En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Wikimedia Commons
Coup de tonnerre

Accusé de harcèlement sexuel, Thomas Guénolé entame une procédure judiciaire à l'encontre de LFI

Publié le 18 avril 2019
Dans un communiqué, le politologue règle ses comptes avec son parti et dénonce la "dictature" de ses dirigeants.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un communiqué, le politologue règle ses comptes avec son parti et dénonce la "dictature" de ses dirigeants.

Ce 18 avril, Thomas Guénolé, politologue proche de la France insoumise et candidat aux élections européennes, a décidé de claquer la porte du mouvement. Dans un communiqué publié ce jeudi 18 avril, il dénonce le "tempérament colérique" de Jean-Luc Mélenchon qui décide de "tout ce qui compte, en symbiose avec Sophia Chikirou". Manuel Bompard est, quant à lui, qualifié "d’homme de paille et de paratonnerre".  

Sophia Chikirou "risque objectivement une condamnation judiciaire"

Il fustige également le mouvement organisé, selon lui, comme une "dictature" et reproche le "simulacre de démocratie interne" au mouvement. Il attaque aussi Sophia Chikirou qui a été maintenue au poste de prestataire de campagnes électorales de LFI, alors que "de par sa proximité avec Jean-Luc Mélenchon", elle "risque objectivement une condamnation judiciaire".

"Les réunions internes collégiales de l’appareil du mouvement ne sont qu’une apparence. En réalité, elles sont précédées par des réunions et discussions officieuses en effectif beaucoup plus fermé où tout ce qui compte est déjà décidé. Les discussions de la réunion collégiale plus large sont ensuite cadrées et verrouillées", écrit encore le politologue. Affirmant qu'il recevait des "pressions" pour retirer sa candidature de la liste pour les européennes, mais "sans lui donner" la raison, il annonce avoir confié à son avocat, Maître Jéremy Afane-Jacquart, "de prendre toutes les mesures judiciaires nécessaires contre l’appareil central du mouvement".

La France insoumise accuse Thomas Guénolé de harcèlement sexuel

De son côté, La France insoumise affirme, dans un communiqué, que "le comité électoral a reçu un signalement d’une jeune femme dénonçant des faits pouvant s’apparenter à du harcèlement sexuel de la part de Thomas Guénolé". "Nous avons saisi la cellule de veille et de vigilance de la France insoumise. Le dossier était en cours d’instruction. Nous découvrons avec stupeur le communiqué de Thomas Guénolé qui instrumentalise des prétextes politiques pour sa défense", précise le parti.

Dans les colonnes du Figaro, Thomas Guénolé assure avoir été "informé de l’accusation il y a deux semaines". "On s’est servi de l’accusation pour me faire retirer “spontanément” ma candidature", estime-t-il. Et de conclure : "Je ne sais pas de quoi je suis accusé, car la France insoumise a refusé répétitivement de me communiquer le moindre document m’accusant précisément de quoi que ce soit".

Vu sur : Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

03.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

04.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

05.

Au Yémen, les Emirats Arabes Unis défendent leurs intérêts... au détriment des Saoudiens

06.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

07.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Pourquoi cette étude confirme l'absence de lien entre vaccination et sclérose en plaques (mais ne suffira probablement pas à recréer la confiance)

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Beredan
- 23/04/2019 - 07:33
Le faune s’affole ...
Plus ce faux-derche se débat , plus il s’enfonce ...
Ullman
- 18/04/2019 - 11:16
OBSESSION SEXUELLE
Le sexe est omniprésent en politique :
• il y a ceux qui violent la loi, les institutions, les libertés, les secrétaires de mairie, les femmes de chambre…
• et puis tous les autres, ceux qui se font baiser ou couillonner, ou qui se font faire un enfant dans le dos, ou les cocus de tous poils.
On n’en sort pas, si j’ose dire…