En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
Duel
Copé et Fillon confrontent leur vision de l’UMP devant les cadres du parti
Publié le 07 juillet 2012
Le secrétaire général de l'UMP veut créer les conditions d'une "vague bleue" en 2014.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le secrétaire général de l'UMP veut créer les conditions d'une "vague bleue" en 2014.

François Fillon, candidat déclaré à la présidence de l’UMP et Jean-François Copé, candidat présumé, ont confronté leur vision du parti d'opposition à quatre mois du congrès lors d'une réunion des cadres départementaux, aujourd'hui, au siège à Paris.

"Dans l'opposition, il faut créer les conditions d'une vague bleue aux élections de 2014", a déclaré à sa sortie devant la presse Jean-François Copé, qui a animé cette réunion d'environ trois heures. François Fillon, de son côté, est arrivé pour la dernière heure.

Les secrétaires départementaux de l'UMP ont réaffirmé "leur attachement très fort à la cohésion et l'unité d'un grand parti de droite et de centre-droit", a ajouté Jean-François Copé. L'UMP a réaffirmé pendant cette réunion le bien-fondé de la stratégie du "ni-ni" face au Front national (ni alliance avec le FN, ni appel à voter à gauche). "Il y a eu un soutien unanime à la ligne que je défends", s'est félicité le député-maire de Meaux, alors que François Fillon s'est montré avare en déclarations à son arrivée comme à son départ.

Dans son allocution aux cadres, l'ancien Premier ministre est revenu sur le discours de politique générale prononcé par Jean-Marc Ayrault, qu'il a qualifié de "mystification". "C’est une longue litanie de mesures qui vont à l’encontre des objectifs affichés par le gouvernement. Le premier ministre, dans un accès de lucidité, a lui-même déclaré mardi: 'derrière les promesses, se préparent de nouvelles désillusions'. On ne peut mieux dire!' En réalité nous avons assisté cette semaine à l’annonce d’un désastre économique et social à venir", a-t-il assuré.
Et de tacler François Hollande, "élu par défaut avec le soutien de l’extrême gauche et la complicité de l’extrême droite. Il n’y a vraiment pas de quoi pavoiser !".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
05.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
07.
Une directrice de collège alerte sur "l'hypersexualité" des élèves de 6e et de 5e
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
quesako
- 08/07/2012 - 21:02
le bien-fondé du "ni-ni"! ça promet sur la stratégie !!
Encore un "bon" message de Copé ! Voila ce qui va mobiliser les Français !
Je propose : "NI copé - NI Fillon" !