En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© D.R.
Le jour d'après
Ouragan Sandy : peut-on réellement mettre le réchauffement climatique en cause ?
Publié le 30 octobre 2012
Pour de nombreux experts, l'ouragan Sandy est le signe de changements climatiques qui iront en s'aggravant.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour de nombreux experts, l'ouragan Sandy est le signe de changements climatiques qui iront en s'aggravant.

L'ouragan qui frappe en ce moment la côte Est américaine est peut-être la pire tempête à avoir jamais frappé les Etats-Unis. Et selon plusieurs experts, ces pluies diluviennes sont le signe de changements climatiques qui iront en s'aggravant. "Ces tempêtes sont un signal d'alarme et même si cela paraît un peu "catastrophique", la vérité est que l'impact [des changements climatiques] est déjà très grave et ne peut aller qu'en s'aggravant à l'avenir", a notamment déclaré Adrian Fernandez, biologiste mexicain spécialiste du climat.

Le changement climatique est-il réellement la cause de l'ouragan Sandy ? Selon un article du Telegraph, la réponse est : "peut-être bien que oui, peut-être bien que non, dans tous les cas, on se trompe de question". L'argumentation est la suivante :

Imaginez une roue de la fortune numérotée de 1 à 10, avec une flèche rouge désignant le numéro gagnant. Si vous faites tourner la roue 100 fois, il est probable que le chiffre 10 sorte 10 fois. Placez maintenant un petit poids sur le chiffre 10 et faites de nouveau tourner la roue. Mettons que le chiffre 10 sorte. Est-ce grâce au petit poids que vous venez de placer ? Après tout, même sans ce poids, le chiffre 10 aurait pu sortir.

Mais si vous faites tourner la roue encore 100 fois et que vous constatez que le chiffre 10 sort, non pas 10 fois, mais 50 fois, alors vous pouvez légitimement penser que le poids a modifié la probabilité de faire sortir le chiffre 10. En revanche, il est absurde de se triturer les méninges et de chercher à savoir comment les probabilités ont pu évoluer à partir d'un seul exemple.C'est seulement sur le long terme, et à partir de plusieurs exemples, que l'on peut tirer des conclusions.

Il semblerait que l'atmosphère de la Terre est environ 4% plus humide par rapport aux années 1970. Ce type de donnée fait dire aux experts en climatologie que le réchauffement climatique ne peut aller qu'en s’accroissant. Tout n'est pas aussi simple que cela. De nombreux facteurs pouvant expliquer ce changement climatique sont encore inconnus. Surtout, les ouragans restent, heureusement, des évènements rares. Difficile donc de tirer trop de conclusions hâtives lorsque l'un d'eux survient.

Et pour reprendre l'analogie avec la roue de la fortune, si vous ne la tournez qu'une fois par an, il faudra attendre très longtemps avant de pouvoir affirmer si le chiffre 10 sort plus souvent lorsqu'il est lesté par un petit poids. L'ouragan Sandy est présenté comme une des pires tempêtes de tous les temps. On peut en effet mettre en cause le changement climatique, mais comme le rappelle le Telegraph, statistiquement, ce raisonnement n'a que peu de valeur...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
04.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
05.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
06.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
07.
Nominations européennes : le bras de fer entamé par Emmanuel Macron avec l’Allemagne peut-il aboutir ?
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jipebe29
- 02/11/2012 - 00:27
Des qualificatifs....
@Robert Morane
Le terme "climatosceptique" ne veut rien dire; on peut être un sceptique du climat. Par contre, le terme "GIECosceptique" est bien clair.
jipebe29
- 02/11/2012 - 00:25
Les carbocentristes radicaux sont partout....
@Robert Morane
1) Votre argument d'autorité avec les 2000 scientifiques du GIEC ne tient pas debout. Le GIEC utilise environ une dizaine de climatologues, tout au plus, et beaucoup de non-scientifiques pour les groupes WG2 et WG3.
2) Mes sources proviennent des travaux du climatologue non auto-proclamé Marcel Leroux, fin observateur du climat et père du modèle AMP.
3) Vous êtes incohérent ; d'un côté, vous dites, et vous avez raison, qu'il faut au moins 50 ans pour avoir des statistiques valables, et de l'autre vous dites que Sandy confirme les prévisions du GIEC, alors que, dans ses premiers rapporte, il disait, avec raison, que le RC allait faire baisser le nombre d'événements extrêmes, en fréquence et en intensité.
4) Le GIEC prévoit tout et son contraire: sécheresse, pluie, froid, chaud, ....En fait il ne dispose d'aucun modèle dynamique d'échange d'air et d'énergie, et c'est pour cela qu'il prévoit n'importe quoi...Facile!
5) Météo France considère que Sandy ne peut être relié au RC, et il a raison, d'autant que le RC n'existe plus depuis 1997.
Robert Morane
- 01/11/2012 - 03:23
les climatosceptiques sont partout...
décidément... jipebe29, alias Jean-Pierre Bardinet est partout, pour affirmer des choses comme étant des vérités établies et surtout pour remettre en cause la possibilité que les changements climatiques aient quelque chose à voir avec Sandy. Cela aide à remettre ses interventions en contexte lorsqu'on sait qu'il remet en cause les travaux des 2000 scientifiques du GIEC.

La rareté des ouragans de cette nature (une fois tous les dix ans) ne permet pas de dire avec une autorité scientifique qu'ils sont de plus en plus fréquents ou de plus en plus violents (il faudrait attendre 50 ans au minimum pour pouvoir commencer à observer une tendance, et il serait alors bien trop tard pour commencer à agir).

Cela dit ce type d'évènement colle avec les prévisions du GIEC. Par ailleurs, d'autres prévisions du GIEC sont déjà observables avec une rigueur scientifique comme les sécheresses, qui vont réduire les rendements agricoles, et qui, aggravés par la spéculation, vont produire des tensions graves sur l'alimentation en 2013 - selon un rapport de la FAO.