En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
On remet ça?
Affaire du Carlton : DSK espère la fin des poursuites mercredi
Publié le 17 décembre 2012
La chambre d'instruction de la cour d'appel de Douai, dans le Nord, doit se prononcer ce mercredi sur les requêtes en nullité déposées par les avocats de Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire du Carlton de Lille.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La chambre d'instruction de la cour d'appel de Douai, dans le Nord, doit se prononcer ce mercredi sur les requêtes en nullité déposées par les avocats de Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire du Carlton de Lille.

Une affaire en appelle une autre. Seulement une semaine après la fin des poursuites de Nafissatou Diallo contre lui dans le dossier du Sofitel, Dominique Strauss-Kahn s'apprête à assister ce mercredi à ce qui sera peut-être la fin de ses soucis judiciaires. En effet, la chambre d'instruction de la cour d'appel de Douai (Nord) va devoir rendre sa décision sur les requêtes en nullité déposées par les avocats de DSK dans l'affaire de proxénétisme du Carlton de Lille. Cette dernière aurait normalement déjà dû trancher le 28 novembre dernier. 

"Grosso modo, les trois grandes possibilités envisageables sont une annulation de l'ensemble de la procédure, une annulation de certains volets de la procédure et notamment des gardes à vue, ou une annulation de la mise en examen", a expliqué Olivier Bluche, l'avocat du commissaire Lagarde, également cité dans l'affaire. Il a tenu à se plaindre de la longueur de la procédure. "Ce que je déplore, c'est que j'ai déposé ma requête au mois d'avril, ça fera donc huit mois. La justice prend son temps, si c'est à bon escient tant mieux", a-t-il noté.

Pour obtenir la nullité, les avocats de Dominique Strauss-Kahn, comme ceux de Jean-Christophe Lagarde, ont mis en doute l'impartialité des juges d'instruction qui ne leur auraient pas communiqué toutes les pièces du dossier. 

Pour rappel, neuf personnes avaient été mises en examen pour proxénétisme aggravé en bande organisée. Dominique Strauss-Kahn affirmait qu'il ignorait que les femmes présentes aux parties fines, auxquelles il a participé dans le Carlton de Lille, étaient des prostituées. En octobre, le parquet de Lille avait classé les accusations de viol contre l'ancien patron du FMI sans suite.

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
05.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
06.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
07.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jean-charles
- 17/12/2012 - 17:24
Justice
Pour tous les procureurs du dimanche qui s'estiment plus compétents que la justice et qui prétendent que celle-ci est "à la botte" du pouvoir en place, on peut aussi en déduire que lorsque DSK a été mis en examen elle pouvait tout aussi bien être "à la botte" du pouvoir en place à l'époque.....ce qui expliquerait les irrégularités relevées par les avocats de toutes les personnes concernées dans cette affaire, y compris ceux des call girls !
géodith
- 17/12/2012 - 12:36
Au secours !
On n'en peut plus de ces gens là...
Royal, Aubry, DSK, JP Désir...
C'est pour quand le changement ?
Atlante13
- 17/12/2012 - 12:02
ça n'a pas tramé !!
J'entends encore Hollande et Aubry farcir leurs discours de "juste", "justice", etc... etc...
Et ben voila, 6 mois à peine pour blanchir leurs saletés.
C'est beau, c'est grand, c'est généreux, la Justice Socialiste.
Et dans moins de 6 mois, vous verrez DSK au gouvernement socialiste.
Qui prend les paris?