Petit bras
L'UE timide face à la Libye
Publié le 12 mars 2011
Les dirigeants européens repoussent d'éventuelles frappes aériennes ciblées, la Ligue arabe envisage une zone d'exclusion aérienne.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les dirigeants européens repoussent d'éventuelles frappes aériennes ciblées, la Ligue arabe envisage une zone d'exclusion aérienne.

Ils sont au moins d'accord sur un point : Mouammar Kadhafi doit quitter le pouvoir "sans délai". Pour le reste, les 27 pays membres de l'UE ne sont pas d'accord, et ont repoussé les propositions franco-britanniques.

En langage très diplomatique, l'UE a en effet rejeté l'éventualité de "frappes aériennes ciblées" en cas d'usage d'armes chimiques ou de bombardements sur la population libyenne. Les européens conditionnent leur action à une résolution de l'ONU en ce sens et au soutien de la Ligue Arabe. Nicolas Sarkozy a indiqué qu'une action militaire seulement franco-britannique n'était pas envisagée.

En ce qui concerne le Conseil national de résistance libyen, que seule la France a officiellement reconnu, l'UE s'est cantonnée à en faire un "interlocuteur privilégié". Certains pays européens ne veulent pas légitimer d'ex-ministres de Kadhafi. Le président français considère, lui, que : "ces gens qui ont travaillé avec Kadhafi risquent leur vie. Ce n'est pas rien".

La Ligue Arabe, de son côté, se réunit ce samedi 12 mars au Caire. Il n'est pas exclu qu'elle envisage une intervention militaire sous mandat égyptien, à laquelle la France et la Grande-Bretagne prendrait part. Dans un entretien accordé au quotidien allemand Der Speigel, le président de la Ligue, Amr Moussa, a plaidé pour l'instauration d'une zone d'exclusion aérienne.

 

 

Vu sur : Lu sur Euractiv
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
05.
La Nasa envisage d'explorer la protoplanète Pallas dans la ceinture d'astéroïdes ; Osiris-Rex : deux découvertes surprenantes sur l'astéroïde Bennu !
06.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
07.
Game of thrones : six trônes de fer ont été cachés de par le monde
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
romatou
- 13/03/2011 - 10:51
et pendant ce temps là
que fait donc OBAMA notre prix Nobel de la paix et chouchou des médias...???
Rien si ce n'est les lamentations habituelles...
L'exclusion de l'espace aérien libyen n'est pourtant pas difficile à mettre en oeuvre pour éviter le bain de sang qui s'annonce.
Bien sur Obama et les européens viendront ensuite après le massacre que c'est scandaleux et blablatérer à l'infini comme d'hab
quesako
- 12/03/2011 - 15:33
L'Europe n'existe (malheureusement) pas !
Mais qui veut d'une Europe "forte" ?
Personne : les egos des ex grandes puissances (GB, France, Allemagne), la peur des ex pays communistes de se retrouver dans une entité autre que l'OTAN et les US, une folie d'ouverture à tous crins à tous (mais plus on est nombreux et divers moins la chance d'une construction européenne est possible, d'où la Turquie qui bien sûr l'intégrera).
Philon
- 12/03/2011 - 15:02
petit bras
Mais lEurope retrouvera ses gros bras quand il faudra s'occuper d'Israël, seul état démocratique de la région.