En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
At last
Au bout de la nuit, les 28 pays de l'Union européenne trouvent un accord sur l'accueil des migrants
Publié le 29 juin 2018
"C'est la coopération européenne qui l'a emporté sur des solutions nationales qui n'auraient été ni efficaces, ni durables" a estimé Emmanuel Macron.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"C'est la coopération européenne qui l'a emporté sur des solutions nationales qui n'auraient été ni efficaces, ni durables" a estimé Emmanuel Macron.

Des heures de négociation lors d’un sommet tendu… mais un accord trouvé aux premières lueurs de l’aube. A 4h30 ce vendredi matin, le président du Conseil européen Donald Tusk a annoncé sur Twitter que les dirigeants de l'UE s’étaient accordés "sur les conclusions du sommet, y compris la migration". Emmanuel Macron s’est réjoui que l’Europe ait trouvé un terrain d’entente. "C'est la coopération européenne qui l'a emporté sur des solutions nationales qui n'auraient été ni efficaces, ni durables", a-t-il avancé.

Parmi les solutions avancées, les pays de l'UE se sont accordés sur la proposition "d'avoir des centres contrôlés sur le territoire européen pour mieux organiser l'accueil" des migrants", a expliqué le chef de l'Etat français. Toutefois, "le détail et la mécanique du compromis européen restent à préciser" souligne Le Figaro.

En première ligne face aux vagues migratoires, Rome aussi a salué l’accord. "L'Italie n'est plus seule", s'est félicité à l'aube, le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte. Au début du huis clos, le pays transalpin avait annoncé ne pas vouloir souscrire à un texte qui ne la soulagerait pas, vite et concrètement, de sa mission en Méditerranée, face à la Libye.

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
05.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
07.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
06.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 29/06/2018 - 19:05
Solution européenne
Basée sur le volontariat de l'accueil il s'agit donc de "solutions nationales". Et en fait de solution il n'en ont pas car les pays pressentis pour faire leurs camps de transit n'en veulent pas. A part se féliciter de leur incompétence je ne vois pas ce qu'ils ont fait d'autre.
Raymond75
- 29/06/2018 - 19:04
Ha Ha Ha Haaaa Haaaaaaaaaaaa
"C'est la coopération européenne qui l'a emporté sur des solutions nationales qui n'auraient été ni efficaces, ni durables" a estimé Emmanuel Macron. - . Et d'ajouter "il n'y aura pas de camp d'accueil en France". - . Manu sacré Bouffon Premier.
gerint
- 29/06/2018 - 14:50
Benvoyons
Moi j'ai un autre sentiment: l'opposition radicale qui se prépare sera entre "anciens" si tu veux, disons les souverainistes, et les euro-fédéralistes actuels, pas seulement en France, et cela pourrait conduire à une guerre civile, surtout si les scrutins sont manipulés comme celui de la Présidentielle Française par exemple, encore plus si les flux migratoires non choisis et trop exogènes en matière culturelle viennent encore davantage menacer les identités des différents pays. Nous nous retrouverions alors dans des camps adverses. L'ancien prépare les problèmes du futur.