En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Flick/Alex E. Proimos
Mécontents

Dépassements d'honoraires : les critiques pleuvent sur l'accord

Publié le 25 octobre 2012
Les associations de patients mais aussi certains experts de la santé critiquent déjà un accord qualifié d'"historique" par l'Elysée.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les associations de patients mais aussi certains experts de la santé critiquent déjà un accord qualifié d'"historique" par l'Elysée.

Un accord qualifié d'"historique" par l'Elysée, mais déjà les critiques pleuvent. L'accord sur les dépassements d'honoraires entre médecins libéraux et assurance maladie n'est en effet pas du goût de tout le monde. Si le texte a été signé par quatre syndicats de médecins libéraux ainsi que par l'assurance maladie, les associations de patients font entendre leur mécontentement. Le Collectif Interassociatif Sur la Santé, qui regroupe en son sein plusieurs associations, va jusqu'à parler de "fiasco pour les patients" qu'ils comparent aux "pigeons de la farce". Une expression d'ailleurs également reprise par la CGT qui explique que les patients "vont continuer de payer et leur reste à charge d'augmenter […]. De pigeons, les assurés sociaux vont devenir les dindons de la farce !". Quant à l'association des accidentés de la vie, la FNATH, elle regrette le fait que le seuil de dépassement de 150% du tarif remboursé par la Sécu ne serve finalement que de repère.

Les associations de patients sont loin d'être les seules à critiquer l'accord encadrant les dépassements d'honoraires qui trouve en effet des détracteurs du côté des experts de la santé. C'est notamment le cas du titulaire de la chaire santé à Science Po, Didier Tabuteau, qui a expliqué à l'AFP qu'"une étape très importante […] vient de se jouer" mais que "la situation du secteur 2 n'est pas changée puisque ce sont des dispositions optionnelles qui sont ouvertes pour essayer de limiter les dépassements. Donc on ne peut qu'être sceptique". Quant à Claude Leicher, le président du syndicat de généralistes MG France qui n'a toujours pas signé le relevé de conclusions, il déclarait la semaine dernière : "On nous dit qu'il y a 1000 à 1500 médecins considérés comme pratiquant des dépassements abusifs. Il y aura tellement de difficultés à traites tous les dossiers qu'ils seront renvoyés".

Pour rappel, les syndicats médicaux CSMF, SML, Le Bloc et FMF ont déjà signé le texte mardi et les deux premiers, soit les deux principaux syndicats de médecins libéraux, l'ont même approuvé mercredi, ce qui permet donc l'application de l'accord.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

04.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

05.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

06.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

07.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

03.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

François de Rugy a démissionné

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
léonard simon
- 26/10/2012 - 14:22
Je crains qu'il y ait
Je crains qu'il y ait confusion dans ces débats médecins-mutuels-sécu-patients.
La médecine, comme les mutuelles, est une industrie dans laquelle des intérêts financiers pilotés par l'industrie du médicament, les vendeurs de matériels et de tests biologiques tiennent à ce que ce système de dépenses éhonté perdure, sans qu'aucun politique n'ose y mettre bon ordre. Le gâteau est trop gros pour le déclarer inapte à permettre l'accès des patients à une médecine de qualité(efficace donc au plus grand nombre) tout en la rationalisant(élimination de tous les examens et traitements inutiles) afin d'en réduire les coûts. On oublie trop souvent(c'est si simple) que les grands progrés de santé sont l'hygiéne alimentaire et corporelle, la lutte contre les maladies infectieuses et les progrès de la chirurgie. Ce n'est pas le médiator, ni le ranélate de strontium qui améliorent la qualité de vie des malades. Bien au contraire. Et les médecins, s'ils ne sont pas forcément complices(et encore !), ont une grande part de responsabilité dans ce gâchis médical. Quant à la durée de leurs études un post doc scientique (10 à 12 d'études) débute....
léonard simon
- 26/10/2012 - 14:22
Je crains qu'il y ait
Je crains qu'il y ait confusion dans ces débats médecins-mutuels-sécu-patients.
La médecine, comme les mutuelles, est une industrie dans laquelle des intérêts financiers pilotés par l'industrie du médicament, les vendeurs de matériels et de tests biologiques tiennent à ce que ce système de dépenses éhonté perdure, sans qu'aucun politique n'ose y mettre bon ordre. Le gâteau est trop gros pour le déclarer inapte à permettre l'accès des patients à une médecine de qualité(efficace donc au plus grand nombre) tout en la rationalisant(élimination de tous les examens et traitements inutiles) afin d'en réduire les coûts. On oublie trop souvent(c'est si simple) que les grands progrés de santé sont l'hygiéne alimentaire et corporelle, la lutte contre les maladies infectieuses et les progrès de la chirurgie. Ce n'est pas le médiator, ni le ranélate de strontium qui améliorent la qualité de vie des malades. Bien au contraire. Et les médecins, s'ils ne sont pas forcément complices(et encore !), ont une grande part de responsabilité dans ce gâchis médical. Quant à la durée de leurs études un post doc scientique (10 à 12 d'études) débute....
blade
- 25/10/2012 - 20:11
désinformation
Bon sang, Atlantico l'accord est loin d'être signé. A part le collabo Chassang ( CSMF) qui préfère les mutuelles aux médecins, les syndicats sont loins d'être OK pour signer. On parle de 150% de dépassement.....mais 150% d'un tarif complètement minable, ça reste un tarif minable!!! Et surtout ce 150% doit s'étioler avec le temps puisqu'il passera à 100% max en 2014 et encore moins en 2015!!!! c'est juste risible.
Evidemment que la majorité des médecins , des chirurgiens gagnent bien leur vie. Et alors??? La médecine française a ses nuls, ses affairistes comme tous les autres métiers mais globalement elle est sacrément bonne, une des meilleures au monde. Mais pour le rester elle doit rester attractive. Un chirurgien au tarif sécu uniquement, soit il gagnera autant qu'un BTS d'action commerciale, et alors quel gamin brillant de 18 ans se lancera dans un parcours de 13 à 14 ans pour gagner ça, soit il fera des semaines de 100 heures en opérant tout ce qui bouge pour gagner très bien sa vie. Sans les dépassements, c'est juste pas tolérable et comme les tarifs sécu ne bougeront pas, il faut s'attaquer aux vrais salauds de ce système, les mutuelles et leurs 40 milliards de profits