En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© ludovic MARIN / POOL / AFP
Pouvoir d'achat et lutte contre la pauvreté
Le gouvernement instaure la cantine à 1 euro et le petit-déjeuner gratuit dans les établissements scolaires
Publié le 08 avril 2019
Alors que l'exécutif prépare des mesures pour répondre à la crise des Gilets jaunes dans le cadre du Grand débat national, la secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la Santé, Christelle Dubos, a annoncé le lancement de la cantine à 1 euro et des petits-déjeuners gratuits pour les élèves défavorisés.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que l'exécutif prépare des mesures pour répondre à la crise des Gilets jaunes dans le cadre du Grand débat national, la secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la Santé, Christelle Dubos, a annoncé le lancement de la cantine à 1 euro et des petits-déjeuners gratuits pour les élèves défavorisés.

Alors qu'Edouard Philippe vient de dévoiler les premières pistes du gouvernement à l'issue du Grand débat national ce lundi, une autre mesure forte vient d'être dévoilée. 

La secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la Santé, Christelle Dubos, a annoncé le lancement de la cantine à un euro d'ici la fin du mois d'avril et des petits-déjeuners gratuits seront instaurés dès le 17 avril. Les élèves des quartiers défavorisés pourront donc bénéficier d'un petit déjeuner gratuit dans huit académies "tests" comme Montpellier, Toulouse ou Amiens. 

Le gouvernement doit généraliser ce système à l'ensemble du territoire en septembre 2019. Ce dispositif s'inscrit dans le cadre d'une "stratégie nationale" de lutte contre la pauvreté. Un budget global de 8,5 milliards d'euros est prévu pour ce plan de lutte contre la pauvreté.

La secrétaire d'Etat Christelle Dubos s'est confiée au JDD sur la mise en place de cette mesure et sur son financement : 

"Les communes qui s’engagent recevront une aide de l’État de 2 euros par repas, sachant qu’il coûte en moyenne 4,50 euros. Ça concernera jusqu’à 10. 000 communes. Dans les zones défavorisées, 1 enfant sur 10 arrive en classe le ventre vide. Il n’a donc pas les mêmes chances d’apprentissage qu’un camarade qui a le ventre plein. Mettre en place le petit-déjeuner à l’école, c’est une mesure de bon sens qui s’attaque aux racines des inégalités".

Les enfants n'arriveront donc plus en classe le ventre vide grâce à ce dispositif. 

Vu sur : Le JDD
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
02.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
03.
Ce qui explique la nouvelle vague d'eugénisme
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Cannes : Abdellatif Kechiche s'emporte contre la question "imbécile" et "malsaine" d'un journaliste
06.
Automobile : des centaines de milliers de moteurs Renault suspectés de malfaçon
07.
Colis piégé à Lyon : pourquoi la menace terroriste ne parviendra pas à prendre cette élection en otage
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Citoyen-libre
- 09/04/2019 - 12:17
Mais c'est cohérent !
Du fait que l'Etat a une politique migratoire volontariste, très ancienne, très importante, qu'il sait pertinemment que beaucoup de ces gens ne trouveront pas de travail compte tenu de notre chomage, ne parlent pas la langue, souvent pas de diplôme, etc, une fois sur le territoire, il se doit de les loger, de les nourrir, de les soigner, etc, et ça va de l'enfant au grand père. Petit bémol, ceux qui paient, qui financent, qui se privent, qu'on appauvrit, on ne leur a pas demander leur avis.
assougoudrel
- 09/04/2019 - 11:05
Quel animal ne nourrit pas
son ou ses petits, à part les crapauds?
J'accuse
- 08/04/2019 - 23:03
Promesse de campagne
Ben non, il ne l'instaure pas: cette mesure n'est pas financée pour les communes pauvres, et les riches font déjà mieux (0,5 €).
Macron diminue le financement des communes (suppression de la TH), réduit les dotations, et veut qu'elles financent de plus en plus de choses.
La cantine des écoles primaires dépend des maires, pas du gouvernement: on réalise donc qu'il utilise la pauvreté de certaines familles pour faire sa campagne de 2020.
Ce type est abject.