En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
Honteux
Soutien politique unanime à Richard Ferrand après la tentative d'incendie de sa maison
Publié le 09 février 2019
L'ensemble du monde politique a condamné la tentative d'incendie dont a fait l'objet le domicile breton du président de l'Assemblée nationale.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ensemble du monde politique a condamné la tentative d'incendie dont a fait l'objet le domicile breton du président de l'Assemblée nationale.

Le président LaREM de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, a été victime d'une tentative d'incendie "volontaire" à son domicile privé situé à Motreff, dans le Finistère, le vendredi 8 février.  "Alors que le président de l'Assemblée nationale assistait ce jour à Rennes, aux côtés du premier ministre, à la signature du pacte d'accessibilité et du contrat d'action publique pour la Région Bretagne, un voisin constatait que son domicile situé à Motreff, dans sa circonscription du Finistère, avait fait l'objet d'un incendie volontaire", a indiqué un communiqué de l'Assemblée nationale. Ce communiqué précise que l'origine criminelle de l'incendie ne fait guère de doute, "la gendarmerie nationale ayant découvert sur place une couverture, un résidu de pneumatique, et une torche artisanale imbibée de carburant".

"Rien ne justifie les intimidations, rien ne justifie les violences et les dégradations", a tweeté Richard Ferrand en postant deux photos sur lesquelles on peut notamment voir une porte incendiée.

Depuis, les marques de soutien ont abondé, de l'ensemble du sprectre politique. "En démocratie, la colère est légitime, on peut parler fort, les désaccords sont sains mais on ne les règle pas par la violence. J’exprime ma solidarité avec le Président de l’Assemblée Nationale", a tweeté Adrien Quatennens, député La France insoumise du Nord. Son leader, Jean-Luc Mélenchon, a de son côté adressé à Richard Ferrand "un message personnel de solidarité dans l'épreuve qu'il a vécue". 

"La violence est une impasse. La discorde et la polémique permanentes menacent la démocratie et la paix civile", a dénoncé sur Twitter Benoît Hamon, tandis qu'Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, qui écrit la phrase faussement attribuée à Voltaire : "Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire." L'écologiste Yannick Jadot, a lui regretté l'"insupportable spirale de la violence qui sape les fondements de la démocratie". "Il nous faut impérativement retrouver le chemin du dialogue et de l’intelligence collective, s’attaquer ensemble aux fractures qui minent notre vivre ensemble", a-t-il plaidé.

A droite, Xavier Bertrand a écrit que "rien ne peut justifier la violence, les intimidations, les dégradations vis-à-vis de ceux qui exercent des mandats publics", tandis que Laurent Wauquiez, parlant d'un acte "honteux et consternant", a déclaré : "Rien ne justifie les menaces et les violences contre les représentants de notre Nation". 

Je condamne avec la plus grande fermeté l'incendie criminel du domicile breton du Président de l'Assemblée Nationale. Dans notre démocratie, aucun motif ne peut justifier un acte d'une telle gravité", a tweeté le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan. "Le Rassemblement National et moi-même condamnons ces faits avec la plus grande vigueur et exprimons évidemment notre soutien total au Président de l’Assemblée Nationale face à cette agression", a aussi tweeté Marine Le Pen.

Richard Ferrand, qui est président de l’Assemblée nationale depuis le 12 septembre 2018, annonce qu’il a déposé plainte.

Vu sur : Lu dans Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
richard ferrand, Incendie
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
04.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
05.
Vent de sécularisation sur le monde arabe ? Ces pays qui commencent à se détourner de la religion
06.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
07.
Kim Kardashian provoque la colère des Japonais avec le lancement d'une ligne de sous-vêtements, Kimono Intimates
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
05.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
06.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 11/02/2019 - 09:10
En attendant, sans jouer au
"complotiste" comme sait si bien le faire Macron (Poutine serait derrière les GLJ), cela fait oublier Benalla et d'autres affaires embarrassantes pour le pouvoir.
pale rider
- 10/02/2019 - 11:18
on ne peut que condamner ce forfait
maintenant la genèse est simple c'est le résultat d'une justice dévoyée . Pas de justice = pas de paix.