En direct
Best of
Best of du 5 au 11 janvier
En direct
© GERARD JULIEN / AFP
Fusibles en bon état
Affaire Benalla : Richard Ferrand ne "pense pas" qu'il y aura un remaniement du gouvernement à la rentrée
Publié le 01 août 2018
Le président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale estime qu'il ne devrait pas y avoir de remaniement à la rentrée dans le sillage du scandale Alexandre Benalla - Vincent Crase.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale estime qu'il ne devrait pas y avoir de remaniement à la rentrée dans le sillage du scandale Alexandre Benalla - Vincent Crase.

L'affaire Benalla va-t-elle faire des "victimes collatérales" au sein du gouvernement ? Va-t-on assister à un remaniement dans les mois à venir ? 

Richard Ferrand, le président du groupe La République en marche à l'Assemblée nationale, pense le contraire. Il "ne pense" qu'il y aura de remaniement au gouvernement à la rentrée prochaine en conséquence de l'affaire Alexandre Benalla. 

Richard Ferrand a également indiqué que Gérard Collomb a toujours sa place au sein du gouvernement, au ministère de l'Intérieur. 

Richard Ferrand s'est exprimé à ce sujet dans le cadre d'une interview publiée sur le site du Monde.  

"Un remaniement, non, je ne le pense pas. Quand au ministre de l'Intérieur, il n'est en rien défaillant depuis qu'il est aux manettes".

Richard Ferrand a indiqué que la confiance devra néanmoins être restaurée auprès de l'opinion:

"c’est que tout ce tintamarre autour de ce fait divers a jeté la suspicion sur les acteurs démocratiques du pays et le fonctionnement des institutions. Ça signifie donc qu’il va nous falloir redoubler d’énergie pour bien expliquer ce que nous faisons. J’en veux à nos oppositions d’avoir surexploité de manière politicienne une faute individuelle qui ne remet nullement en cause le fonctionnement de l’Etat ou des institutions. Quand on jette la suspicion sur la République et ses responsables, c’est la démocratie qu’on affaiblit. Si, à la fin, les gens ont le sentiment que les responsables politiques ne sont pas réglos, mais aussi que la presse n’est pas crédible car elle en fait trop, c’est la démocratie qui perd deux fois".

Reste à savoir quelle sera la décision finale d'Emmanuel Macron et d'Edouard Philippe sur le dossier sensible d'un éventuel remaniement après les remous de l'affaire Benalla. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
02.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
03.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
04.
Attentat de Strasbourg : la vérité émerge sur la cas de Mehdi Chekatt
05.
Taxe à 75% : pourquoi l’échec de la seule bonne idée de François Hollande aurait dû inquiéter
06.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
07.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Le Royaume-Uni se prépare à un Brexit sans accord et ne voit plus comment arrêter cette chronique d’un chaos annoncé
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Littéralement explosif : le sondage exclusif qui montre que la condamnation de la violence par les Français... baisse (et que le nombre de ceux qui disent la comprendre augmente)
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
07.
Robots payeurs : mais que s’est-il vraiment passé sur la cagnotte de soutien aux policiers ?
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
03.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Marine Le Pen : vent en poupe mais… tigre de papier ?
05.
Si la France vit un moment révolutionnaire (et voilà pourquoi c’en est bien un), quelle stratégie politique pour éviter le chaos et en sortir par le haut ?
06.
Olivier Roy : « L’Europe ne comprend plus les croyants et nous y perdons tous beaucoup »
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires