En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© FREDERICK FLORIN / AFP
"Made in Italy"
Rejet du budget italien : Angelo Ciocca, député de la Ligue, piétine les documents de Pierre Moscovici
Publié le 24 octobre 2018
Afin de protester contre la décision de la Commission européenne, un député de la Ligue a essuyé sa chaussure sur les notes de Pierre Moscovici.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Afin de protester contre la décision de la Commission européenne, un député de la Ligue a essuyé sa chaussure sur les notes de Pierre Moscovici.

Un nouveau coup d'éclat est venu symboliser les tensions entre l'Union européenne et l'Italie. Angelo Ciocca, le député européen de la Ligue, a eu un geste fort afin d'exprimer son mécontentement face à la décision de la Commission européenne de rejeter le budget italien, une première dans l'histoire de l'Union européenne. Le député italien a littéralement retiré sa chaussure pour écraser les notes du commissaire européen aux Affaires économiques et financières, Pierre Moscovici. 

Angelo Ciocca a posté la vidéo de ce geste de protestation sur Twitter : 
 
"A Strasbourg, j'ai marché (avec une semelle fabriquée en Italie) sur la montagne de mensonges que Moscovici a écrite sur notre pays. L'Italie mérite le respect". 
 
Pierre Moscovici a répliqué sur les réseaux sociaux : 
 
"Ceux qui écrasent des textes et des décisions à coup de chaussure ne respectent ni les règles, ni les institutions, ni la démocratie. Ils ne respectent même pas leur fonction".
 
Alors que Pierre Moscovici finissait son intervention à Strasbourg, Angelo Ciocca s’est donc glissé jusqu'à la tribune avant de s’emparer des notes du commissaire européen, incrédule. Angelo Ciocca s'est alors déchaussé et a essuyé sa semelle contre les documents.
 
Le précédent gouvernement italien de centre gauche avait promis un déficit public de 0,8% du PIB en 2019. La coalition populiste au pouvoir en Italie prévoit dorénavant d'atteindre 2,4% l'an prochain. La dette publique, à 131% du PIB, sera ramenée à 126,5% en 2021.
 
Le budget a donc été rejeté par la Commission européenne. A la suite de cette décision, le ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini, s'est également emporté : "Ils ne sont pas en train de s'attaquer à un gouvernement mais à un peuple." 
 
Le bras de fer ne fait donc que de débuter entre l'Italie et la Commission européenne. 
 
 

A #Strasburgo, HO CALPESTATO (con una suola Made in Italy!!!) la montagna di BUGIE che #Moscovici ha scritto CONTRO il #NostroPaese !!! L’Italia merita RISPETTO e questi #EuroImbecilli lo devono capire, non ABBASSIAMO PIÙ LA TESTA !!! Ho fatto bene ??? pic.twitter.com/Dx5OeM0RMs

— Angelo Ciocca (@AngeloCiocca) 23 octobre 2018

Je croyais qu’il s’agissait d’un agent du Parlement, qui récupérait mes notes. Non, c’était un député! Ceux qui écrasent des textes et des décisions à coup de chaussure👞 ne respectent ni les règles, ni les institutions, ni la démocratie. Ils ne respectent même pas leur fonction

— Pierre Moscovici (@pierremoscovici) 23 octobre 2018
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
La France, cette île perdue au milieu des océans ? Tout ce que révèle (aussi) ce dont Emmanuel Macron n’a PAS parlé
04.
Nous avons déjà obtenu de bons résultats : le vrai/ faux des déclarations d’Emmanuel Macron sur sa politique économique
05.
Emmanuel Macron : la conférence de presse dont on se souviendra parce qu’il... n’y avait rien de particulier à en retenir
06.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
07.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
05.
Etudiante, Nathalie Loiseau s'est présentée sur une liste d'extrême droite
06.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires