En direct
Best of
Best Of
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
Personnalités désignées
Grand débat national : la liste des cinq garants de l'indépendance est désormais officielle
Publié le 18 janvier 2019
Ces personnalités vont veiller au bon déroulement du grand débat national. Trois hommes et deux femmes ont été désignés.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ces personnalités vont veiller au bon déroulement du grand débat national. Trois hommes et deux femmes ont été désignés.

Les cinq "garants de l'indépendance" du grand débat ont été révélés. Ces cinq personnalités auront pour mission de veiller au bon déroulement du grand débat national. Deux de ces garants ont été désignés par le gouvernement. Trois autres ont été nommés par les présidents de l'Assemblée nationale, du Sénat et du Conseil économique, social et environnemental (Cese). 

Matignon a désigné Jean-Paul Bailly (72 ans) comme l'un des garants du grand débat. Diplômé de l'école Polytechnique, Jean-Paul Bailly est l'ancien patron de la RATP et de la Poste. Il est notamment à l'origine de la création de la Banque Postale.

Le Premier ministre a également désigné une seconde personnalité. Isabelle Falque-Pierrotin (58 ans) préside depuis 2011 la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL).  Isabelle Falque-Pierrotin est diplômée de l'ENA et d'HEC.  

Le politologue Pascal Perrineau (68 ans), spécialiste de sociologie électorale et professeur à Sciences Po, a été choisi par le président du Sénat, Gérard Larcher. Il participe régulièrement au débat démocratique et intervient souvent dans les médias. Pascal Perrineau est régulièrement invité dans l'émission "C dans l'air" sur France 5 notamment. 

Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale, a annoncé avoir choisi l'ancien membre du Conseil constitutionnel Guy Canivet pour être son "garant". Guy Canivet (75 ans) est un ancien magistrat. Il a été premier président de la Cour de cassation de 1999 à 2007. Guy Canivet a siégé au Conseil constitutionnel de 2007 à 2016.   

Patrick Bernasconi, le président du Conseil économique, social et environnemental (Cese) a annoncé ce jeudi avoir désigné la secrétaire générale de la Ligue de l'enseignement, Nadia Bellaoui (43 ans). Elle a notamment été membre du Haut conseil à la vie associative. Nadia Bellaoui a également occupé les postes de présidente du Mouvement associatif et administratrice de la fondation La France s'engage. 

Ces cinq garants désignés pour "garantir l'indépendance" du grand débat national vont devoir veiller à la "régularité de la méthode" et formuler des recommandations afin de répondre aux exigences de "transparence et d'impartialité". 

Vu sur : Le JDD
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
03.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
04.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
05.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
07.
Pour la mairie de Paris, la capitale serait sale à cause du réchauffement climatique
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
06.
5 indicateurs de la (faible) culture démocratique du gouvernement
01.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
02.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
03.
Auto-positionnement politique des Français : le sondage qui montre l’ampleur de la crise existentielle vécue par la droite
04.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MIMINE 95
- 18/01/2019 - 17:17
"garants de l'indépendance"
que de jolis mots .......!!!!
J'accuse
- 18/01/2019 - 12:06
Bouclage et enfumage
"La régularité de la méthode..." Pour réguler, il faut des règles; quelles sont-elles ? Dictées par Macron ?
"La transparence et l'impartialité" .... de qui et de quoi ? En tout cas pas celles des règles de la méthode puisqu'on ne les connait pas !
Ce qu'on peut comprendre, c'est que ces "garants" vont effectuer des tris et des censures, pour éliminer tout ce qui ne convient pas à Sa Seigneurie.
Ils sont la garantie de Macron, pas que l'expression populaire soit bien recueillie et bien transmise.
Il faudrait que les garants soient élus par le peuple, pas choisis par ces politiciens qui sont justement la cible des colères populaires, et qui n'ont aucun intérêt à ce que ce "débat" soit libre.