Blasphème
Profanation de cinquante tombes de soldats allemands
Publié le 08 juillet 2012
Aucune inscription n'a été retrouvée qui indiquerait un message politique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aucune inscription n'a été retrouvée qui indiquerait un message politique.

Cinquante tombes ont été profanées dans un cimetière militaire où reposent des soldats allemands, à Saint-Etienne-à-Arnes dans les Ardennes. Selon la préfecture, les faits auraient été commis dans la nuit de vendredi à samedi.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a condamné "fermement" cette profanation. Aucun élément ne permettait de déterminer s'il s'agit d'une "action déterminée" ou "inconséquente de gens irresponsables", selon la préfecture des Ardennes. "On n'a retrouvé aucune inscription ou tag laissant à penser à une revendication ou à un message politique. On ne privilégie rien à ce stade, il faut être prudent", a ajouté la préfecture.

Cette profanation jette une ombre sur le cinquantenaire de la réconciliation franco-allemande célébrée aujourd'hui par Angela Merkel et François Hollande. A peine quarante kilomètres séparent en effet le village de Saint-Etienne-à-Arnes de Reims, où les deux chefs d'Etat sont attendus aujourd'hui, 50 ans après la "messe de la paix" qui y avait été célébrée dans la cathédrale en présence de leurs prédécesseurs, le chancelier Konrad Adenauer et Charles De Gaulle. 

Le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé a exprimé sa "profonde indignation" : "Ces actes d'une extrême gravité sont particulièrement choquants à la veille de la célébration des 50 ans de la réconciliation entre la France et l'Allemagne, née de la volonté indéfectible du Général de Gaulle et du chancelier Konrad Adenauer de bâtir la paix entre nos deux pays", écrit le secrétaire général de l'UMP dans un communiqué. "Les auteurs de ces dégradations devront être poursuivis et condamnés avec la plus grande fermeté", ajoute-t-il.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
03.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
04.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
05.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
07.
Pour la mairie de Paris, la capitale serait sale à cause du réchauffement climatique
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
06.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
01.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
02.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
05.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Carcajou
- 10/07/2012 - 22:02
Pire qu'ignare, est-ce possible? Ben oui.
@Robert - 09/07/2012 - 08:12


Confondre cadavres et mémoire, faut le faire!

Devant une telle culture, je me retire.

"Je regrette la profanation, mais bon, je la comprends", nous dit Robert. "Je regrette la connerie, mais bon, il en faut", répond Carcajou.
texarkana
- 09/07/2012 - 10:01
@ Robert
La plupart des soldats de la Wehrmacht étaient de jeunes appellés auxquels on n'avait pas demandé leur avis (s'ils refusaient, ils étaient fusillés). Les pourritures, ce furent les responsables de l'Epuration (100 000 victimes), page noire et méconnue de notre Histoire (cf. la torture et l'assassinat du vieil amiral Platon et de son épouse par des "résistants de la 25éme heure".
Thomas Bishop-Garnier
- 09/07/2012 - 08:20
On ne profane pas les tombes !
La profanation des tombes est condamnée dans toutes les cultures à travers le monde, quelque soit les tombes.

Malgré la repugnance que m'inspirent l'occupant allemand, sans oublier l'italien sous Mussolini ainsi que la collaboration, on ne profane pas les cimetierres.