En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Remplacements ?

Marseille : Manuel Valls évoque des « changements d’hommes » possibles

Publié le 01 septembre 2012
Le ministre de l’Intérieur ne remet toutefois pas en cause le poste du préfet de la région Paca Alain Gardère.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre de l’Intérieur ne remet toutefois pas en cause le poste du préfet de la région Paca Alain Gardère.

Les choses pourraient bien bouger à Marseille très prochainement. Manuel Valls a en effet évoqué vendredi des « changements d’hommes » possibles dans la région qui connaît une criminalité grandissante. Il a cependant déclaré sur BFM-TV que le préfet délégué à la sécurité de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Alain Gardère, n’était « pas le sujet », ajoutant que « ce n’est pas une question d’homme. Il peut y avoir des changements d’hommes, […] on verra dans les jours qui viennent sous l’autorité du Premier ministre ».

D’autres membres du gouvernement s’étaient déjà exprimés sur le préfet Gardère vendredi. La porte-parole Najat Vallaud-Belkacem avait notamment expliqué sur LCI qu’il n’avait « pas été question de changer » le préfet nommé il y a un an sous la présidence de Nicolas Sarkozy, quand les règlements de comptes meurtriers connaissaient déjà une recrudescence à Marseille.

Alain Gardère a quant à lui affirmé vendredi que le nombre de policiers était « suffisant » dans la cité phocéenne qui lui paraît « plutôt paisible ». Autant dire que ces déclarations n’ont pas vraiment été du meilleur effet. D’autant plus que Manuel Valls estime que « Marseille nécessite une réponse exceptionnelle de l’Etat, […] un travail en profondeur ».

Malgré les déclarations de Manuel Valls et de Najat Vallaud-Belkacem, des sources policières assurent que des noms circulent pour le poste d’Alain Gardère. Notamment celui de Christian Lothion, actuellement directeur central de la PJ.

 

Vu sur : Lu sur L'Express
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

02.

Lateticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
BOUM
- 02/09/2012 - 12:25
changer, mais pour faire quoi ?
Certes c'est une pratique socialiste atavique et dans le cas de fonctionnaires (représentant l'Etat, donc avec une notion de durée) c'est toujours douteux de le faire lors des changements de majorité.
Cepêndant, dans le cas présent, il sera en bénéfique de changer certaines têtes trop établies localement, sans doute blasées, voire (peut-être) corrompues. Car la situation dure et s'aggrave. Donc même s'il n'y avait pas de faute professionnelle personnelle, il y a une responsabilité de l'équipe en place et un échec qu'il faut sanctionner objectivement.
Surtout, il serait encore plus urgent que l'Etat (le ministre et son administration) accepte d'être courageux en limitant l'immigration d'origine maghrébine, en expulsant tous les non nationaux ayant un passif judiciaire avéré, en appliquant sévèrement les lois françaises déjà existantes et en poussant la police à ne pas se cacher derrière les BAC qui sont trop souvent les seules vraiment exposées à la vraie criminalité.
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" (Foch).
BOUM
- 02/09/2012 - 12:09
VANDALES
Double erreur: c'est un peuple barbare d'origine germanique venant du sud de la Baltique et qui s'est répandu en Gaule puis en Espagne avant de s'installer en Afrique du Nord et en Sicile au 5eme siècle après JC. leur royaume de SIcile disparut en 533 avec la conquête byzantine...
Gégé Foufou
- 02/09/2012 - 10:25
Erreur
Pas dans l'Antiquité mais au Moyen Age 4 et 5° sicles