En direct
Best of
Best Of
En direct
© Reuters
Déclarations fracassantes
Les confessions explosives et les attaques de Michael Cohen contre Donald Trump
Publié le 28 février 2019
Michael Cohen, l'ex-avocat de Donald Trump, était auditionné par la commission d'enquête de la Chambre des représentants ce mercredi. Cet ancien proche de Donald Trump a multiplié les attaques virulentes contre le président des Etats-Unis.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michael Cohen, l'ex-avocat de Donald Trump, était auditionné par la commission d'enquête de la Chambre des représentants ce mercredi. Cet ancien proche de Donald Trump a multiplié les attaques virulentes contre le président des Etats-Unis.

L'ancien avocat de Donald Trump, Michael Cohen, s'est exprimé devant le Congrès américain ce mercredi à Washington dans le cadre de son audition. Michael Cohen a multiplié les attaques et a porté de lourdes accusations contre le président des Etats-Unis. Il a notamment traité Donald Trump d'"escroc", de "tricheur" et de "raciste".

Michael Cohen a ensuite présenté ses excuses pour s'être mal comporté alors qu'il était au service de Donald Trump. 

L'ancien avocat de Donald Trump a travaillé pendant dix ans à ses côtés. Il est depuis devenu une véritable menace pour le président américain. Michael Cohen est un témoin-clé du procureur spécial Robert Mueller qui est en charge d'une enquête sur des soupçons de collusion entre l'équipe de campagne de Donald Trump et le gouvernement russe. Cette influence aurait pu avoir un rôle dans l'élection présidentielle de 2016. 

Michael Cohen a indiqué que le candidat Républicain connaissait les révélations de WikiLeaks, sur son adversaire Démocrate Hillary Clinton, avant leur publication. 

Michael Cohen n'a pas épargné non plus le président américain sur ses "arrangements" présumés avec au moins deux de ses ex-maîtresses. Il a sorti de sa manche la copie d'un chèque que Donald Trump lui aurait donné, selon lui en janvier 2017, après son élection à la présidence, pour lui rembourser une grosse somme d'argent qu'il avait remis au cours de la campagne électorale à une ancienne actrice pornographique, Stormy Daniels, afin d'acheter son silence. 

"Je remets (...) une copie d'un chèque que M. Trump a fait à partir de son compte bancaire personnel après son accession au pouvoir, pour me rembourser les sommes que j'ai versées secrètement pour dissimuler son aventure avec une star du cinéma adulte et pour éviter des dommages à sa campagne".

La même démarche aurait été effectuée, selon Michael Cohen, auprès d'une playmate, Karen McDougal. Au total, le prix du silence a été évalué à 280.000 dollars.

Michael Cohen se livre à ces confessions après avoir caché plusieurs informations dans un premier temps à un tribunal fédéral et après avoir trompé le fisc américain. L'ancien avocat de Donald Trump a été condamné à trois ans de prison, notamment pour "parjure" et "infraction au code électoral". Il doit être incarcéré dès le 6 mai prochain.

Cet avocat a assuré qu’il voulait "dire la vérité" sur son ex-patron "pour le bien du pays". Selon Michael Cohen, travailler pour Donald Trump, c'est être prêt à mentir "tous les jours" pour le protéger. 

"Je suis ici pour dire au peuple américain ce que je sais du président Trump. Je regrette le jour où j’ai dit oui à Trump. J’ai honte d’avoir collaboré avec lui."

Surnommé "le pitbull de Trump", il se disait pourtant "prêt à prendre une balle" pour son patron.

Michael Cohen a connu Donald Trump après avoir acheté des appartements dans ses immeubles et avait gagné sa confiance grâce à une fidélité irréprochable. 

Désormais rayé du barreau new-yorkais, Michael Cohen tente d'apporter de nouveaux éléments aux enquêteurs afin de tenter d'obtenir une réduction de peine.

Donald Trump a accusé jeudi son ex-avocat Michael Cohen d'avoir "beaucoup menti" lors de son audition devant le Congrès. Le président américain a assuré avoir été trop occupé pendant sa rencontre avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un au Vietnam pour regarder l'audition de son ancien avocat. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Liberte5
- 02/03/2019 - 22:41
Comment croire un menteur commeMichael Cohen?
Ce type est un menteur. A-t-il apporté la moindre preuve sur la culpabilité de D. Trump? Non. Rien.
Phlt1
- 28/02/2019 - 11:07
la vérité sur...
Donald Trump se fera bientôt jour. On ne cesse en France d'analyser Trump sous un angle français et avec une culture française. Mais la réalité de Trump n'a rien à voir avec ces analyses européennes, et ne ressemble à aucune analyse européenne. Tant que les journalistes, commentateurs et chroniqueurs n'auront pas passé une partie de leur vie avec des Républicains purs et durs aux Etats-Unis, ils resteront incapable de comprendre les logiques et la réalité de la pensée d'un type comme Trump, parce que cette réalité est simplement inimaginable par quelqu'un de culture française ou européenne: c'est un autre univers, aux motivations totalement différentes, aux valeurs totalement différentes, et dont les conséquences sont difficilement compréhensibles. Un républicain américain n'a strictement aucune valeur humaniste, et absolument TOUT est argument pour faire de l'argent, de cirer les pompes des red necks à la guerre en Irak. C'est la Loi du plus fort (NRA), fascisante et qui ne mène qu'au conflit, directement ou indirectement, immédiatement ou des années plus tard. C'est la guerre en Irak voulue par les républicains qui a fait des centaines de morts par attaques terroristes en France.