En direct
Best of
Best Of
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
Sort des prisonniers
La France a l'intention de s'opposer à la peine de mort en Irak pour les djihadistes français
Publié le 27 février 2019
La Garde des Sceaux était invitée sur BFMTV ce mercredi. Nicole Belloubet a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin. Elle a indiqué que les autorités "interviendraient" en cas de condamnation à mort des djihadistes français par la justice irakienne.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Garde des Sceaux était invitée sur BFMTV ce mercredi. Nicole Belloubet a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin. Elle a indiqué que les autorités "interviendraient" en cas de condamnation à mort des djihadistes français par la justice irakienne.

La ministre de la Justice Nicole Belloubet était invitée sur RMC et BFMTV dans la matinée du mercredi 27 février. A cette occasion, la Garde des Sceaux a précisé la position de la France si des djihadistes français étaient condamnés à mort en Irak. Elle répondait aux nombreuses questions de Jean-Jacques Bourdin. 

"Il y a déjà des Français qui sont jugés en Irak. (…) Il n'est pas illogique qu'ils soient jugés de leurs actes là où ils les ont commis. Il y a une limite. Notre pays n'accepte pas la peine de mort. Si tel est le cas, nous interviendrions pour demander que cette peine ne soit pas exécutée. C'est une condition sine qua non". 

La ministre de la Justice a indiqué qu'elle souhaitait que les autorités puissent assurer "un minimum de droit à un procès équitable. Nous veillons à ce que les droits de la défense soient assurés. Les Français concernés bénéficient de la protection consulaire". 

Treize Français, soupçonnés d'être liés à l'Etat islamique, ont été récemment remis aux autorités irakiennes par les combattants arabo-kurdes. Cette information a été révélée le lundi 25 février par le président irakien Barham Salih dans le cadre d'une conférence de presse commune avec Emmanuel Macron. Ces ressortissants risquent la peine de mort. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Caustik317
- 07/03/2019 - 03:10
Les socialistes,
poussent vraiment très, très loin, l'ambiguïté. Cette tolérance, est suspecte. La future intervention ne respecte pas la souveraineté de l'état Irakien.
Pharamond
- 03/03/2019 - 18:47
Mektoub
L'Irak est,je crois,un Etat souverain. Il rendra le jugement qu'il estimera adapté à la faute: actes intentionnels( se déplacer de France pour venir combattre en Irak) ayant entraîné la mort. Chez eux,cela mérite la mort. S'ils revenaient en France,il faudrait mobiliser à vie jour et nuit des policiers/gendarmes pour les surveiller. Nous n'en avons pas les moyens. Comme ils disent chez eux: mektoub!
zen-gzr-28
- 01/03/2019 - 19:59
La france a l'intention de s'opposer à la peine de mort
en Irak pour les jihadistes français. C'est qui la France pour la ministre Belloubet ? Elle est à côté de ses pompes cette dame si elle tient compte de l'opinion des citoyens français. Maintenant si la France, c'est elle, pauvres de nous !