En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© DAMIEN MEYER / AFP
Acte IX
Gilets jaunes : au moins 50.000 manifestants, en hausse par rapport à samedi dernier
Publié le 12 janvier 2019
Après les fêtes, la mobilisation des Gilets jaunes reprend du poil de la bête.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après les fêtes, la mobilisation des Gilets jaunes reprend du poil de la bête.

Neuvième samedi de mobilisation pour les Gilets jaunes, qui étaient 32.000 présents à 14h lors de cet acte IX, selon un chiffrage du ministère de l'Intérieur. Ils faisaient face à 80.000 forces de l'ordre, déployées pour l'occasion, soit un ratio officiel de 2,5 policiers et gendarmes pour 1 manifestant. Samedi dernier, le chiffre officiel était de 26.000 manifestants.

Les deux principaux défilés avaient lieu à Paris et à Bourges, où respectivement 8000 et 5000 personnes ont défilé, principalement dans le calme malgré des tensions ponctuelles avec les forces de l'ordre. D'autres rassemblements ont eu lieu à Bordeaux (2000 personnes), Toulouse (5000), Lyon (1500), Caen (2500), Marseille (plusieurs milliers), Saint-Brieuc (plus de 2000), Rouen (2500),  Nantes (2800), Lille (1500 à 3000), Nice (400) ou Strasbourg (1500). Entre 700 et 1000 manifestants ont défilé à Nîmes, où les CRS ont fait usage de gaz lacrymogènes pour empêcher certains manifestants de rejoindre les bâtiments de la préfecture du Gard. Entre Entre 300 et 400 personnes se sont aussi rassemblées au Touquet, devant la maison du couple Macron.  Autant de données qui, selon les calculs du réseau France Bleu, montrent que le chiffre officiel de 32.000 manifestants est minoré et que le nombre de manifestants dépasserait les 50.000.

La préfecture de police a fait état de 121 interpellations dans la capitale, notamment "pour participation à un groupement en vue de commettre des violences, port d'arme prohibée, violences à agents de la force publique". 74 personnes ont été placées en garde à vue, selon le parquet de Paris. 

Sur Twitter, Jean-Luc Mélenchon s'est félicité de cette mobilisation en hausse pour l’acte 9. "Succès total de la 9ème semaine de mobilisation des #GiletsJaunes. Le pouvoir est dans l'impasse. Le peuple poursuit la reconquête de ses droits", a-t-il écrit.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Cet autre mea culpa que devrait envisager Emmanuel Macron pour préserver la fin de son quinquennat
05.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
06.
La droite s'insurge contre un nouveau clip raciste et haineux du rappeur Nick Conrad
07.
L'association WWF accusée de soutenir des programmes de stérilisation forcée aux abords de parcs nationaux en Afrique et en Inde
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
05.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
06.
L'OPA du néo-sultan Erdogan sur la diaspora turque de France et d’Europe via les écoles et les mosquées
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Gilets jaunes, six mois déjà et ces questions restées sans réponse sur les défis auxquels fait face notre démocratie
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JG
- 19/01/2019 - 19:19
La Macronie nous enfume
Comment croire une seule minute qu'il y avait ne serait ce que 2 fois plus de policiers et de gendarmes que de manifestants....Il faut vraiment être un média de gauche pour donner foi à de telles âneries....
J'accuse
- 13/01/2019 - 10:35
Erreurs (voulues) de calcul
Le nombre de Gilets jaunes est plus que minoré dans chaque ville où le ministère fait semblant de compter, et sans prendre en compte les innombrables rassemblements pacifiques qui ont lieu un peu partout, près de là où ils vivent parce qu'ils n'ont pas les moyens de se déplacer dans les grandes villes; dans chacun, peu de personnes et pas un seul flic, mais dans tout le pays, ça fait des dizaines de milliers en plus. Sans parler de tous ceux qui arborent un gilet sur le tableau de bord de leur voiture ou de leur camion en signe de ralliement.