En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
Achtung
La majorité des Allemands pensent qu'ils vivraient mieux sans l'euro
Publié le 29 juillet 2012
Ils sont 51% à croire que la situation économique de leur pays serait meilleure s'il était hors de la zone euro.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ils sont 51% à croire que la situation économique de leur pays serait meilleure s'il était hors de la zone euro.

Selon le sondage Emnid pour l'hebdomadaire Bild am Sonntag, 51% des Allemands pensent que la situation économique de leur pays serait meilleure si il ne faisait pas partie des 17 pays de la zone euro. Seuls 29% pensent au contraire que la situation serait pire. 

Parallèlement, les Allemands blâment en grande partie la Grèce pour ces problèmes : 71% des Allemands demandent que la Grèce sorte de la zone euro si elle ne tient pas ses promesses d'austérité.

Le ministre allemand de l'Economie Philipp Roesler a de son côté estimé dans un entretien au journal qu'il y avait « des doutes considérables sur le fait que la Grèce tienne ses promesses de réformes ». « La mise en oeuvre (des réformes, ndlr) est hésitante. Aucune administration fiscale fonctionnelle n'a encore été mise en place. En outre, il n'y a eu pratiquement aucune avancée dans la privatisation des biens publics promise, » a déclaré M. Roesler. 

De son côté, le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a rappelé la position de Berlin, qui demande l'exécution des réformes à la lettre.

Les bailleurs de fonds (UE, BCE, FMI) sont actuellement en Grèce pour évaluer les progrès du gouvernement dans la conduite de ces réformes. Leur rapport déterminera si la Grèce recevra la prochaine tranche de 31,5 milliards d'euros du programme d'aide nécessaire pour maintenir son économie à flot.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
03.
Loi Alimentation : sans surprise, les effets pervers s'accumulent
04.
L’arrestation d'un journaliste qui montre que Poutine contrôle beaucoup moins la Russie et ses services de renseignement qu’on l’imagine depuis l’étranger
05.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
06.
Le sondage qui montre que les sympathisants de LREM se situent de plus en plus à droite
07.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
01.
Michel Polnareff, papa meurtri
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
05.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
06.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Emmanuelle Mignon, proche de Nicolas Sarkozy, qualifie Emmanuel Macron de "meilleur président de droite qu'on ait eu depuis un certain temps"
05.
La droite après Les Républicains
06.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
eheime
- 30/07/2012 - 00:58
L'euro n'est pas une arnaque
Il a très clairement résolu des problèmes de changes, d'attaques des monnaies (on va le voir avec la Suisse dans quelques mois/années) et de stabilité intra-zone. Il fonctionne très bien. Et il est un succès pour cela. Maintenant il faut se décider : soit on pose des règles et on les respecte, mais cela suppose de s'organiser avant pour être en mesure de les respecter, la rigidité constituant la sanction "forçant" le respect des règles. Soit on fixe une politique "souple", c'est à dire potentiellement inflationniste, qui admet l'incompétence de nos dirigeants et on les autorise à réparer leurs erreurs à coup de papier monnaie, comme dans les bonnes années françaises avant l'euro.
eheime
- 30/07/2012 - 00:50
Pauvres allemands
Ils ne comprennent pas comment ça marche dans le sud :
On jure au grand Dieu et on se plaint. Mais prendre les choses à le corps, tant qu'on a pas la tête incrustée dans le mur, nein !
On est dans le vif du sujet. La vrai opposition Nord/Sud dont tout le monde parle est là. Le Nord anticipe, le Sud s'adapte. Avec les avantages et défauts que chaque mode de fontionnement comprend.
Tandis que le Nord reflechit aux engagements qu'il sera ou non en mesure de tenir avant de les prendre - et pourquoi il les prend -, le Sud regarde si les engagements qu'il a pris peuvent ou ne peuvent pas être tenus avant de tenter de les respecter. Cette difference de conception des choses explique les différences de politiques monétaires prises avant l'euro mais aussi actuellement l'incomprehension allemande du non respect de la parole donnée, et l'incomprehension au Sud de "l'entêtement" du Nord. Très clairement, au Sud et même en France, on pose une règle pour fixer une direction, et si elle est idiote on la laisse tomber ou on la change ! Au Nord, on pose des règles dans l'intention de les appliquer, donc on réflechit avant ! D'où les incomprehensions.
amusée
- 29/07/2012 - 23:52
La majorité
de tous les peuples européens pensent la même chose et depuis longtemps !
L'Euro a été une grosse arnaque et plus rien ne justifie qu'il perdure !