprises avec 20 milliards hypothétiques d'aides conditionnées au bon vouloir des représentants des salariés seulement s'il y a embauche, même si l'entreprise est moribonde).
Comme tous ne peuvent pas partir dans les pays où ils ne sont pas honnis il faut bien qu'il puisse encore un peu travailler dans ce pays de haine, attisée par la gauche, envers ceux qui réussissent et entreprennent !
Djib
- 10/01/2013 - 14:15
@ enclume
Quel aveu! Avec qui plus est une différence de taille entre les deux régimes de la fonction publique et du secteur privé : si les CDD sont des contrats prévus et encadrés par le code du travail, à l'inverse le recours aux contractuels est prohibé en droit public, qui précise que les emplois publics correspondent à des effectifs budgétaires autorisés par la loi de finances et sont pourvus par concours. Encore un fois c'est l'arroseur qui est arrosé;
Tan
- 10/01/2013 - 11:40
Mme Parisot
Un accord ou une compromission? Plus surement des blocages supplémentaires.