En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Flickr/Muffet
Controverse

OGM : l'étude de Séralini désavouée par le Haut conseil des biotechnologies

Publié le 22 octobre 2012
L'organisme demande néanmoins une nouvelle étude indépendante pour "répondre aux interrogations de la société".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'organisme demande néanmoins une nouvelle étude indépendante pour "répondre aux interrogations de la société".

Les conclusions de l'étude du Professeur Séralini sur la toxicité du maïs OGM NK603 de Monsanto ne sont pas fiables. C'est ce qu'a estimé le Haut conseil des biotechnologies ce lundi, à l'issue d'un examen qu'il a effectué. Le Haut conseil avait en effet été mandaté par le gouvernement pour évaluer l'étude controversée,

 Il considère qu'il n'y a "pas de causalité entre les évènements observés et la consommation de maïs NK603, traité ou non avec l'herbicide Roundup". Le "dispositif expérimental mis en oeuvre" ne correspond pas "aux objectifs de l'étude", explique-t-il dans son avis.

"Les conclusions d'effets délétères de la consommation de maïs NK603 ne sont pas soutenues par l'analyse des résultats présentés dans l'article", publié dans la revue scientifique Food and chemical toxicology le 19 septembre, poursuit le HCB.  En conclusion, "cet article ne remet pas en cause les conclusions des évaluations précédentes sur cet OGM". 

Vendredi, six académies scientifiques françaises déclaraient déjà que cette recherche polémique sur des rats "ne permet aucune conclusion fiable" à cause de "nombreuses insuffisances".

Le Professeur Séralini considère quant à lui que ses travaux, d'une durée particulièrement longue de deux ans, prouvent l'existence un risque accru de tumeurs mamaires et d'atteintes hépato-rénales pour les rats nourris avec ce maïs, associé ou pas au Roundup.  

En l'absence de réponse claire, tout est donc à refaire...  Le HCB réclame qu'une "étude de long terme, indépendante et contradictoire soit entreprise sous l'égide des pouvoirs publics quant à la sécurité sanitaire du maïs NK603". Car les "interrogations de la société" persistent au sujet des OGM.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vigil
- 22/10/2012 - 17:33
Monsanto
c'est cette boîte américaine n'est-ce-pas ? Alors aucun doute à avoir pour la gauche et les journalistes (en fait ces derniers sont les porte-paroles des premiers quand les premiers ne s'expriment pas devant les micros, mais c'est rare), il faut la massacrer, pour le symbole, pour l'exemple, pour l'avenir du monde et des générations futures.
Et c'est ce qu'ils font toujours, comme des robots biens programmés.
Et en plus ils se drappent de toutes les vertues, sans vergogne ni retenue. PITOYABLE.
Les chinois, pendant ce temps, se livrent à toutes les expériences possibles et immaginables pourvu qu'elles soient lucratives et qu'elles accroissent leus pouvoir, sans se poser la moindre question sur les conséquences possibles de leurs actes et sans jamais s'attirer les foudres de nos censeurs de pacotille.
rudi11
- 22/10/2012 - 14:52
bizarre, vous avez dit bizarre ?
le principe de précaution - assené à toutes les sauces - ne s applique donc pas à monsanto;
monsanto peut empoisonner la terre entière, monsanto est comme le pape infaillible.....enfin je suppose qu il arrose ici et là pour obtenir ce resultat.
léonard simon
- 22/10/2012 - 13:44
à Zoedubateau
Vous connaissez "Dieu" le père-fantôme ,donc ? Très bien. Dites-lui qu'il donne des directives à nous les crétins d'humains qui ne voenit que le bout de leur chaussure en marchant, sans remettre en question notre mode de vie, de pensée, au détriment des enfants qui naissent et qui vont "morfler". P'être que c'est lui, le sale type, qui a investi chez Monsanto.