En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© MICHEL EULER / POOL / AFP
Fiscalité
La Belgique sur le point de claquer la porte au nez de Bernard Arnault
Publié le 22 décembre 2012
Le patron de LVMH qui cherche à obtenir la nationalité belge, est soupçonné d'avoir des sociétés boîtes aux lettres. La Belgique est prête à transmettre ces données au fisc français.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le patron de LVMH qui cherche à obtenir la nationalité belge, est soupçonné d'avoir des sociétés boîtes aux lettres. La Belgique est prête à transmettre ces données au fisc français.

La presse belge rapporte ce samedi que son gouvernement envisage de transmettre le dossier Arnault au fisc français.

"Si Bernard Arnault travaille en Belgique avec de véritables sociétés boîte aux lettres, nous devons le signaler au fisc français", estime John Crombez, Secrétaire d’Etat à la Lutte contre la fraude, dans le quotidien De Tijd.

Bernard Arnault, PDG de LVMH, a demandé la nationalité  belge pour éviter à ses enfants de payer des centaines de millions d'euros de droits de succession. La première fortune française avait récusé tout geste "politique" et affirmé qu'il continuerait à payer ses impôts en France.

Le parquet de Bruxelles enquête sur les sociétés établies en Belgique du patron de LVMH dont "une dizaine d’entre elles sont domiciliées dans un appartement bruxellois ne payant pas de mine, où habite un administrateur belge du groupe Arnault". Selon le quotidien L’Echo, les capitaux de toutes ses entreprises boîtes aux lettres s’élèveraient à 7 milliards d’euros.

Bernard Arnault, domicilié à Bruxelles, cherche par ailleurs à obtenir la nationalité belge. Un candidat à la naturalisation doit notamment prouver qu'il a depuis trois ans au moins sa résidence principale en Belgique, ce qui n'est pas le cas pour Bernard Arnault, indique La Libre Belgique.

D'autre part, en réponse au souhait émis par François Hollande de renégocier les conventions fiscales entre la France et la Belgique après l'affaire Depardieu, le gouvernement belge n'a pas exclu la question.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
04.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
05.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
06.
Nominations européennes : le bras de fer entamé par Emmanuel Macron avec l’Allemagne peut-il aboutir ?
07.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
01.
Le prince Andrew dans la tourmente
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Burkini : des femmes envahissent une piscine à Grenoble
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
zoom
- 27/12/2012 - 17:37
France : enfer fiscal
La Belgique n'est pas du tout un paradis fiscal, c'est la France qui est devenu un enfer.
John Crombez est socialiste, il faut le noter, et il cherche à plaire à Hollande. L'internationale des taxateurs.
L'Europe se lance dans une fuite en avant vers toujours plus de taxation pour éviter les vraies réformes structurelles auxquelles on n'échappera pas de toute façon.
Ce qui manque le plus, c'est le courage de l'avouer à ses électeurs et d'agir.
g de bouillon
- 23/12/2012 - 11:00
le socialo wallon DI RUPO va bientôt faire ses valises
le socialo wallon DI RUPO va bientôt faire ses valises et les discussions vont se tenir en néerlandais; François XVI aura alors quelques difficultés pour étendre son royaume "Taxland". il est tant d'ériger un mur pour cantonner la pieuvre mafieuse étatique,le modèle économique prôné par la nomenklatura de Taxland devrait alors se diriger vers le sud,traverser la Méditerranée pour se répandre uniquement en Afrique du Nord.OUF tenez bon nos amis belges, il faut barrer la route à ces idéologues bolcheviques.
Ali ce
- 23/12/2012 - 10:35
tort
les belges auraient tort, il parait quand même primordial que ces fortunes, restent au moins européennes, certains états américains avaient fait des propositions d'accueil à nos riches entreprises.
que l'air soit irrespirable en France, est une chose, voir tout partir encore plus loin, dommage.