En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
En direct de Beauvau
Christophe Castaner invite les journalistes victimes de violences policières à porter plainte
Publié le 11 décembre 2018
De nombreux journalistes ont été victimes de violences policières dans leur couverture des manifestations gilets jaunes rapportent les syndicats.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De nombreux journalistes ont été victimes de violences policières dans leur couverture des manifestations gilets jaunes rapportent les syndicats.

Dans un communiqué, Christophe Castaner a invité les journalistes victimes de violences policières pendant la couverture des manifestations et des mobilisations des gilets jaunes à porter plainte. Le ministre de l'Intérieur a été interpellé par des syndicats de journalistes qui dénoncent des "dérapages inadmissibles" lors des manifestations.

"Si des journalistes ont eu à souffrir de l'emploi de la force par des unités de police ou de gendarmerie, il invite ceux-ci à déposer plainte au plus vite ou à procéder à un signalement sur la plateforme internet de l'inspection générale de la police nationale", a expliqué Christophe Castaner. Il ajoute que "Ces plaintes et signalements seront traités avec la plus grande célérité".

Dans un communiqué commun, quatre syndicats de journalistes, le SNJ, le SNJ-CGT, la CFDT-Journalistes et le SGJ-FO, ont déploré les "nombreux blessés parmi les journalistes de terrain, reporters et photographes" qui couvraient les manifestations des gilets jaunes samedi et condamné "les dérapages inadmissibles des forces de police, notamment à Paris".

Les organisations syndicales demandent "des explications de la préfecture de police, du ministère de l'Intérieur et du gouvernement sur les consignes qui ont été données pour en arriver à cette situation".

Le ministre de l'Intérieur a précisé "qu'aucune consigne n'a été adressée aux forces de l'ordre qui aurait eu pour effet de limiter l'exercice de la liberté de la presse" et a rappelé son attachement "à la liberté d'informer". Il a également souligné "la nécessité pour les journalistes de pouvoir attester de leur profession et d'être suffisamment identifiables lors d'événements tels que ceux qui se sont déroulés". Il a également appuyé sur le fait qu'a été demandé aux forces de l'ordre de "prévoir l'accueil systématique des journalistes le souhaitant à l'arrière des dispositifs afin de les protéger".  

Le locataire de la place Beauvau relève en outre qu'il a été demandé "aux forces mobilisées dans les manifestations de prévoir l'accueil systématique des journalistes le souhaitant à l'arrière des dispositifs, afin de les protéger", en cas de violences de la part des manifestants.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
L'étonnante proposition de Brigitte Macron à Valérie Trierweiler et Carla Bruni-Sarkozy
02.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
03.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
04.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
05.
Changement climatique : Alexandria Ocasio-Cortez déclare que "le monde touchera à sa fin dans 12 ans"
06.
Ce biais statistique qui explique pourquoi la redistribution en France est loin d’être aussi efficace qu’on le croyait pour corriger les inégalités
07.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
03.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
04.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
05.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
07.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
04.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
05.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
06.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
POLITQ
- 12/12/2018 - 18:00
CUISTRE
Et les dizaines de policiers, gendarmes, qui ont été blessés à cause de vous? Empêchés de répondre aux attaques qu'ils ont subies? Interdits d'utiliser leurs armes, létales ou non, afin de calmer les salauds qui ne se privaient pas de leur envoyer cocktails molotov, boules de pétanque, pavés de 5kgs, ce ne sont pas des "armes létales" ça, propres à tuer? Accepter les plaintes de racailles meurtrières qui ont reçu de simples projectiles de flash-balls alors qu'ils méritaient bien pire? Ont-ils le droit de porter plainte contre leur "hiérarchie"?.... Notre pays court à la catastrophe avec de telles "élites".......
zen-gzr-28
- 12/12/2018 - 09:23
Et l'humain, M. CASTANER
Le ministre de l'intérieur tout nouvellement" nommé" après son petit chantage, n'a pas encore pris conscience que ses hommes sont épuisés, dénigrés par des inconscients stupides et irresponsables et le comble, pas défendus par lui ! Ce ne sont pas des robots que diable. Soyez bien conscient que les terroristes risquent d'agir encore ... profitant de ce que nos forces de l'ordre ne sont plus au pop de leurs moyens ! A force de tirer sur la corde...elle se cassera !
tubixray
- 12/12/2018 - 08:58
Violences policières
Clairement, la priorité pour ce ministre de l'intérieur est de mettre un terme aux violences policières le fléau principal de notre belle nation ......Consternant ... Souhaitons simplement qu'aucun vrai journaliste (VA, Marianne, Atlanlico, RT FRance entre autres) n'en ait été "victime" !!!