En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Steve Pope / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Présidents milliardaires
Michael Bloomberg souhaite investir 100 millions de dollars pour la future course à la présidentielle
Publié le 28 décembre 2018
Alors que les Etats-Unis sont toujours paralysés par le "shutdown", le spectre d’une candidature de Michael Bloomberg refait surface.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les Etats-Unis sont toujours paralysés par le "shutdown", le spectre d’une candidature de Michael Bloomberg refait surface.

L'ancien maire de New York, Michael Bloomberg (Démocrate), a l'intention d'injecter plus de 100 millions de dollars dans le cadre de la course à la présidence en 2020. Donald Trump pourrait donc voir la personnalité d’un autre milliardaire menacer sa réélection. La fortune de Michael Bloomberg est estimée à 40 milliards de dollars. Cette information a été annoncée jeudi par son conseiller Howard Wolfson.

"Mike a dépensé plus de 100 millions [de dollars] en novembre dernier pour vaincre les Républicains à mi-parcours et s'il courait pour la présidence, il dépenserait certainement le nécessaire pour gagner".

Howard Wolfson est "sûr" que ce chiffre serait même dépassé lors d'une candidature à la Maison Blanche.

D’après son conseiller, Michael Bloomberg va décider s'il sera officiellement candidat à la présidentielle américaine d'ici le début de l'année 2019. 

Michael Bloomberg a déjà dépensé environ 100 millions de dollars dans sa campagne pour sa victoire lors de son troisième mandat en tant que maire de New York. 

Le conseiller de Michael Bloomberg, Howard Wolfson, a déjà travaillé sur la candidature d’Hillary Clinton à la présidentielle de 2008. 

Michael Bloomberg avait déjà hésité à se présenter à l’élection présidentielle de 2016. Selon des informations du New York Times à l’époque, il avait annoncé vouloir dépenser au moins un milliard de dollars pour sa campagne électorale. 

Vu sur : New York Post
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
04.
Quand Bret Easton Ellis atomise la “Génération Chochotte”
05.
La honte de l’empereur : loin du soleil d’Austerlitz, l’ombre infamante de la bataille de Toulouse
06.
Gilets Jaunes : des échauffourée avec la police, des voitures brûlées et des magasins pillés
07.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 29/12/2018 - 22:16
Ce navet de Bloomberg croit encore au pouvoir du fric...
d’une petite clique consanguine, alors que le pouvoir du fric est sur une poudrière giletsjaunes. Et même les USA sont menacés...
Anouman
- 28/12/2018 - 20:10
Campagne
S'il lui a fallu dépenser 100 millions pour se faire élire maire de New-York alors qu'ils sont presque tous démocrates, il va falloir qu'il dépense beaucoup plus pour convaincre le reste du pays. Mais apparemment il a l'air de croire que celui qui paye le plus décroche le gros lot.