En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© BERTRAND GUAY / AFP
Casse-tête

Bruno Le Maire évoque la possibilité de reporter l'examen de la loi Pacte à cause de l'affaire Alexandre Benalla

Publié le 31 juillet 2018
Le ministre des Finances a indiqué sur les ondes de RMC que l'examen de la loi Pacte à l'Assemblée nationale pourrait être reporté à cause de l'affaire Alexandre Benalla et de l'obstruction de l'opposition.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre des Finances a indiqué sur les ondes de RMC que l'examen de la loi Pacte à l'Assemblée nationale pourrait être reporté à cause de l'affaire Alexandre Benalla et de l'obstruction de l'opposition.

Bruno Le Maire était invité de la matinale de RMC - BFM TV ce mardi 31 juillet. Dans le cadre de cet entretien, le ministre des Finances a indiqué qu'il était possible qu'un report de l'examen à l'Assemblée nationale de la "loi Pacte" (le projet de loi sur la croissance des entreprises) soit envisagé à cause de l'affaire Benalla.

Bruno Le Maire a pointé du doigt l'attitude de l'opposition, ralentissant considérablement le calendrier parlementaire. 

"La seule chose qu'aient réussi les oppositions, qui se donnent la main droite et gauche confondues, c'est l'obstruction.

(...) les oppositions nous obligent à modifier le calendrier, parce que les oppositions ont réussi leur coup en nous empêchant de travailler sur ce qui concerne les Français. (...) Oui, il y aura des décalages dans le calendrier parlementaire". 
 
Bruno Le Maire espère néanmoins "vivement que nous puissions examiner ce projet de loi sur la croissance et la transformation des entreprises le plus tôt possible".
 
La loi Pacte dispose de 70 articles. Elle concerne tous les aspects de la vie des PME et de leurs salariés. Ce projet, présenté à la mi-juin en conseil des ministres, doit également permettre de céder des parts de l'Etat dans trois entreprises : ADP (anciennement Aéroports de Paris), Engie (l'ex-GDF) et la Française des jeux. 
  

#Benalla
"Je pense qu'il y a une vraie lassitude des Français vis à vis des oppositions, droite et gauche qui se donnent la main, qui ne savent que bloquer, faire de l'obstruction"
@BrunoLeMaire , ministre de l’Economie et des Financeshttps://t.co/fwhxlzpwks #BourdinDirect pic.twitter.com/gLtT3aE5EU

— RMC ⭐️⭐️ (@RMCinfo) 31 juillet 2018

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Nouvel algorithme pour Google

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires