En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
Difficultés ministérielles

Affaire Benalla : "Collomb ment", "un gag triste"... Les réactions politiques après l'audition du ministre de l'Intérieur en commission d'enquête parlementaire

Publié le 23 juillet 2018
Après l'audition du ministre de l'Intérieur par une commission d'enquête parlementaire, ce lundi 23 juillet à la suite de l'affaire Benalla, les personnalités politiques de tous bords ont réagi.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après l'audition du ministre de l'Intérieur par une commission d'enquête parlementaire, ce lundi 23 juillet à la suite de l'affaire Benalla, les personnalités politiques de tous bords ont réagi.
C'est peu dire que Gérard Collomb n'a pas convaincu les députés. Ce lundi 23 juillet, le ministre de l'Intérieur était auditionné par la commission d'enquête parlementaire montée après l'affaire Alexandre Benalla.
 
En sortant de la salle de la commission des Lois, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) a évoqué "une mascarade, un gag triste". "C’est effarant, son rôle principal est d’être les yeux et les oreilles du pouvoir et il vient nous expliquer qu’il ne sait rien", a de son côté attaqué Danièle Obono (La France insoumise).
 
Également élu LFI, Jean-Luc Mélenchon s'est sans doute fendu de la réaction la plus virulente à l'encontre de l'ancien maire de Lyon. "Cette commission est consternante. Collomb ment. Il dit qu’il ne connaît pas le poste de Benalla alors qu’il était déjà présent durant la campagne présidentielle, et que Collomb a joué un rôle majeur durant cette campagne. Et lorsqu’il dit qu’il n’a pas parlé de cette affaire avec Macron, on rêve… C’est une énormité de bobards", a-t-il lancé. 
 
Olivier Faure (Parti socialiste), lui, a préféré ironiser sur l'audition du locataire de la place Beauvau : "On a appris une chose : le ministre de l’Intérieur est l’homme le moins informé de France", a-t-il estimé, ajoutant que Gérard Collomb avait "habilement" répondu, sans que cela "serve la vérité".
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

02.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Comment St Gobain est devenu le Google français de la transition énergétique

05.

Greta Thunberg : un voyage à New-York en bateau... mais six vols en avion pour l'organiser

06.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

07.

Les relations entre frères et soeurs : un lien primordial

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
A M A
- 24/07/2018 - 12:14
Pauvre Filochard...Trop vieux
Pauvre Filochard...Trop vieux. Même pas invité aux ribouldinues croquignolesques de la Réuplique en "recul"!!!
Gpo
- 24/07/2018 - 07:09
Avec ce vieillard, les souchiens ne dont pas en sécurité
Et malgré legorgement des jeunes filles à Marseille, la mort de Belgrade, les clandestins qui continuent d'affiner et ne sont pas expulsés, il est toujours en poste....
Pauvre pays et honte sur ces médias, enarques, finaciers, labos qui ont oeuvré pour tuer Fillon et élire le naziĺlon...
francoise34
- 23/07/2018 - 23:47
Il se fait vieux
Et à des trous de mémoire, c'est normal
Il ne faut pas lui en vouloir