En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Reuters
Bons baisers de Russie
VIDEO : Gérard Depardieu a reçu son passeport russe après sa rencontre avec Vladimir Poutine
Publié le 06 janvier 2013
L'acteur a rencontré samedi soir le président russe à Sotchi, sur les bords de la mer Noire. Il a également reçu, comme prévu, son passeport russe.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'acteur a rencontré samedi soir le président russe à Sotchi, sur les bords de la mer Noire. Il a également reçu, comme prévu, son passeport russe.

C'est fait : Gérard Depardieu est un citoyen russe. L'acteur français a rencontré samedi soir Vladimir Poutine, et reçu son passeport russe, a annoncé dimanche le porte-parole du président russe. Cette "brève rencontre" a eu lieu samedi soir dans la résidence du président à Sotchi, sur les bords de la mer Noire. A la question de savoir si Depardieu avait reçu le passeport de la main de Vladimir Poutine, le porte-parole a simplement répondu non, sans donner plus de détails. 

"L'acteur est en Russie en visite privée", a indiqué parallèlement un communiqué du Kremlin. La télévision russe a diffusé des images montrant une accolade entre Depardieu et Poutine, puis les deux hommes à table dans la résidence présidentielle. Vêtu de façon décontractée, en chemise blanche et veste sombre, l'acteur a demandé au président, en le tutoyant, s'il avait vu le film, une co-production franco-russe, où il interprète Raspoutine. "Est-ce que tu as vu mon film ? Je te l'ai envoyé", entend-on l'acteur français demander à Poutine.

Le président russe a accordé la citoyenneté russe à l'acteur français qui a annoncé vouloir quitter la France et rendre son passeport français pour échapper à des impôts qu'il juge trop lourds. Gérard Depardieu a fait aussi l'éloge de la démocratie dans le pays, ce qui a provoqué un concert de critiques en Russie et à l'étranger. "On n'oubliera pas et on ne lui pardonnera jamais cette phrase : c'est une grande démocratie", a ainsi déclaré le journaliste Matvei Ganapolski sur Echo Moskvy.

La presse européenne a de son côté multiplié les sarcasmes à l'égard de Depardieu, 64 ans, devenu célèbre en 1974 avec Les Valseuses puis à travers ses interprétations de Cyrano de Bergerac (1990), Christophe Colomb (1992) et Obélix. Il a notamment été qualifié d'"obligé d'un autocrate" (Sud-Ouest, France) ou d'"ami des dictateurs" (El Mundo, Espagne). Acteur très célèbre en Russie, Gérard Depardieu, qui a interprété en 2011 Raspoutine dans une production franco-russe, apparaît régulièrement dans diverses publicités, notamment pour la banque Sovietski et pour une marque de ketchup.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Projet de réforme des retraites : règle d’or et cagnotte, les deux points qui risquent de mettre le feu aux poudres
02.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
03.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
04.
Sommes-nous véritablement de plus en plus allergiques ?
05.
Carla Bruni : "On a fait passer mon mari pour un bourrin inculte"
06.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
07.
Trois propositions pour changer le travail au bureau que proposent les happiness managers… et qui fonctionnent
01.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Comment on a tué les centre-villes de ces villes moyennes où une majorité de Français voudraient pourtant vivre
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
05.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ZOEDUBATO
- 07/01/2013 - 08:41
Flamby et son clan sont devenus la risée du monde
Ils n'avaient déjà plus d'autorité en France et à l'International maintenant ils sont devenus des clowns que tout le monde conspuent pour leur manque de justice sociale, de tolérance et de sens politique
Désormais Flamby ne peut plus parler au nom de la France car le monnde entier fait une comparaison très désobligeante pour lui avec le Président SARKOZY
Flamby, sa secte et le PS sombrent dans le ridicule et ne sont plus que des accapareurs illégaux de richesses et des persécuteurs intolérants
Benvoyons
- 06/01/2013 - 21:17
Moi j'aime le bras d'honneur de Depardieu et de Poutine
D'ailleurs cela n'est pas fait contre la France mais contre les minables.
D'ailleurs l'air de rien Obama vient de faire la même chose à notre Caton vénéré en prenant comme conseillère économique une Française qui dit l'inverse de nos économistes de Gauche et de nos Enarques.
Mais Bon l'intelligence ne peut être partout.
Diego
- 06/01/2013 - 20:13
@Paolo
Ce lien ne marche pas, il renvoie à Atlantico