En direct
Best of
Best of du 5 au 11 janvier
En direct
© LUDOVIC MARIN / AFP
Hospitalité légendaire
La Corse propose d'accueillir les 629 migrants de l'Aquarius
Publié le 12 juin 2018
Le conseil exécutif de Corse a décidé d'accueillir les migrants recueillis au large de la Libye par l'Aquarius. Un pied de nez très clair fait à Paris par les hommes de Simeoni.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le conseil exécutif de Corse a décidé d'accueillir les migrants recueillis au large de la Libye par l'Aquarius. Un pied de nez très clair fait à Paris par les hommes de Simeoni.

Après le refus de l'Italie et de Malte, l'Espagne avait accepté d'accueillir l'Aquarius, bateau géré par l'ONG SOS Méditerranée, l'organisation non-gouvernementale étant espagnole. Le nouveau chef de l'État espagnol, le socialiste Pedro Sanchez, a mis fin au silence des autorités européennes, toutes peu disposée à laisser entrer le navire dans un de leurs ports. Les migrants devaient donc être envoyés à Valence sur des bateaux italiens, mais un nouveau rebondissement a eu lieu avec la proposition de l'exécutif corse, qui a affirmé être en mesure de s'occuper de ces migrants.

Un coup très tactique de la part de Gilles Simeoni, leader autonomiste de l'île. Si ce dernier a prétexté le "manque de vivre", les "mauvaises conditions météo" et le fait que le port espagnol de Valence soit "trop éloigné" pour justifier sa décision, on peut surtout y voir une pique à l'encontre du gouvernement français, lequel n'avait manifesté aucune volonté de récupérer les migrants. Au-delà du secours des "personnes en détresse", les dirigeants corses se placent comme indépendants du pouvoir central… et ne prennent pas beaucoup de risque, puisqu'ils ont déjà affirmé qu'ils feraient jouer le mécanisme de solidarité régionale qui oblige les autres régions à prendre leur "part" de migrants. 

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
04.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
05.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Le Royaume-Uni se prépare à un Brexit sans accord et ne voit plus comment arrêter cette chronique d’un chaos annoncé
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Littéralement explosif : le sondage exclusif qui montre que la condamnation de la violence par les Français... baisse (et que le nombre de ceux qui disent la comprendre augmente)
06.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
07.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
06.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
03.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Marine Le Pen : vent en poupe mais… tigre de papier ?
06.
Si la France vit un moment révolutionnaire (et voilà pourquoi c’en est bien un), quelle stratégie politique pour éviter le chaos et en sortir par le haut ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pharamond
- 13/06/2018 - 09:50
Comedia
Le tandem Simeoni/Talamoni est un leurre destiné à faire croire que l'un,Talamoni est pour l'indépendance,à laquelle l'autre, Siméoni,fait semblant de résister moyennant généreuses subventions. Il est temps de mettre fin à cette comédie.Nous cherchons,à juste titre,à faire des économies,en voila une de taille.
kelenborn
- 12/06/2018 - 20:18
quand j'ai lu
J'ai pensé que Talamoni avait....bu! Parce que je doute que les électeurs corses plébiscitent cette initiative mais...la bas...sait on jamais!
J'accuse
- 12/06/2018 - 18:39
D'accord si...
... ce sont les Corses qui payent tous les frais de prise en charge avec leurs propres impôts.