En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© DAMIEN MEYER / AFP
Le chef du gouvernement en première ligne

Edouard Philippe en visite à Nantes condamne fermement les violences et annonce des mesures

Publié le 05 juillet 2018
Le Premier ministre s'est rendu à Nantes dans la matinée du jeudi 5 juillet afin d'apporter des solutions à la situation de crise survenue après la mort d'un jeune homme lors d'un contrôle policier cette semaine. Edouard Philippe devait initialement se rendre à Nantes pour le dossier de l'aéroport de Nantes-Atlantique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Premier ministre s'est rendu à Nantes dans la matinée du jeudi 5 juillet afin d'apporter des solutions à la situation de crise survenue après la mort d'un jeune homme lors d'un contrôle policier cette semaine. Edouard Philippe devait initialement se rendre à Nantes pour le dossier de l'aéroport de Nantes-Atlantique.

Edouard Philippe avait planifié une visite à Nantes dans son emploi du temps afin de trouver des solutions dans le cadre de l'aéroport de Nantes-Atlantique, après l'abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes. Le chef du gouvernement n'a pas souhaité annuler son déplacement malgré la polémique qui enfle à la suite de la mort d'un jeune de 22 ans lors d'un contrôle de police. Des scènes de violences urbaines se sont déroulées depuis deux nuits à Nantes et dans certains quartiers sensibles de la ville. 

Lors d'un point presse ce jeudi, le Premier ministre Edouard Philippe a donc condamné avec la plus grande fermeté les violences qui ont émaillé le quartier du Breil à Nantes à la suite de la mort d'un jeune homme tué lors d'un contrôle de police. 
 
Edouard Philippe a promis "la plus grande transparence sur les circonstances" de cette mort. Une enquête est d'ailleurs en cours afin de pouvoir faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame. Des véhicules, des commerces et des services publics ont notamment été incendiés. 
 
Le Premier ministre a également exprimé sa "condamnation la plus ferme sur ces agissements et cette violence" des jeunes des quartiers de Nantes, à la suite de ce drame. 
 
Alors que des appels au calme avaient été lancés, la nuit dernière a été marquée par de nouveaux affrontements entre des jeunes et les forces de l'ordre.
 
Au total, 19 interpellations ont eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi. 11 gardes à vue étaient toujours en cours.  
 
Le Premier ministre s'est exprimé ce matin à Nantes aux côtés de la maire de la ville, Johanna Rolland. 
 
La mort d'Aboubakar F., âgé de 22 ans, tué lors d'un contrôle policier dans le quartier du Breil, a entrainé une flambée de violences dans certains quartiers de Nantes. Une marche blanche est d'ailleurs prévue ce jeudi 5 juillet afin d'honorer la mémoire de la victime. Le départ sera donné à 18h, rue des Plantes, là où s'est déroulé le drame.
 
Le Premier ministre s'est exprimé devant les médias, aux côtés de la Maire de la ville, ce jeudi matin. La présence policière sera notamment renforcée. 
 
"Détruire des biens publics et privés, c'est obscurcir les perspectives et nuire au développement de ces quartiers. (…) Nous adapterons le niveau des forces de l'ordre pour garantir le retour au calme et à l'ordre. (…) Quand les pompiers viennent éteindre des incendies, personne ne peut comprendre des caillassages".  
 

« Les habitants ne peuvent pas être les premières victimes de ce qui se passe à #Nantes », estime @Johanna_Rolland après les déclarations de @EPhilippePM pic.twitter.com/OoJ8qqfZ4d

— Arnaud Wajdzik (@awajdzik) 5 juillet 2018

La présence des forces de l’ordre sera renforcée à #Nantes dans les années à venir, annonce le Premier ministre @EPhilippePM pic.twitter.com/c9KNr5N6CZ

— Arnaud Wajdzik (@awajdzik) 5 juillet 2018
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

04.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

05.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

06.

Démence sénile : une nouvelle étude montre qu’il est possible d’agir même en cas d’antécédents familiaux lourds

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 06/07/2018 - 13:06
Après Notre-Dame-des-glandeurs...
Macrouille et Philipe baissent encore leur froc, à l’unisson, et toujours devant l’extrême-gauche fascisante...elle fait peur aux nullards...
Liberdom
- 06/07/2018 - 13:01
Traduction
Bijou de novlangue et de politiquement correct :
pour "jeune homme" il faut lire délinquant objet d'un mandat d'arrêt; pour "quartier sensible" il faut lire banlieue où règne la loi des racailles; pour "mort d'un jeune homme tué lors d'un contrôle de police" il faut lire délinquant recherché blessé mortellement en essayant de se soustraire à un contrôle de police.
jc0206
- 06/07/2018 - 11:40
Qu'il se taise !
Et rentre à Matignon faire l'entretien annuel de sa bande de bons à rien. On se passera de sa diarrhée verbale (grande transparence, condamnation ferme ...) pour expliquer que c'est pas bien de tout saccager mais qu'il ne fera rien puisqu'il se contentera "d'adapter le niveau des forces de l'ordre pour garantir le retour au calme".