En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
ça vient d'être publié
pépites > International
Drame
Beyrouth : 158 morts et toujours 21 personnes portées disparues, selon un nouveau bilan
il y a 9 heures 7 min
light > Culture
C'est dans les vieux pots...
"Dirty Dancing" va avoir une suite, avec Jennifer Grey reprenant son rôle de "Bébé"
il y a 10 heures 3 min
pépite vidéo > Société
Minute choupi
Journée internationale du chat : dix choses que vous ne savez peut-être pas sur votre compagnon à quatre pattes
il y a 10 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Lectures d'été" : "Surface" d'Olivier Norek, quand la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 12 heures 28 min
décryptage > France
Ensauvagement

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

il y a 14 heures 41 min
décryptage > Santé
Sevrage

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

il y a 15 heures 33 min
décryptage > Europe
Business

Ces femmes qui, dans l’Histoire, ont changé le monde. Aujourd’hui, Margaret Thatcher

il y a 15 heures 51 min
décryptage > Environnement
Un mal pour un bien ?

Le gouvernement veut réintroduire les néonicotinoïdes pour sauver les betteraves et voilà pourquoi il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les abeilles

il y a 16 heures 5 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : le bandit qui murmurait à l’oreille du RSI

il y a 16 heures 10 min
pépites > International
Espoir pour les familles
Explosions à Beyrouth : un compte Instagram aide les habitants de la ville à retrouver les personnes disparues
il y a 1 jour 5 heures
pépites > International
Deuil
Covid-19 : l'Amérique latine est désormais la région avec le plus de morts dans le monde
il y a 9 heures 26 min
pépite vidéo > Media
Grand retour
Koh-Lanta : découvrez les portraits des 24 candidats de la nouvelle saison
il y a 10 heures 31 min
pépite vidéo > Environnement
Alerte rouge
Canicule : un immense morceau d'un glacier des Alpes menace de s’effondrer
il y a 12 heures 9 sec
pépites > International
Drame
Inde : au moins 17 morts après la sortie de piste d'un avion qui s'est cassé en deux
il y a 13 heures 6 min
décryptage > Sport
Football

Juventus/Lyon : malgré sa défaite, l'Olympique Lyonnais arrache sa qualification et affrontera Manchester City en quarts de finale de la Ligue des Champions.

il y a 15 heures 26 min
décryptage > International
Ingérence ?

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

il y a 15 heures 39 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.
il y a 15 heures 57 min
décryptage > Société
Danger classé X

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

il y a 16 heures 9 min
décryptage > International
Détresse psychologique

Voulez-vous savoir pourquoi Michelle Obama fait une dépression ? C’est à cause de Trump

il y a 16 heures 10 min
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 1 jour 6 heures
© DENIS CHARLET / AFP
© DENIS CHARLET / AFP
"Diffamation publique"

L’État décide de porter plainte après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était "raciste"

Publié le 23 octobre 2019
Le préfet de la Drôme, Hugues Moutouh, a décidé de saisir le procureur de Valence après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était raciste.
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le préfet de la Drôme, Hugues Moutouh, a décidé de saisir le procureur de Valence après les accusations d'un homme qui prétendait que la France était raciste.

Selon des informations du Figaro, un homme engagé dans la vie politique et associative, est aujourd’hui visé par une plainte de l’État. Hakim Madi aurait accusé le gouvernement de mener une "politique de chasse aux musulmans" qui entretiendrait un "climat islamophobe et raciste" s'inscrivant dans "les pas de [la France] de Vichy". Cet homme s'était présenté aux élections législatives par le passé.  Ces propos proviennent d'un message publié par Hakim Madi sur la page Facebook de la députée LREM Mireille Clapot :

"Notre pays est en train de filer tout droit vers l’abîme, vers l’innommable, vers l’apartheid!"

Il lui a également demandé si elle cautionnait "les appels à la discrimination religieuse et raciale". 

Le préfet de la Drôme, Hugues Moutouh, a décidé de saisir le procureur de Valence, "au nom de l’État". Il a tenu à dénoncer "une incitation à la violence contre les autorités publiques qu’il convient de condamner avec la plus grande fermeté".

D'après le préfet, ces "propos diffamatoires inacceptables conduisent à dresser les Français les uns contre les autres et à créer un climat dangereux de haine et de violence, susceptible d’influencer les esprits les plus vulnérables, sous couvert de prendre la défense des Français de confession musulmane".

Hakim Madi est donc visé pour "diffamation publique à l'encontre de personnes dépositaires de l'autorité publique".

Pour Me Jean-Yves Dupriez, l’avocat d’Hakim Madi, "la qualification de diffamation ne peut être retenue pour de simples critiques légitimes". Son client "se sent stigmatisé quand il entend le président appeler à une société de vigilance et le ministre de l’Intérieur parler de signaux faibles qui se confondent pour une partie avec la pratique musulmane".

Une pétition a été lancée à Hakim Madi afin de "protéger la liberté d'expression". Il a partagé les mots-dièses suivant sur les réseaux sociaux : #NonàLaChasseAuxMusulmans et #JeSuisHakim. Il a indiqué qu'il risquait "5 ans de prison pour avoir donné (s)on avis". 

Vu sur : Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Vu de très loin
- 24/10/2019 - 11:50
Les Français de souche sont assez grands pour s'exprimer
pour s'exprimer par eux-mêmes : ne parlez pas en mon nom, s'il vous plaît Assougoudrel
Les "Français de souche" ne sont pas racistes, mais certains le sont
Les "musulmans" ne sont pas racistes, mais certains le sont
Les "noirs" ne sont pas racistes, mais certains le sont
Je peux continuer comme ça longtemps...
Avec ce genre d'affirmation que vous nous assénez (depuis l'Italie ?) il n'y a plus de débat.

Cette attaque contre le supposé racisme de l’État est une forme de préparation des esprits à la mise en place de listes communautaires : le Préfet fait bien de réagir, ce Monsieur n'a pas donné un avis, il a désigné un coupable. Il n'a pas dit "en France il y a du racisme". Il doit en répondre, comme tout diffamateur. Il faut savoir rester calme en face de ce genre de manœuvre d'individus qui veulent créer deux camps en France : les "pour Hakim" et les "contre Hakim.
assougoudrel
- 23/10/2019 - 19:26
La France n'est pas raciste, mais
"les français de souche, oui".
J'accuse
- 23/10/2019 - 18:50
Préfet vigilant ?
Si un musulman ou un Noir accuse les Français d'être racistes, aucun préfet ne bouge; mais quand Macron est visé, le préfet fait du zèle.
Il s'était présenté aux législatives: sous quelle étiquette, SVP ?