En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© JAVIER SORIANO / AFP
Fin de règne
Mariano Rajoy, acculé, laisse la place à Pedro Sanchez
Publié le 01 juin 2018
Le chef du gouvernement conservateur espagnol a reconnu sa défaite et souhaité bonne chance à son successeur, le socialiste Sanchez.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le chef du gouvernement conservateur espagnol a reconnu sa défaite et souhaité bonne chance à son successeur, le socialiste Sanchez.

Affaibli par la condamnation de son parti dans une affaire de corruption, le chef du gouvernement Mariano Rajoy savait que son poste était en péril ce vendredi. En effet, alors que les yeux de toute l’Europe sont tournés vers l’Italie, l’Espagne traverse de son côté, elle aussi, une grave crise politique. Cinq députés du Parti nationaliste basque ont fait tout basculer hier quand ils ont déclaré leur intention de soutenir l’opposant socialiste Pedro Sanchez et ainsi lui permettaient d’atteindre les 176 sièges nécessaire pour renverser Rajoy… et prendre sa place. C'est désormais chose faite. Et c'est un changement de taille, puisque l’homme est au pouvoir depuis 7 ans. Cependant le scandale dans lequel le Parti Populaire, le parti de Mariano Rajoy, est trempé rend sa situation intenable. Son parti a en effet été reconnu coupable d’avoir mis en place un « système de corruption institutionnel » en manipulant les marchés publics.

Digne, Mariano Rajoy a donc reconnu sa défaite avant même qu'arrive le vote vendredi matin. Il s'est exprimé pour reconnaître sa défaite et remercier les Espagnols pour l'honneur qu'ils lui avaient fait de lui permettre de diriger l'Espagne. Il a aussi souhaité bonne chance à son successeur. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
02.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
03.
Mais pourquoi les Français épargnent-ils une part non négligeable du pouvoir d’achat gagné ces derniers mois ?
04.
Tensions grandissantes en Algérie : Bouteflika n’est plus là, mais les généraux, si
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
"Les nationalistes stupides aiment leur pays… et n'aiment pas ceux qui viennent de loin" (Jean-Claude Juncker)
07.
Cannes : Abdellatif Kechiche s'emporte contre la question "imbécile" et "malsaine" d'un journaliste
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
05.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 01/06/2018 - 12:59
Les Basques dirigent l'Espagne en nommant le gouvernement
Les Catalans vont apprécier l'ironie: c'est en renonçant à l'indépendance qu'on prend le pouvoir; c'est en voulant l'indépendance qu'on est soumis.